dimanche 18 décembre 2016

GUERRE BOMBARDEMENT BOUCAU (BOKALE) EN LABOURD AU PAYS BASQUE 1917


UN SOUS MARIN BOMBARDE BOUCAU EN FEVRIER 1917.

Le 31 Janvier 1917, peu de temps avant  l'entrée en guerre des USA, l'ALLEMAGNE annonce qu'elle va engager à nouveau une guerre sous-marine totale.

Cela va entraîner des incursions au PAYS BASQUE d'U BOAT (sous-marin allemand) pour 

attaquer la FRANCE.


pays basque d antan
U BOAT ALLEMAND EN 1917


Un des épisodes les plus marquants est une intrusion dans les eaux basques en février 1917.


Tout d'abord, à la grande stupeur de pêcheurs basques de FUENTERRABIA 

(HONDARRIBIA), c'est le 12 février 1917, que 3 bateaux  en train de pêcher au large de 

BAYONNE eurent la stupeur de voir surgir des flots, à côté d'eux, un sous-marin allemand de 

couleur gris plomb. 


pays basque d antan
U BOAT PAYS BASQUE 1917
PAYS BASQUE D'ANTAN



ALT
U BOAT EN SURFACE PAYS BASQUE 1917
PAYS BASQUE D'ANTAN






Les pêcheurs basques eurent très peur car ils savaient que les sous-marins du KAISER avaient 

déjà coulé  des navires neutres, comme les leurs , car l'ESPAGNE était un pays neutre pendant 

la Grande Guerre.

ALT
U BOAT PAYS BASQUE 1917
PAYS BASQUE D'ANTAN




Néanmoins, l'U BOAT, qui devait être certainement l'U-67, commandé par le Lieutenant de 

Vaisseau VON ROSEMBERG GRUZCYNSK, se désintéressa des bateaux de pêche basques et, 

à 5 km de l'embouchure de l'Adour, tira 9 obus en direction de l'usine des Forges de l'ADOUR.

En effet, celle-ci participait à l'effort de guerre Français et des espions allemands l'avaient 

ciblée.




ALT
USINE DES FORGES DE L ADOUR BOUCAU FEVRIER 1917
PAYS BASQUE D'ANTAN



"Le premier obus tomba dans la mer à 20 m du rivage.


Le second et le troisième atterrirent à 300 m à l'intérieur des dunes.


Le 4ème dans la forêt de pins à l'Ouest de l'usine.


Le 5ème à 60 m en dehors des clôtures de l'usine.


Les 6ème et 7ème frappèrent l'usine et tombèrent sur des châssis de fonte sans valeur appréciable.


Le 8ème tombe dans le parc à lingots et blesse 4 ouvriers dont 2 très grièvement et 2 légèrement. Un cinquième ouvrier reçoit une commotion sans conséquence.


Le 9ème obus tomba sans exploser à côté de l'atelier train-rail.


Le tir a duré 10 minutes.


La batterie installée à la BARRE fera fuir le submersible.



Bilan du raid des "teutons":

  • 2 morts Jean DUPUY et Jean PEYTRAIN
  • 2 blessés François BAUDONNE et Jean LAGARDERE.



(Source : http://les.forges-de-l-adour.over-blog.fr/)




Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans cet article.


Plus de mille huit  cents autres articles vous attendent dans mon blog :

https://paysbasqueavant.blogspot.fr




N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire