dimanche 18 juin 2017

LA CANCHA DE ST JEAN DE LUZ EN LABOURD AU PAYS BASQUE


LE JAI ALAI CAMPOS BERRI DE ST JEAN  DE LUZ  EN A VU DE TOUTES LES COULEURS.


Ce lieu m'est cher car mon père a fait partie des équipes de l'entreprise Margeridon de Biarritz qui l'ont construit en 1960.

Bien sûr, en priorité la pelote Basque a fait vibrer la cancha luzienne et c'était le but de sa 

construction.

Si ce Jaï Alaï pouvait parler, il vous en raconterait des vertes et des pas mures, que ce soit sur 

les chanteurs qui s'y sont exprimés, les sportifs divers et sur les nombreux spectacles qui s'y 

sont produits.


A l'origine, c'est la paroisse de Saint Jean de Luz (Donibane Lohizune en Basque) qui a installé 

son patronage sur le site de Campos Berri.

On pouvait y trouver une salle de cinéma, un terrain de football et des courts de tennis.


C'est le curé de Saint Jean de Luz Emile Latxague qui, pratiquant la pelote à paleta cuir au 

fronton de l'Atalaye de Biarritz, eut l'idée de construire un fronton d'une longueur de 36 

mètres, dans la cité des Corsaires.

Cependant, Edouard Harriague, Président de la FFPB (Fédération Française de Pelote 

Basque), proposa, en 1959, au curé joueur de pelote, de construire un fronton un peu plus long, 

de 54 mètres au lieu de 36, pour coller au développement de la Cesta Punta.

En effet, l'année précédente, en 1958, s'étaient déroulés les championnats du monde de Cesta 

Punta, chez nos voisins landais, à Hossegor et on avait pu voir l'engouement du public, dans ce 

premier Jaï Alaï construit en France.


A Saint Jean de Luz, un comité de construction pour un Jaï Alaï Luzien est créé et il est 

présidé par le Docteur Paul Ricau, entouré de plusieurs mécènes locaux.

Tout le monde pousse dans le même sens pour avoir un Jaï Alaï à Saint Jean de Luz.

C'est l'entreprise Margeridon de Biarritz, qui est choisie pour construire ce nouvel équipement 

sportif (mais pas que) et j'ai le souvenir de mon père me racontant sa construction, quelques 

années plus tard. 

Il en était fier!

La construction dura quelques mois, de janvier à juin 1960 et son inauguration eut lieu le 30 

juin 1960.

Et souvent, il faut dans ce type d'aventure, il faut aussi de la chance et de la vision, car utiliser 

toute l'année un Jaï Alaï, avec uniquement de la pelote, paraissait difficile.

Avec l'appui du Biarrot Paul Barrière, entrepreneur de spectacles et l'appui du Jaï Alaï de 

Guernica, c'est la création de la Coupe du Monde de Cesta Punta en 1966.

De très grands champions viennent ainsi jouer à Campos Berri : Chimela, Churruca, 

Egurbide, Goyonaga, Bengoa etc...


pays basque avant
CESTA PUNTA PILOTARI CHIMELA
PAYS BASQUE D'ANTAN


pays basque avant
JAI ALAI ST JEAN DE LUZ



pays basque avant
CESTA PUNTA JAI ALAI SAINT JEAN DE LUZ
PAYS BASQUE D'ANTAN

La Télévision Française vient filmer en novembre 1970 des artistes de la Cesta Punta :

Bengoa et Goyenaga, champions du Monde contre Elejabarrieta et Chimela.

C'est la première fois qu'on voit une partie de pelote , avec des ralentis, dans l'émission "Cinq 

colonnes à la une".


Mais, en plus de la pelote Basque, la cancha luzienne commence à voir d'autres spectacles, 

comme le patinage artistique avec la venue d'Holliday On Ice, en 1967.

PAYS BASQUE AVANT
HOLIDAY ON ICE 1967

En 1968, c'est le tennis qui s'invite avec la tournée de tennis Kramer et les luziens et les 

estivants peuvent adirer des immenses champions comme Ken Rosewall et Rod Laver.

pays basque avant
TENNIS KEN ROSEWALL

En 1969, c'est la boxe qui vient à Campos Berri et on a pu voir le boxeur Basque José Manuel 

Urtain (champion d'Europe des Poids Lourds en 1970) contre le Belge Mahaut et l'affaire est 

réglée au premier round avec la victoire du Basque de Alzamazabal (Guipuzcoa).







pays basque avant
BOXEUR BASQUE JOSE MANUEL URTAIN
PAYS BASQUE D'ANTAN


Après le sport, il y eut aussi de la culture avec le festival de Musique en Côte basque où des 

musiciens de renom sont venus comme Aldo Ciccolini, Philippe Entremont ou Samson 

François.



pays basque avant
PIANISTE ALDO CICCOLINI
PAYS BASQUE D'ANTAN

On a pu aussi y admirer des chanteurs d'opérette comme Paulette Merval et Marcel Merkes.


Dans le domaine culturel toujours , mais dans la chanson "populaire"  de très nombreux 

chanteurs Français, Basques et internationaux s'y produiront .

On peut citer, sans que la liste soit exhaustive : Claude François, le 6 août  1963, accompagné 

des Gamblers, de Jean-Jacques Debout et Sylvie Vartan; notre "rocker national"Johnny 

Halliday le 23 août 1969, de Salvatore Adamo, Gilbert Bécaud et Maxime Le Forestier en 1975 

avec Imanol et Paco Ibanez pour un concert de soutien à Eva Forest, accusée de collaboration 

avec ETA.


Pour ma part, j'ai le souvenir de nombreux concerts auxquels j'ai participé dans cette enceinte 

"sportive", dont un du célèbre groupe Basque Oskorri.


D'autres spectacles s'y sont produits comme du Théâtre avec la venue de la Comédie Française 

jouant "La Tempête" et même de la danse classique avec Maurice Béjart.


Bien sûr la culture Basque, avec ses chants et ses danses y a eu sa place, avec des spectacles , 

des anniversaires (Begiraléak par exemple), ou des repas de soutien à telle ou telle association 

ou cause.


Que de beau monde dans tous les domaines dans ce lieu, à l'origine dédié à la Cesta Punta.


En 1983, il n'y pas de guerre entre "Peppone et Don Camillo" car la paroisse passe la main 

pour la gestion du Jaï Alaï  à la commune et une nouvelle aventure commence avec encore par 

la suite de très beaux spectacles sportifs et culturels.


Près de 60 ans après sa construction, le Jaï Alaï de Saint Jean de Luz continue...



(Source : http://www.sudouest.fr/2011/06/25/le-temple-de-la-cesta-435783-4723.php)



Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans cet article.


Plus de mille six cents autres articles vous attendent aussi dans mon blog :

https://paysbasqueavant.blogspot.fr




N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire