mercredi 28 novembre 2018

LES GORGES DE KAKOUETTA EN SOULE AU PAYS BASQUE EN 1933


LES GORGES DE KAKOUETTA EN 1933.


Long de 3 500 mètres, ce canyon Souletin a été exploré en 1903 par Edouard Martel.





pays basque autrefois
GORGES DE KAKOUETTA SOULE
PAYS BASQUE D'ANTAN

Voici ce que rapporta La Gazette de Bayonne, de Biarritz et du Pays Basque, dans son édition 

du 26 août 1933, sous la plume de Ferdinand Lafargue :


"Les Gorges de Kakouetta.

...au départ de Tardets, porte sur l’Eskualduna;

"Kakouetta", nom euskarien, mélange de douceur et de force. Rien que dans ce mot, on croit reconnaître le Basque, aux yeux de séducteur, dans la face émaciée, quittant l’église pour la contrebande ; l’auberge où l’on boit le brûlant vin d’Espagne, pour aller danser sur la place proprette, un alanguissant fandango. 

soule autrefois
GORGES DE KAKOUETTA SOULE
PAYS BASQUE D'ANTAN

Voici Tardets, porte de "l’Eskualduna"; et, déjà, la physionomie du pays a changé; le patois béarnais cède la place à cette langue, si ancienne, puisqu’on en fait remonter l’origine au mystérieux continent des Atlandes, lors qu’on ne l’apparente pas au parler des Nippons... et si difficile aussi, à en croire la légende, que Satan, lui même, en sept ans de séjour, ne put en retenir le moindre vocable. 



Voici, ensuite, Licq, à la rivière renommée, où abondent les truites. 




pays basque autrefois
GORGES DE KAKOUETTA SOULE
PAYS BASQUE D'ANTAN

Comme pour nous rappeler que nous sommes au pays de prédilection des contrebandiers, un vaste bâtiment se dresse, un peu plus loin, à la jonction des eaux "Bureau des Douanes Françaises". 



Une heure de marche au-dessus du gave, couleur vert fané ; ce petit Basque éveillé nous servira de guide ; son tempérament serviable ignore la timidité, tout comme ses pieds nus, la morsure cruelle des cailloux pointus. 




soule autrefois
GORGES DE KAKOUETTA SOULE
PAYS BASQUE D'ANTAN

Les gorges s’annoncent. La pierre et l’eau semblent s’être donné rendez-vous ; poésie grandiose, cadre d’épopée, charme et frayeur. De part et d’autre, le rocher, droit comme un fronton. A ses pieds, le flot, mais pas le ruisseau, au gazouillis tranquille ; sa douceur déparerait le paysage ; il est taillé sur le torrent au verbe haut, qui coule toujours pressé, et lançant aux échos qui le répètent, la rumeur gutturale de ses chutes. Seule, "l'Irrintzina", poussée par une gorge indigène, pourrait dominer le tumulte de l’onde. Vingt ponts rustiques, aux garde-fous branlants, enjambent le gouffre, et, sortant d’un trou béant, pareil à un tunnel, une cascade qui eût inspiré Alfred de Vigny, unis, comme dans le poème, "son éternelle plainte au chant de la romance". 



C’est ainsi qu’on aimerait rencontrer Roland et Olivier ; Ramuntcho et sa Gatchucha. 



pays basque autrefois
GORGES DE KAKOUETTA SOULE
PAYS BASQUE D'ANTAN

Pourquoi faut-il que l’œil, au lieu de se perdre vers l’étroit liseré de ciel, qui se profile entre les rocs altiers, doive précautionneusement s’employer à choisir l’endroit propice pour y poser le pied, sans risquer la glissade... Ah ! s’il était moins étroit, le sentier que la main de l’homme a patiemment creusé le long du rocher... Ah ! si nous ne risquions pas, avec ce gouffre, de renouveler l’expérience du poète qui, à en croire La Fontaine, se laissa choir dans un puits ; comme on imaginerait bien (pour peu qu’une verte prairie remplaçât le torrent tumultueux) l'arrière garde de Charlemagne (des hommes géants sur des chevaux fantômes, tels à Waterloo, les cuirassiers du Petit Caporal) s’avançant dans un scintillement d’armures, tandis que sur des hauteurs, égales à celles-ci, mille Sarrasins, à la peau basanée, se préparaient à lancer sur l’armée trop confiante, une avalanche de rocailles. Que n'entend-on une voix lointaine, criant au paladin : "Tous tes preux sont couchés dans les eaux du torrent". 




soule autrefois
GORGES DE KAKOUETTA SOULE
PAYS BASQUE D'ANTAN

La gorge touche à sa fin. S’ouvre une antre de Cyclope, une de ces grottes où, dans les légendes, les anciens se complaisaient, jadis, à placer sous la garde de dragons fabuleux, des trésors mirifiques. Tranchée étroite, profonde de 80 mètres. S'il y envoyait son personnage, le littérateur pourrait ajouter au "Martyre de l‘Obèse" un chapitre de plus. 



pays basque autrefois
GORGES DE KAKOUETTA SOULE
PAYS BASQUE D'ANTAN

Tout au fond du premier couloir, avant la zone moins accessible où l’on ne peut pénétrer qu’en rampant, l’excursionniste grave ou écrit son nom sur la pierre friable, semblant d’immortalité. 


soule autrefois
GORGES DE KAKOUETTA SOULE
PAYS BASQUE D'ANTAN

Mais, moins laborieux que le torrent qui poursuit toujours son éternelle route, le soleil laisse déjà les gorges, revêtir leur manteau crépusculaire. 

soule autrefois
GORGES DE KAKOUETTA SOULE
PAYS BASQUE D'ANTAN

C’est le moment de repasser les ponts, tout en regrettant de ne pas appartenir à ce pays majestueux, dont les enfants disent souvent à juste titre, dans un élan bien compréhensible d’orgueil et de conviction, qu’ils sont basques, avant d’être français."




N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!

Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans ce 1528ème article.


Plus de mille cinq cent vingt autres articles vous attendent dans mon blog :


https://paysbasqueavant.blogspot.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire