mardi 18 avril 2017

PETITS METIERS DU PAYS BASQUE EN 1900 : RADELEUR DE L'ADOUR


LES RADELEURS DE L'ADOUR AUTREFOIS.


Pendant des centaines d'années, cette activité économique sur tous les gaves du Sud Ouest (Oloron, Pau) et sur l'Adour a été florissante.


Mais qu'est ce le radelage?

Cela désigne l'activité de transport de bois par flottage et  le radeleur est donc un conducteur de 

radeau.


Ce n'est pas en 1900 une activité de loisir mais un travail pénible et dangereux, qui consiste à 

guider les fûts de grands arbres abattus en montagne jusqu'aux chantiers de construction 

navale qui n'utilisent, jusqu'au 19ème siècle que le bois comme matériau de construction des 

bateaux.



Dès le Moyen-Âge, les chantiers navals de Bayonne sont très réputés.

Au 17ème siècle, Colbert et son fils Seignelay organisent, en 1669, la marine de guerre et 

choisissent Bayonne pour la construction des corvettes et frégates de la flotte royale.


pays basque avant
PORT DE BAYONNE 17EME SIECLE


Mais, c'est tout au long du 18ème siècle que la construction bat son plein, avec 48 flûtes, 

corvettes, gabarres, avisos et bricks construits.


De plus, les chantiers fournissent Rochefort (Charente-Maritime) en pièces et membrures pour 

vaisseaux de 34 à 80 canons.


Au début du 19ème siècle, le franchissement de la barre du Boucau pose néanmoins quelques 

problèmes.


Napoléon, séjournant à Bayonne en 1808, donne des instructions pour remédier à cette 

difficulté, mais sans succès.


De 1802 à 1825, l'activité du port connaît un très net ralentissement, avec seulement 19 

vaisseaux construits.



Puis, en 1852, l'Arsenal est définitivement condamné. 


Le chemin de fer est arrivé et la vapeur aussi... 





Mais avant cela, comment fonctionnait cette activité de radelage?


Tout d'abord, pour les besoins de la Marine Royale, on exploite les forêts béarnaises d'Issaux et 

du Benou, ainsi que la forêt de Sainte Engrâce (Soule) et le port d'Athas est aménagé (Gave 

d'Aspe).


Une fois les arbres sélectionnés, la coupe commence.



PAYS BASQUE AVANT
BUCHERONS LANDAIS


pays basque avant
BUCHERON BEARNAIS

Les bûcherons viennent surtout du Pays Basque.


Le chantier ouvre les premiers jours d'avril et se termine aux environs du 15 octobre.


Les arbres coupés sont amenés sur des sentiers dallés jusqu'au port d'Athas.


pays basque autrefois
ACHEMINEMENT DU BOIS EN BEARN


L'assemblage des radeaux et leur mise à flôt se fait dans un bassin de 97 mètres de long, 33 

mètres de large et 1,60 mètre de profondeur.


Un radeau ordinaire a une longueur de 33 mètres et une largeur comprise entre 3,60 m et 4,20 

m, pas plus à cause des passages étroits à traverser.


On ne peut lancer ce type de radeau qu'à la fonte des neiges.


Pour fabriquer un radeau, on choisit les mâts. On y installe des bordages de 12 à 13 mètres de 

long.


On attache tous les mâts ensemble avec un cordage.


Puis, on place trois ponts faits de planches pour faciliter la conduite du radeau.


Sur certains radeaux, une légère cabane servait d'abri pour un ho mme.


Les rames utilisées par les radeleurs ont 6,50 mètres de long et entre 10 et 12 centimètres 

d'épaisseur.


Elles sont en hêtre, parfois en sapin.

Certaines années, les radeleurs conduisent jusqu'à 300 radeaux jusqu'à la "fosse aux mâts" de 

Bayonne. 


Et 3000 hommes travaillent à Issaux (Béarn) entre 1772 et 1778.


L'équipage de chaque radeau a un patron et des radeleurs en nombre variable.


Rattachés à la Marine, faisant les classes, les radeleurs mènent les radeaux du port d'Athas 

jusqu'à Navarrenx.


Le trajet de 8 lieues (20 kilomètres) est périlleux.


PAYS BASQUE AVANT
RADEAU SUR L ADOUR 1900


Puis, ils reviennent à Athas, en deux jours, à pied.


Les habitants de Navarrenx (Béarn) conduisent ensuite les radeaux jusqu'à Peyrehorade 

(Landes) , à 8 autres lieues en aval.



Sur cette partie du parcours, six hommes sont nécessaires par radeau de grande mâture.


Ils touchent 20 livres par radeau.


Jusqu'à Peyrehorade, le flottage est très difficile : lit étroit, pentes fortes, fonds de roches et 

galets, débits torrentueux, bancs de sable etc...



Ensuite, de Peyrehorade jusqu'à Bayonne, le lit du fleuve est plus large et le flot moins 

tumultueux.


pays basque autrefois
RADELEURS SUR L ADOUR EN 1900



Mais quel métier difficile que celui de radeleur, en 1900...





(Source : https://www.centrecultureldupaysdorthe.com/l-eau-en-pays-d-orthe/la-batellerie/le-radelage)



Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans cet article.


Plus de mille neuf cents autres articles vous attendent dans mon blog :

https://paysbasqueavant.blogspot.fr

N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire