jeudi 20 juin 2019

PROVERBE BASQUE DU JOUR ET FÊTE DU 20 JUIN 2019 SAINT SILVÈRE - GOIZEDER


PROVERBE DU 20 JUIN 2019 (SAINT SILVÈRE) (GOIZEDER).


SILVÈRE : Il naît à une date inconnue vers l'an 500.

religion catholique saint sainte
20 JUIN SAINT SILVERE

Silvère était le fils légitime du pape Hormisdas, né avant que son père ne fût entré dans les ordres, ce qui est un cas unique dans l'histoire de la papauté.

Désigné pape en juin 536 par le roi des Ostrogoths, Théodat, Silvère est déchu en 537 par son rival Vigile. Il devient, dans l'histoire, le premier pape contraint d'abdiquer.

Les conditions et la date de sa mort sont incertaines.

Il ne sera jamais béatifié ni canonisé. Il sera simplement proclamé saint par le peuple. La première mention de son nom dans la liste des saints remonte au 11ème siècle.

religion catholique saint sainte
20 JUIN SAINT SILVERE


GOIZEDER : "Auroraren pare".

(...) Goizeder - Goiz izen arrunta eta eder adjektiboa batuz sortua da Eguantza eta Goizalde-ren baliokide den hau. - - (...)



Un décès du 20 juin : Jean Zay.

Né le 6 août 1904 à Orléans (Loiret) - Mort le 20 juin 1944 à Molles (Allier).


homme politique france
JEAN ZAY EN 1936

C'est un avocat et homme politique français, assassiné par la Milice le 20 juin 1944.

Né dans une famille juive, il fait ses études à Orléans, où il obtient un prix de composition littéraire française au concours général de 1922, puis un prix de philosophie en 1923.

Avocat en 1928, il s'inscrit au barreau d'Orléans.

Jean Zay s'engage très jeune en politique dans les Jeunesses laïques et républicaines et à 21 ans il s'inscrit au Parti radical.

En 1932, à 27 ans, il est élu député du Loiret sous l'étiquette radical-socialiste.


homme politique france
JEAN ZAY

Il assure ensuite plusieurs fonctions ministérielles : sous-secrétaire d'Etat à la présidence du Conseil en 1936,  puis ministre de l'Education nationale et des Beaux-Arts.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, le 2 septembre 1939, il démissionne pour rejoindre l'armée française.

Le 21 juin 1940, en compagnie de plusieurs autres parlementaires et ministres dont Camille Chautemps et Pierre Mendès France, il s'embarque à bord du paquebot Massilia à destination du Maroc.

A son arrivée, il est arrêté, renvoyé en métropole et interné le 20 août 1940 à la prison militaire de Clermont-Ferrand.

Le 4 octobre 1940, il est condamné par le tribunal militaire pour "désertion en présence de l'ennemi" et condamné à la déportation à vie et à la dégradation militaire.

Il est transféré en décembre 1940 à Marseille, puis en janvier 1941 au quartier spécial de la maison d'arrêt de Riom.

C'est là que, le 20 juin 1944, trois miliciens viennent le chercher pour l'abattre, lors d'un pseudo transfert, à Molles, dans l'Allier.

Il est réhabilité à titre posthume le 5 juillet 1945 et ses cendres transférées au Pathéon le 27 mai 2015, près de 70 ans après.


homme politique france
JEAN ZAY


Voici le proverbe du jeudi 20 juin 2019 :

URRUTIKO INTXAURRAK AMABI, BERTARA JOAN DA BI.

De loin douze noix, une fois sur place plus que deux.


labourd autrefois
PLACE LAVIGERIE BAYONNE
PAYS BASQUE D'ANTAN


(Source : https://www.herodote.net/ et WIKIPEDIA et https://www.euskaltzaindia.eus/)




Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans ce 1944ème article.

Plus de mille neuf cent quarante autres articles vous attendent dans mon blog :

https://paysbasqueavant.blogspot.fr

N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire