mercredi 15 février 2017

ACCIDENT DE TRAIN A ZUMAIA EN GUIPUSCOA AU PAYS BASQUE LE 15 FEVRIER 1941


UNE DES PLUS GRANDES TEMPETES DE L HISTOIRE A PROVOQUE UN ACCIDENT DE TRAIN A ZUMAIA EN 1941.

C'est le 15 Février 1941, qu'une  des tempêtes les plus violentes du vingtième siècle s'est abattue sur le PAYS BASQUE.

Cette tempête, avec des vents soufflant à plus de 190 km/h a provoqué au même moment un 

incendie qui a détruit une bonne partie du centre urbain de SANTANDER.

De nombreuses localités du littoral furent ainsi touchées par cet ouragan, en particulier 

SESTAO, où plus de 400 familles se retrouvèrent sans logement.

Cela a provoqué au PAYS BASQUE un des accidents de chemin de fer les plus tragiques de 

l'histoire.

Malgré des conditions atmosphériques très mauvaises, le train de voyageurs N° 21 de la 

Compagnie "los ferrocariles Vascongados", parti de BILBAO à 17h20 à destination de ST 

SEBASTIEN (DONOSTIA en basque) devait arriver à destination vers 20h45.

Le convoi était composé d'une locomotive à traction électrique, d'un fourgon de bois, d'une 

voiture mixte courrier-ambulance et de 5 voitures de passagers.

Compte tenu du mauvais temps, le train arriva à ZUMAIA avec 3 heures de retard.

Alors qu'il circulait sur le pont métallique de San Miguel de Artadi, sur le fleuve Urola à 

ZUMAYA (ZUMAIA en basque), un arbre tomba sur un caténaire et la détruisit.


pais vasco 1941
ZUMAIA 15 FEVRIER 1941








Peu après, une violente bourrasque de vent frappa le convoi, qui demeura sans portes ni 

fenêtres, pendant que les voyageurs terrorisés tombaient au sol.

Un second coup de vent précipita la voiture de tête et 2 autres voitures dans le fleuve UROLA 

et ses eaux turbulentes.

Tous les wagons quittèrent la voie, à l'exception de la locomotive plus lourde que les wagons 

qui resta sur la voie.



euskal,herria lehen
ZUMAIA 15 FEVRIER 1941


En l'espace de quelques secondes, à cause de la pleine mer, les wagons furent submergés.

Les passagers restèrent prisonniers malgré eux dans les wagons.

Certains essayèrent malgré tout de se sauver , en nageant, mais la majorité périt noyée.



euskal herria lehen
ZUMAIA 15 FEVRIER 1941

La tempête et l'obscurité compliquèrent énormément le travail des secouristes, qui envoyèrent 

les blessés à l'hôpital de ZUMARRAGA.

Le premier bilan fut terrible : 23 morts et une centaine de blessés, dont certains décédèrent les 

semaines suivantes.




euskal herria lehen
ZUMAYA 15 FEVRIER 1941

Le gouverneur civil M CABALLERO fut prévenu vers 6 heures le dimanche matin, par un 

courrier venant de la Mairie de ZUMAIA.


Il déclencha immédiatement les services de secours et d'assistance et se rendit sur les lieux du 

drame.


Furent mobilisés : les médecins, les infirmières et les religieuses de la Croix ROUGE, avec 

l'équipe de chirurgie du Capitaine CARDENAS.




euskal herria lehen
ZUMAIA 15 FEVRIER 1941

De même, furent réquisitionnés des omnibus et des automobiles de particuliers.


Trois jours plus tard, la presse de ST SEBASTIEN (DONISTIA) relata l'événement avec de 

nombreux témoignages de rescapés, ainsi que ceux des parents et amis qui attendaient leurs 

proches à AMARA (gare de ST SEBASTIEN).



(Source : GIPUZKOA 1940 de Ramon Barea Unzueta) 


Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans cet article.


Plus de mille huit cents autres articles vous attendent dans mon blog :

https://paysbasqueavant.blogspot.fr




N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire