samedi 27 mai 2017

BIARRITZ OLYMPIQUE RUGBY : 1935 LA REVANCHE ET LE PREMIER TITRE DU CLUB BASQUE EN LABOURD


Après la finale perdue en 1934 contre les frères ennemis Bayonnais, c'est la consécration en 1935 pour le Biarritz Olympique.


En effet, le 12 mai 1935, à Toulouse, au stade des ponts Jumeaux, devant 23 000 spectateurs, il rencontre l'Union Sportive Arlequins de Perpignan, triple Champion de France de Rugby en 1914, 1921 et 1925 et l'emporte sur le score de 3 à zéro.



Avant match, c'est l'effervescence à Biarritz, qui veut prendre sa revanche contre le mauvais sort qui l'a frappé en 1934, en perdant en finale de rugby contre leurs voisins Bayonnais, à Toulouse déjà.

Dans la presse, ce sont les préparatifs et les gros titres.

  • La Gazette de Bayonne, de Biarritz et du Pays Basque, dans son édition du 10 mai 

annonce :

"La Compagnie du Midi nous fait savoir que le train spécial partira de Biarritz-Ville dimanche prochain 12/05 à 9h04 et arrivera à Toulouse à 14h25.

Pour le départ de Toulouse à 20 heures, arrivée à Biarritz à 1h33.

Le train de retour comportera un wagon-restaurant au prix de 25 francs (16 euro environ) le dîner."

  • L'Echo de Paris, dans son édition du 11 mai indique :

"Le Championnat de France de rugby à quinze est arrivé à son point culminant. Demain, à Toulouse, l'U.S.A. de Perpignan et le Biarritz Olympique disputeront la grande finale...

Perpignan ou Biarritz? Catalans ou Basques? Qui demain sera champion de France de rugby?..

Disons d'emblée que Perpignan partira favori. Déjà victorieux du Challenge Yves du Manoir, les Catalans semblent bien difficilement battables tant l'équipe qu'ils forment rassemblent de qualités physiques et techniques. Les avants sont actifs, puissants et leurs efforts sont bien coordonnés. Les trois-quarts sont rapides à souhait, savent se démarquer et pratiquent la contre-attaque avec bonheur...

Nous trouvons dans le quinze perpignanais la fine fleur du rugby français : en avants, avec les Raynal, Gras, Palat, Waills, Munna, Casenove, etc.... en lignes arrières, avec les Desclaux, Barrère, Bentouré et l'arrière Porrical.

Les Catalans veulent faire la passe de deux : Challenge Yves du Manoir et Championnat de France...

Dans le camp des Basques, la confiance est au moins aussi forte. On sait qu'avec un capitaine comme Haget, le joueur aux coups de pied fabuleux, une équipe n'est jamais battue à l'avance...

Mais si Haget est la personnalité la plus marquante (c'est bien le cas de le dire!) du Biarritz Olympique, les joueurs qui l'entourent sont également de grande classe. La ligne d'avants passe pour être la plus solide et la plus active de France...et dans les lignes arrières, le trois-quart Losada doit donner beaucoup de soucis aux Perpignanais, par sa vitesse et son perçant...

En résumé, partie extrêmement serrée en perspective, véritable finale de Championnat. Peut-être ne faut-il pas s'attendre à une débauche de beau jeu, mais c'est sans aucun doute à une empoignade pleine d'émotion que les heureux Toulousains assisteront."





EQUIPE B.O.CHAMPIONNE FRANCE 1935
COLL URQUIDI MUSEE HISTORIQUE  BO OMNISPORTS




pays basque avant
ENTREE DE L USAP SUR LE TERRAIN  TOULOUSE 12 MAI 1935
COLL URQUIDI MUSEE HISTORIQUE  BO OMNISPORTS





FINALE RUGBY BO-USAP 12 MAI 1935
COLL URQUIDI MUSEE HISTORIQUE  BO OMNISPORTS





MI-TEMPS FINALE RUGBY BO-USAP 12 MAI 1935
COLL URQUIDI MUSEE HISTORIQUE  BO OMNISPORTS





FINALE RUGBY BO-USAP 12 MAI 1935
COLL URQUIDI MUSEE HISTORIQUE  BO OMNISPORTS






FINALE RUGBY BO-USAP 12 MAI 1935
COLL URQUIDI MUSEE HISTORIQUE  BO OMNISPORTS











FINALE RUGBY BO-USAP 12 MAI 1935
COLL URQUIDI MUSEE HISTORIQUE  BO OMNISPORTS







FINALE RUGBY BO-USAP 12 MAI 1935
COLL URQUIDI MUSEE HISTORIQUE  BO OMNISPORTS







FINALE RUGBY BO-USAP 12 MAI 1935
COLL URQUIDI MUSEE HISTORIQUE  BO OMNISPORTS







FINALE RUGBY BO-USAP 12 MAI 1935
COLL URQUIDI MUSEE HISTORIQUE  BO OMNISPORTS

Voici la composition des équipes : 

  • Biarritz Olympique : R. Sallenave, F. Lataillade, C. Paquin, F. Haget (cap), J. Pagola , 
P. Moulian (o), R. Laborde (m), F. Muniain, P. Lafourcade,  L. Lascaray, E. Ithurria, J.B. 

Lefort, A. Guiné, P. Errecart, F. Daguerre.

  • USAP : P. Porical, R. Dauder, G. Bentouré, C. Barrère, G. Rolland , Desclaux (o), R. 
Vails (m), F. Raynal (cap), J. Palat, H. Gras, F. Danoy, A. Bousquet, J. Munna, G. Vails, E. 

Casenove.

Les points marqués furent un essai de Lascaray.


La partie fut dirigée par M. Abel Martin.


Voici le commentaire de la partie rapportée sur le site de la LNR :


"Alors que la Ligue Française de Rugby à 13 faisait disputer sa première compétition, la F.F.R. 

avait réduit de 54 à 42 le nombre de sociétés en compétition, six poules de sept qualifiant seize 

clubs pour les huitièmes.

Bayonne le champion avait été sorti par l'U.S.A.P. en quarts (19-8).

Les demi-finales avaient rendu leur verdict : à Béziers, Perpignan-Vienne : 11-10; à Bayonne, 

Biarritz-Tarbes : 10-3.

Comme la saison précédente, les Biarrots avaient un net avantage de gabarit, puis que le plus 

grand des Catalans était Bousquet : 1,81 m.

Une curiosité au B.O. : Moulian, talonneur en finale 1934, opérait cette fois-ci à l'ouverture.

L'U.S.A.P. pouvait compter sur de belles individualités comme Jep Desclaux et François 

Raynal.

Le Bordelais Abel Martin arbitrait sa quatrième finale."

Voici le compte-rendu du match :

"Après un début favorable au B.O., l'U.S.AP., à la surprise de beaucoup, mit les Biarrots en 

difficulté.

Les avants Catalans, plus légers pourtant, ne pâtissaient pas de la comparaison avec leurs 

homologues.

Le jeu s'équilibra bientôt et le public des Ponts-Jumeaux put admirer un magnifique duel 

entre Haget et Desclaux.

Peu après la demi-heure, le B.O. prit l'avantage décisif; Bentouré ne put contrôler une balle 

dans ses 22 mètres, Haget s'en empara et s'enfonça vers la ligne.

Lascaray en soutien reçut le ballon qu'il pointa en but.

Etrangement, son capitaine rata la transformation relativement facile.

En seconde mi-temps, malgré quelques réactions Catalanes par Munna, R. Vails et Dauder, le 

B.O. assit sa domination, plus lourde au fil des minutes.

Haget, qui vait permuté avec Moulian maintint avec une rare efficacité les Perpignanais dans 

leur camp.

Une de ses tentatives de pénalité fut renvoyée par un poteau et Pagola fut repris de justesse en 

vue de la ligne d'en-but.

Le score était étroit : 3-0, mais la victoire, en définitive, large."


Un second titre de Champion de France de rugby, pour les Basques, après celui de l'Aviron 

Bayonnais, l'année précédente.

Le rugby Basque était à son apogée...


ATTENTE DES SUPPORTERS GARE DE BIARRITZ
COLL URQUIDI MUSEE HISTORIQUE  BO OMNISPORTS







FETE DES SUPPORTERS BAR CENTRAL BIARRITZ
COLL URQUIDI MUSEE HISTORIQUE  BO OMNISPORTS

L'accueil des supporters fut fantastique, au retour des joueurs, tant à la Gare du Midi, que 

dans les rues de Biarritz.






COLL URQUIDI MUSEE HISTORIQUE  BO OMNISPORTS
PAYS BASQUE D'ANTAN

Une réception fut organisée quelques jours plus tard au Casino Municipal de Biarritz, pour 

rendre hommage aux joueurs avec leurs épouses.

AUPA B.O !



(Source : https://www.retronews.fr/journal/l-echo-de-paris/11-mai-1935/120/678033/6 et http://www.lnr.fr/rugby-top-14/actualit%C3%A9s/stade-des-ponts-jumeaux-toulouse-12-mai-1935 et un grand merci au Musée Historique du BO Omnisports situé à Aguiléra)






Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans cet article.


Plus de mille sept cents autres articles vous attendent dans mon blog :

https://paysbasqueavant.blogspot.fr




N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire