dimanche 16 avril 2017

PREMIER ABERRI EGUNA EN IPARRALDE 15 AVRIL 1963 A ITXASSOU EN LABOURD AU PAYS BASQUE

L ABERRI EGUNA D ITXASSOU de 1963.

C'est aujourd'hui, le jour de l'ABERRI EGUNA (Jour de la  Patrie).


Je vous ai parlé dans un article précédent du premier Aberri Eguna de l'histoire, qui s'est 

déroulé à Bilbao en 1932.

Je vais vous parler aujourd'hui du premier Aberri Eguna en Pays Basque Nord.

Le dimanche  de Pâques, 15 avril 1963, le journal politique Enbata organise le premier Aberri 

Eguna à Itxassou (Itsasu).

C'est un événement politique considérable : 31 ans après le premier Aberri Eguna à Bilbao, 

c'est en pleine période franquiste, mais de l'autre côté des Pyrénées, que le journal politique 

Basque Enbata, créé en 1961, à Bayonne,  fait un appel au peuple dans son numéro 22 de 

février 1963 :

"Militant, sympathisant, lecteur de Enbata, tu dois penser à l'Aberri Eguna en 1963. Le lundi 

15 avril 1963 doit être la grande réunion de tous les serviteurs du Peuple Basque."

Le numéro 24, d'avril 1963, s'intitulait : Spécial Aberri Eguna; il contenait un supplément de 4 

pages dédiées à l'Aberri Eguna et deux de ces pages évoquaient les Aberri Eguna de la Seconde 

République avec des photos des grandes foules de Bilbao, Saint Sébastien (Donostia), Vitoria 

(Gazteiz) et Pampelune (Irunea). 

La convocation pour la journée d'Itxassou (Itsasu) mentionnait : "l'Aberri Eguna 1963 doit 

être la démonstration tonitruante de notre maturité politique." 

Le numéro 25, en mai 1963, décrit le déroulement de la journée : 

" Le Congrès Constitutif du Mouvement Enbata commença à la Salle Paroissiale d'Itxassou à 

9H30 du matin le lundi de Pâques, 15 avril 1963."

Michel Eppherre, gendre du sénateur Jean Errecart, présida la réunion, où se trouvaient Jean 

Etcheverry-Ainchiart (conseiller général de St Etienne de Baigorry, ancien député), Ximun 

Haran, Jakes Abeberry, Jean-Louis Davant, Paul Dutournier (maire de Sare), Martxelin 

Arbelbide et des représentants de délégations des minorités nationales de Catalogne, Bretagne, 

Occitanie , Flandres, Wallonie et Québec. 


Ils reçurent aussi des télégrammes d'un parti de Bavière et d'un parti du Pays de Galles.

Après l'allocution de bienvenue de Ximun Haran et le salut aux délégations invitées, trois 

rapports furent présentés :

  • le premier, sur l'état de la langue basque (en Basque) par Martxelin Arbelbide

  • le second, économique de Jean-Louis Davant
  • le troisième, le rapport politique de Jakes Abeberry.

Le 15 avril 1963 est la date du premier Aberri Eguna en Pays Basque Nord (Iparralde) et de la 

constitution d'Enbata (mouvement abertzale).

Ensuite, fut procédé à la lecture de la Charte d'Itxassou et de la Motion Politique, approuvées 

les deux par acclamations des mille personnes présentes.

pays basque autrefois
MOTION POLITIQUE D ITXASSOU 15 AVRIL 1963




pays basque avant
CHARTE D ITXASSOU 15 AVRIL 1963


Enfin, fut élu le premier Comité Directeur du Mouvement Enbata, composé de 22 membres.


Après la messe, eut lieu la plantation d'un jeune chêne, rejeton du chêne de Guernica, par un 

responsable du Pays Basque Sud (Hegoalde) : Julen de Madariaga qui assistait à la journée à 

titre personnel et non en tant que représentant du mouvement ETA) et un Basque du Pays 

Basque Nord (Iparralde) : Ximun Haran.


Ensuite, Telesforo de Monzon (politicien et écrivain) fit un petit discours : au trinquet, 500 

personnes assistèrent au banquet pendant lequel Michel Labéguerie prit la parole.


Un bon accueil fut attesté par la présence ce jour à Itxassou de personnalités politiques 

importantes, appartenant en majorité à la démocratie chrétienne "euskaltzale" d'Iparralde : 

Jean Errecart, sénateur, conseiller général de Saint Palais (Donapaleu) et maire de Orègue 

(Oragarre) en Basse-Navarre; Michel Labéguerie, député; les conseillers généraux de Saint 

Etienne de Baigorry, Labastide et Bidache, et les maires de Villefranque, Sare, Ciboure, 

Briscous et Macaye (Labourd), et de Arbouet-Sussaute et Isturits (Basse-Navarre).

Il est évident que les revendications exprimées ce jour étaient modérées et ne pouvaient 

choquer ces élus, tant au niveau culturel (défense et promotion de la langue Basque), comme au 

niveau économique (constitution d'un axe Bilbao-Lacq; dans cette dernière ville appartenant 

au Béarn, à peu de kilomètres de la Soule, avait été découvert dans les années 1950 un 

important gisement de pétrole) ou comme au niveau politique (la première étape parlait de 

"respect de la Constitution et des lois qui régissent la République Française" de la création 

d'un département Pays Basque avec un statut de la langue Basque).

Ce bon accueil fut aussi attesté par l'importante résonance qu'eut le premier Aberri Eguna du 

Pays Basque Nord et la constitution du mouvement politique Enbata dans la presse de l'époque.

En effet, furent publiés des commentaires et des entretiens dans la presse parisienne : 

Le Monde, Le Figaro, La Croix, Combat, Le Parisien Libéré...ainsi que dans la presse régionale de 

Bordeaux ou de Toulouse ou de Bayonne.


En général, les commentaires de la presse furent modérés à l'exception du journal Sud Ouest, 

dont le titre mentionna " une réunion de séparatistes" et à l'exception aussi d'un organe de 

presse socialiste Bayonnais. 


Le 27 avril 1963 , le Comité Directeur élu à Itxassou se réunit dans son  nouveau siège social du 

quartier du Petit Bayonne, 14 rue des Cordeliers, pour élire son Bureau. 

Un décret de dissolution du ministre de l'Intérieur Raymond Marcellin fut prononcé, onze ans 

plus tard, le 30 janvier 1974.


Une stèle fut érigée à Itxassou une dizaine d'années plus tard, rappelant les termes de la Charte 

d'Itxassou.

pays basque avant
STELE DE LA CHARTE  D ITXASSOU



Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans cet article.


Plus de trois cents autres articles vous attendent aussi dans mon blog 

https://paysbasqueavant.blogspot.fr



N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!