lundi 12 juin 2017

L'ETABLISSEMENT DE BAINS DE LABETS-BISCAY EN BASSE-NAVARRE AU PAYS BASQUE AUTREFOIS

L'ETABLISSEMENT DE BAINS A LABETS-BISCAY (LABETZE-BISCAY en BASQUE) (BASSE-NAVARRE).

Depuis fort longtemps, on a attribué aux eaux minérales une action physiologique bénéfique, d'où l'utilisation séculaire de certaines d'entre elles.


Au Pays Basque Nord, il existe de nombreuses sources d'eaux minérales, certaines oubliées ou 

inexploitées de nos jours, qui ont pourtant connu leur période prospère.



Dans des articles précédents, je vous ai parlé de la source d'Ahusquy à Aussurucq (Soule) et du 

puits salé d'Ugarré à Aincille-Esterençuby, je vous parle aujourd'hui de l'établissement de 

bains de Labets-Biscay, en Basse-Navarre.




Cet établissement de bains se trouve à quatre cents mètres du clocher du village, la source est 

située à l’intérieur d’une construction dépendant des immeubles appelés Cambo Ithurria. 


Connues depuis longtemps pour leurs propriétés médicinales, les eaux de Labets, sortant d’une 

roche dolomitique, coulent librement à la surface du sol et se mêlent à celle du ruisseau voisin. 


En 1859, il y a 404 habitants à Labets-Biscay et on creuse la roche pour regrouper 5 filets 

sulfurés et les recueillir ensuite dans un réservoir contenant l’eau des bains et dans un conduit 

consacré à la buvette ; on y découvre aussi une eau ferrugineuse. 


Une pompe élève l’eau du réservoir dans une chaudière de 1500 litres d’où elle est envoyée aux 

baignoires. 


Le propriétaire voulant tirer parti de ces saveurs, aménage l’établissement : au rez-de-chaussée 

se situent 8 baignoires réparties dans 5 cabinets de bains dont l’une renferme en outre un 

appareil à douches avec accessoires. 




On y trouve également le cabinet de consultation de l’inspecteur de l’établissement tenu par un 

médecin. 


L’étage supérieur renferme les logements des baigneurs. 


Un restaurant annexé à l’établissement héberge les curistes, il y aurait 25 chambres au total. 


Par arrêté ministériel, du 21 juin 1860, il obtient l’autorisation d’exploiter en tant que sources 

d’eaux minérales. 


Dans la brochure destinée aux curistes, le propriétaire précise que les “eaux sulfureuses de 

Labets appartiennent à la classe des eaux sulfurées sodiques-calciques. 

Les eaux ferrugineuses appartiennent à l’espèce des eaux carbonatées”. 




Durant la saison qui se déroule d’avril à novembre, l’établissement est très fréquenté par les 

gens du pays qui préfèrent ces eaux à celles de Cambo ; au plus fort de la saison, 50 bains sont 

pris quotidiennement au prix de 0F50 , on recense 150 malades en 1891 et 85 en 1906.


Les eaux sont employées en boissons, en bains, en douches, en gargarismes et en lavements ; 

l’établissement vend également l’eau en bouteilles : 1200 expédiées en 1892, cependant le 

propriétaire remarque qu’“autrefois les anciens médecins avaient engagé des boutiquiers à 

établir des dépôts de nos eaux et ils en employaient pas mal. 

Aujourd’hui, au contraire, les médecins semblent donner cette préférence aux pharmaciens 

leurs amis, pour établir de ces dépôts qui en emploient bien peu”. 


“Les eaux sulfurées de Labets… sont indiquées dans les affections des muqueuses aériennes”, 

déclare en 1892 le docteur Lejard; G. Delfau conseille les eaux de Labets contre les 

rhumatismes et les anémies. 


L’exploitation des bains se poursuit jusqu’en 1913 (il y a 318 habitants) ; en 1932 (301 

habitants) , les propriétaires envisagent de vendre l’eau en bouteilles, ce projet ressurgit en 

1952 (245 habitants) mais il ne se concrétise pas, tout comme l’intention de commercialiser 

l’eau sulfurée en flacons comme spécialité vétérinaire fortifiante pour la volaille. 


En 1960, (il y a 234 habitants à Labets-Biscay) le Journal officiel fait part de la révocation de 

l’autorisation d’exploiter les eaux de Labets-Biscay.


(Source : http://www.biusante.parisdescartes.fr/sfhm/hsm/HSMx2008x042x002/HSMx2008x042x002x0189.pdf)



Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans cet article.




Plus de mille  autres articles vous attendent dans mon blog :


https://paysbasqueavant.blogspot.fr








N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire