jeudi 9 mars 2017

LES GENDARMES DE ST JEAN DE LUZ EN LABOURD AU PAYS BASQUE AUTREFOIS


LA GENDARMERIE DE ST JEAN DE LUZ AU COURS DE L'HISTOIRE.


Par définition, les gendarmes (gens d'armes), ont pour mission d'assurer la sécurité des campagnes er des voies de communication, de porter assistance à toute personne en danger.


Dans un passé lointain, contre les bandes qui razziaient le pays, les paroisses durent lever des 

Armandales, milices émanées de ce col, qui allèrent même en "découdrent" avec leurs 

homologues d'Outre-Pyrénées.



Créée par Charles VII, organisée par Louis XII,la Gendarmerie de Maréchaussées (qui devint 

Maréchaussée tout court) quadrilla la France.



Il y avait une compagnie à Bayonne, mais pas de détachement à St Jean de Luz.



Le Maire de l'époque Jean Darretche écrivait le 4 avril 1759 au Marquis d'Amou à Bayonne, le 

priant d'envoyer des cavaliers de la Maréchaussée au marché, " le peu d'hommes que nous 

avons dans le pays, les facilités que les gens sans aveu peuvent trouver dans un lieu ouvert et 

habité par trop de bohémiens nous expose à ds accidents fâcheux, malgré nos soins pour les 

prévenir. On ne saurait trop prendre de précautions en ces temps de misère. La présence de ces 

cavaliers ne laisse pas d'imposer".




C'est l'Assemblée Constituante qui créa le 22 décembre 1790 la Gendarmerie Nationale (lois du 

28 Germinal de l'an VI et du 31 juillet 1801).




Dès l'an IV  4 hommes furent casernés à St Jean De Luz sous les ordres du chef Massieu.



Ils furent logés en la maison "Esquerrenea" (construite en 1350) appartenant au Sieur Claret.




Les débuts furent difficiles, le loyer irrégulièrement réglé, des conditions de vie peu agréables à 

en juger par une lettre du Maire adressée au Commandant de la Place le 11 Prairial de l'an IV 

: " les 4 gendarmes en résidence à St Jean De Luz sont casernés, mais sans lit, la loi veut qu'on 

leur en donne.

Si nous avions des lits à la République à notre disposition, nous nous ferions un devoir, mais 

nous n'en avons point. Nous avons recours à vous. Nous vous invitons à lui fournir des lits si 

vous en avez qui ne soient pas nécessaires aux troupes que vous commandez".




Le fonctionnement aussi était folklorique puisque le 13 Thermidor de cette même quatrième 

année républicaine, le chef Massieu, Brigadier de la Gendarmerie Nationale à St Jean De Luz 

se plaint " que  les gendarmes Pagés et Vergés manquent à leur service et réquisition 

quotidiens. 

Ils boivent dans les cabarets avec les personnes qu'ils doivent arrêter! Il faut les changer de 

résidence et les remplacer par d'autres plus jaloux de remplir leurs devoir".



Il faut bien que Genèse se fasse!



Les gendarmes restèrent dans cette caserne jusqu'en 1899.


pays basque autrefois
ANCIENNE GENDARMERIE ST JEAN DE LUZ
 PAYS BASQUE D'ANTAN



Depuis que de chemin parcouru!


  • De 1899 à 1922 dans la maison " Harriet" ex Hôtel Donibane" (actuel Commissaruat de Police).

pays basque autrefois
ANCIENNE GENDARMERIE ST JEAN DE LUZ
 PAYS BASQUE D'ANTAN

  • De 1922 à 1924 à Ciboure, sur le chemin de Halage, maison "Piarres-Baïta"


  • Du 1er mars 1924 au 30 juin 1974, retour à St Jean De Luz, au quartier Fargeot, dans la maison "Ondoitz" (construite en 1650).

pays basque autrefois
ANCIENNE GENDARMERIE ST JEAN DE LUZ
PAYS BASQUE D'ANTAN




  • Enfin, depuis le 24 juin 1974, dans les bâtiments modernes, sis à Urdazuri. 



pays basque autrefois
GENDARMERIE ACTUELLE DE ST JEAN DE LUZ
PAYS BASQUE D'ANTAN



"Mais, hier comme aujourd'hui, si les lieux changent et si les hommes passent, le même 

sentiment du Devoir anime le coeur de nos Gens d'Armes sous leurs uniformes successifs."






Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans cet article.


Plus de mille neuf cents autres articles vous attendent dans mon blog :

https://paysbasqueavant.blogspot.fr


N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire