mercredi 5 avril 2017

LES CARRIERES DE LA RHUNE A ASCAIN EN LABOURD AU PAYS BASQUE AUTREFOIS


LES CARRIERES DE LA RHUNE A ASCAIN EN 1900.

C'est le 27 octobre 1781 que fut autorisée pour la première fois l'exploitation des carrières de la Rhune.

A l'occasion d'une mission ordonnée par Louis XVI, l'intendant Dupré de Saint-Maur, 

accompagné de divers "experts techniques", autorisa en 1781 l'ouverture d'une carrière "pour 

extraire les matériaux en grès à la Rhune".



Les pierres étaient acheminées ensuite à Saint-Jean-de-Luz pour divers travaux dans la baie.


Très rapidement, l'importance économique des carrières se fit sentir.



Le conseil municipal d'Ascain et son maire Jean  Pages délibérèrent en 1827 : Ascain "depuis 

la destruction de son bois, n'avait aucun autre moyen pour subvenir à la dépense que le 

produit de l'octroi et le peu que peuvent donner les carrières de nos montagnes qui sont au 

pillage..."



Le prix de la pierre  fut également fixé et cette mesure rapporta au budget 107 francs en 1829 

(sur 1629 francs de recettes) et 300 francs en 1849;


Et pourtant !...



D'importants travaux furent effectués à Bayonne (le pont : 1845-1849), à Biarritz (le phare, en 

1832), Oloron (le pont) sans oublier le pavage des rues, les bordures de routes, les 

soubassements des maisons.


BAYONNE AUTREFOIS
PAVAGE PLACE DU REDUIT BAYONNE
PAYS BASQUE D'ANTAN


Il est difficile de suivre l'évolution des carrières, les archives communales de 1881 à 1925 ayant 

disparu.



L'histoire recommence donc au 11 novembre 1926, au moment où Monsieur Fraye, demeurant 

à Saint-Jean-de-Luz, sollicita la concession de la carrière Androla.





ascain avant
CARRIERES  FRAYE ASCAIN
PAYS BASQUE D'ANTAN



ascain autrefois
CARRIERES FRAYE ASCAIN
PAYS BASQUE D'ANTAN




ascain autrefois
DALLAGE PIERRES DE LA RHUNE CARRIERES FRAYE ASCAIN
PAYS BASQUE D'ANTAN



ascain avant
CARRIERES FRAYE ASCAIN
PAYS BASQUE D'ANTAN




ascain autrefois
CARRIERES FRAYE ASCAIN
 PAYS BASQUE D'ANTAN


En décembre 1927, il demanda la prolongation de la concession pour dix ans.


Pour des raisons de droit, le bail fut prolongé pour dix-huit ans.



Le conseil municipal accorda alors un bail de dix ans renouvelable aux "grandes carrières de 

grès de la Rhune".



Dépassant le marché local, la pierre de la Rhune s'expatria de plus en plus loin: rues piétonnes 

de Lille, la grand place de Francfort (Allemagne).



 (Source : Autrefois Ascain de Annie Dumay et André Etchegoyhen aux éditions Atlantica).






Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans cet article.


Plus de mille huit cents autres articles vous attendent dans mon blog :

https://paysbasqueavant.blogspot.fr


N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire