mardi 27 novembre 2018

UNE STATION DE SAUVETAGE À BIARRITZ EN LABOURD AU PAYS BASQUE DÈS 1893


UNE STATION DE SAUVETAGE À BIARRITZ EN 1893.


Après le naufrage de "La Surprise" le 20 novembre 1893, au large de Biarritz, la question d'une station de sauvetage est posée.

pays basque autrefois
PÊCHEUR ET SAUVETEUR BIARRITZ
PAYS BASQUE D'ANTAN



Voici ce que rapporta La Gazette de Biarritz-Bayonne et Saint-Jean-De-Luz, dans plusieurs 

éditions :


  • le 17 décembre 1893 :


"Comité d'organisation d'une Station de Sauvetage de Biarritz.



biarritz autrefois
LANCEMENT D'UN CANOT DE SAUVETAGE BIARRITZ
PAYS BASQUE D'ANTAN


Un horrible naufrage vient d’avoir lieu devant notre ville. Tous ont pu assister à cet épouvantable spectacle d'un malheureux navire luttant plusieurs heures contre la tempête, à moins de deux cents mètres des débris de l’ancienne jetée et finalement venant s’y broyer corps et biens sans que nul secours efficace ait pu lui être porté. 



La Société centrale de Sauvetage, malgré la dure nécessité où elle se trouve de pourvoir en premier lieu aux points du littoral les plus fréquemment menacés, vient, par l’envoi d’un de ses Inspecteurs, de nous assurer son concours le plus empressé pour l'installation d’une station locale de Sauvetage. 




biarritz autrefois
LANCEMENT D'UN CANOT DE SAUVETAGE BIARRITZ
PAYS BASQUE D'ANTAN


D’un autre côté notre port présente à coup sûr plus de vaillants et dévoués marins qu'il n’est nécessaire pour assurer l’entretien et le bon emploi du matériel. 



C’est dans ces conditions qu’un Comité, sous la présidence d’honneur de Monsieur le Maire de Biarritz, fait appel à la générosité de tous, tant étrangers que français, pour concourir à cette œuvre d’humanité : la fondation d’une station de Sauvetage à Biarritz



Les ressources qui pourront ainsi si être créés, permettront seules de déterminer le nombre et l’importance des engins à établir tels que canot de Sauvetage, canon porte-amarre, fusils porte amarre, bouées de Sauvetage, amarres, appareils de halage on d'amarrage, etc. 




labourd autrefois
LANCEMENT D'UN CANOT DE SAUVETAGE BIARRITZ
PAYS BASQUE D'ANTAN


Une souscription publique est dès aujourd'hui ouverte. Dans ce but les Membres du Comité, se divisant par quartiers, se rendront à domicile pour y recueillir des souscriptions. Toute somme, si minime qu’elle soit, sera acceptée avec reconnaissance, et pourra être remise, soit à un des membres actifs du Comité, soit à un groupe de quêteurs, soit directement à Monsieur Blaise, notaire à Biarritz, qui a accepté les fonctions de Secrétaire Trésorier du Comité. 



Par suite d’un accord avec la Société centrale de sauvetage, celle-ci accepte de considérer comme faite à elle-même, toute souscription faite à celle œuvre et comme conséquence de ses statuts : 

Toute souscription de cent francs et au-dessus faite par "une personne ou bien au nom d’un groupe de personnes tant étrangères que françaises, lui donnera droit à un diplôme de fondateur, délivré par la Société centrale de Sauvetage, et qui lui sera remis par l’intermédiaire du Secrétaire du Comité". 



biarritz autrefois
LANCEMENT D'UN CANOT DE SAUVETAGE BIARRITZ
PAYS BASQUE D'ANTAN


Le comité formé sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Alexandre 1er de Serbie, membre fondateur de la Société centrale de Sauvetage des naufragés, et de S. A, R. la Princesse Frédérika de Hanovre, est ainsi composé : 

M. le docteur Augey, Maire de Biarritz, Président d’honneur ; MM. de Thouars, Capitaine de frégate en retraite, Président ; Blaise notaire, Secrétaire Trésorier; Labat, ancien député ; Lafont, député ; Léglise, député ; Desmazery ; Diturbide ; Marquis de St-Lieux ; de St-Pierre ; l’abbé Silhouette. 

Membres honoraires : MM. le Baron Pawel, von Rammingen ; Heeren ; de Zassedzky."



  • le 23 février 1894 :


biarritz autrefois
LANCEMENT D'UN CANOT DE SAUVETAGE BIARRITZ
PAYS BASQUE D'ANTAN

"Les Membres du Comité d’organisation d’une Station de Sauvetage, à Biarritz, ayant terminé leurs quêtes, s’empressent d’offrir leurs bien vifs remerciements à toutes les personnes qui viennent si généreusement de répondre a leur appel. 




Une liste générale des souscriptions va être publiée et copie en sera adressée à la Société Centrale de Sauvetage afin de faire bénéficier nos souscripteurs des avantages que cette Société a bien voulu nous accorder pour la fondation de notre œuvre. 




Grâce aux fonds recueillis,dont le total dépasse neuf mille francs, et à l’extrême libéralité d’un de nos Membres honoraires, M. de Zassedzky, il va être immédiatement procédé, aussitôt les formalités administratives remplies : 


1° A l’installation d’un Canon porte-amarres mugi de son Charriot et de son Matériel complet ;


2° A l’établissement, près du Rocher de la Rocher de la Vierge, de Porte-Manteaux destinés à enlever rapidement les embarcations en détresse ; 


3° A l’aménagement, sur les points les plus avantageux, de Bouées et engins de Sauvetage, pouvant être lancées à la main. 




L’entretien, comme l’emploi de tout ce matériel, sera confié à : 

MM. Pierre Mimiague, faisant fonctions de capitaine de sauvetage ;

Auguste Henri, premier lieutenant ;

Victor Million, second lieutenant ;

Arthur Pommies, chef de pièce. 




Confié à de tels hommes, secondés par les marins du port, qui tous ont spontanément offert leur concours, nul doute que ce matériel ne soit aussi avantageusement utilisé que partout ailleurs, 



Telles sont les principales dispositions que le Comité se propose d’établir dans le plus bref délai possible. 



Biarritz, le 30 janvier 1894. 

Les Membres du Comité."






N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!

Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans ce 1526ème article.


Plus de mille cinq cent vingt autres articles vous attendent dans mon blog :


https://paysbasqueavant.blogspot.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire