vendredi 27 janvier 2017

L'AFFAIRE FINALY A BAYONNE EN LABOURD AU PAYS BASQUE EN 1953

L AFFAIRE FINALY A BAYONNE EN 1953.

En ce début d'année 1953, sans atteindre les proportions de l'affaire STAVISKY, l'affaire FINALY fait tout de même de BAYONNE une des capitales mondiales du fait divers.

L'idée de cet article m'est venue en assistant, il y a quelques semaines,  à la Médiathèque 

d'HENDAYE, à une conférence de l'éminent historien, Jean Claude LARRONDE, invité par 

l'association OROITZA, au sujet de l'affaire FINALY.




pays basque autrefois
L AFFAIRE FINALY DE J CLAUDE LARRONDE PAYS BASQUE 1953

S'il n'y avait pas eu un aspect religieux dans l'enlèvement de Gérard (12 ans) et Robert 

FINALY (11 ans), en d'autres circonstances on parlerait de situation rocambolesque.







pays basque autrefois
GERARD ET ROBERT FINALY PAYS BASQUE 1953




Orphelins de parents juifs autrichiens déportés, ils sont recueillis par Mlle BRUN, catholique 

fervente, qui se dévoue au sauvetage d'enfants juifs.



Directrice de la crèche municipale de GRENOBLE, le tribunal lui accorde la tutelle des enfants 

FINALY, aucun parent ne s'étant signalé.


En 1946, une de leur tante, Mme ROSSNER, les réclame, intentant un procès à Mlle BRUN qui 

ne veut pas les rendre.


La décision de justice tarde.


Elle semble ne pas être favorable à Mlle BRUN.


Elle fait alors baptiser les enfants.


Avec l'aide d'un professeur d'un pensionnat grenoblois, elle les envoie, le 1er février, sous les 

faux noms de François MARTELA et Antoine OLIVERI, au Pensionnat St-Louis de 

BAYONNE dont le Supérieur n'est pas au courant de la situation.


Alerté par ce qu'il lit dans la presse, il prévient le Parquet.




pays basque autrefois
ARTICLE COTE BASQUE SOIR AFFAIRE FINALY 1953

pays basque autrefois
ARTICLE COTE BASQUE SOIR AFFAIRE FINALY 1953

pays basque autrefois
ARTICLE DU MONDE AFFAIRE FINALY 1953



Lorsque le juge vient récupérer les enfants, ils ont disparu!


Ils sont partis, dans la nuit du 2 au 3 février 1953, avec un abbé par la petite porte débouchant 

rue Gosse.


La justice interroge à tout va, multipliant les arrestations : Mlle BRUN, son amie grenobloise, 

les abbés LATXAGUE et ARIZTIA, IBARBURU, IRIGOIN.




pays basque autrefois
ARTICLE FRANC TIREUR AFFAIRE FINALY 1953

Deux "passeurs"sont laissés en liberté, Mgr TERRIER, malgré une grippe, est entendu.


On sait que les enfants sont en ESPAGNE, sans savoir l'endroit exact.


On parle de LAZKANO (GUIPUZCOA), de TOLEDE.


Tous les inculpés sont libérés en mars.


Mgr GERLIER intervient auprès du Pape PIE XII.



pays basque autrefois
MONSEIGNEUR GERLIER 1953




pays basque autrefois
PAPE PIE XII



En juin, le Grand Rabbin KAPLAN trouve un accord entre les parties intéressées.



pays basque autrefois
GRAND RABBIN KAPLAN 1953





pays basque autrefois
AFFAIRE FINALY 1953




Les enfants reviennent en FRANCE, début juillet.



pays basque autrefois
ARTICLE RADAR AFFAIRE FINALY 1953

Ils pourront correspondre avec Mlle BRUN, qui leur sauva la vie.



pays basque autrefois
LES ENFANTS FINALY DE RETOUR EN FRANCE 1953



Néanmoins, l'enquête continue, cinq prêtres basques sont inculpés le 12 juillet.


Ils sont relâchés le lendemain.


Mme ROSNER ayant retiré sa plainte, les enfants partent pour ISRAEL le samedi 25 juillet.



pays basque autrefois
ARRIVEE EN ISAREL DES FINALY 1953





pays basque autrefois
MME ROSNER ET LES FRERES FINALY 1953

BAYONNE va pouvoir célébrer ses fêtes l'esprit en paix.


L'enquête se termine en juin 1955 par un non lieu général pour les inculpés basques .




Tant de bruit...




(Source : un siècle à BAYONNE de Manuel CASTIELLA aux éditions ATLANTICA)


Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans cet article.


Plus de quatre cent soixante  autres articles vous attendent dans mon blog :

https://paysbasqueavant.blogspot.fr




N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire