lundi 26 février 2018

LE GROUPE DES NEUF A CIBOURE EN LABOURD AU PAYS BASQUE AUTREFOIS (première partie)


CIBOURE ET LE GROUPE DES NEUF.


Dès la fin du 19ème siècle et le début du 20ème siècle, le Pays Basque est une destination très prisée et à la mode.

peintre perico ribera
PERICO RIBERA "JEUNE FILLE"
PAYS BASQUE D'ANTAN

De très nombreuses personnalités, banquiers, personnalités, tête couronnées et artistes y 

viennent en villégiature ou s'y établissent.


C'est le cas, par exemple, de plusieurs peintres qui trouvent au Pays Basque, et en particulier à 

Ciboure.


Un groupe de neuf artistes va promouvoir la peinture régionaliste Basque :

Ramiro Arrue, René Choquet, Charles Colin, Jean-Charles Domergue, Henri Godbarge

Pierre Labrouche, Georges Masson, Perico Ribera, Raymond Virac.


La presse fit souvent le portrait de ces peintres.


Ce fut le cas de la Gazette de Biarritz-Bayonne et de Saint-Jean-de-luz, qui fit le portrait de 

trois d'entre eux, le 11 septembre 1922, sous la plume d'Henri Godbarge :

"Un triptyque : Ribéra, Domergue Labrouche.

Trois artistes — et non des moindres — groupés, sous le même toit, guidés par une même pensée, associés aux, mêmes efforts. Un enthousiasme commun : l'admiration de pays basque. Un même métier, un des plus beaux qui soient : celui de peintre. Une réputation égale, indiscutée, celle qui crée l’estime des amateurs et des connaisseurs. Ils habitent un endroit rêvé, sur le quai de Ciboure, ce quai aux pittoresques maisons centenaires, maisons à pignons et à pans de bois. Devant eux : le ciel et l'eau que séparent les petits hôtels patinés du vieux quartier luzien. 

peintre ribera perico
PERICO RIBERA
PAYS BASQUE D'ANTAN

Ribéra

Le peintre des gitanes, des andalouses, des murs ensoleillés, depuis son long et fructueux voyage au Japon, en Chine, travaille dans son magnifique atelier, garni de bibelots, de laques d’Extrême-Orient. Au tour des chevalets, sur les cymaises, sont groupées ses études, ses souvenirs rapportés de l'ensorcelant pays de Madame Chrysanthème. Le grand voyageur se repose et se réveille, pinceaux en mains. Entre deux portraits de mondaines très élégamment vêtues, très habilement préparées, il retouche ses compositions espagnoles et basquaises, ou bien, il met au point une récente étude de rues incendiées par le soleil ou les riveraines maisons projettent une ombre légère et chaude, qu’il sait "rendre" avec ses reflets les plus subtiles, ou bien, il brosse, avec sa maestria habituelle, une ardente espagnole au type de brune gitane, drapée de châles fulgurants, coiffée de la mantille qu’il sait chiffonner de main de maître. Et toutes ces toiles diverses ont l’éclat, la chaleur des plus beaux soirs d’été. Ah! ces tempéraments du Midi, vibrants, enthousiastes, quelles ressources picturales, quelles mines inépuisables ils renferment...

tableau perico ribera
TABLEAU DE PERICO RIBERA
PAYS BASQUE D'ANTAN

Domergue

Lui, après l’agitation, la fièvre laborieuse de Paris goûte les joies pures du travail dans ce coin de Province, sous un ciel magnifique, devant un horizon de gaieté et de soleil. 


peintre jean gabriel domergue
JEAN GABRIEL DOMERGUE
PAYS BASQUE D'ANTAN

Dans cette retraite paisible il s’attaque aux "grands morceaux". Il reprend des études d’académies, déjà longuement caressées qui demandent des efforts patients, une assiduité ininterrompue. Chacun sait, en effet, qu’il a travaillé, autrefois, sous la férule d’Académistes, passionnés du nu pour le nu, comme d’autres turent passionnés de l’art pour l’art. Il a dessiné et dessine sans cesse le modèle vivant. Il a peint, en atelier, indifféremment et la brune et la blonde. Son pinceau a longuement blaireauté ces chairs nacrées et halées. Son œil déjà éduqué s’est affiné à ces notations subtiles de carnations. Cette précieuse éducation lui a permis plus tard, les éludes hâtives d'illustrations, de décorations qui tirent tout leur lustre et leur prix d’une exécution rapide, spontanée, sous le feu de l’inspiration. Aujourd’hui, dans cette retraite momentanée, il lui plaît d’y revenir pour y ajouter ce décor brillant, chatouillant, ces tons majeurs qui chantent, cette ambiance chaude qui accompagneront et réchaufferont les chairs lustrées, satinées, qui s’étalent sous le pinceau adroitement ma nié. Sur les murs, de ci, de là, dans un pêle-mêle vraiment artistique, sont accrochées : des études, des reproductions de tableaux, selon sa plus récente "manière", car Domergue a une manière bien personnelle : études de femmes élégantes, vêtues de soieries somptueuses se détachant sur des fonds empourprés ou chantent les plus riches et les plus décoratives tonalités. 


tableau domergue
"JEUNE FILLE" DOMERGUE
PAYS BASQUE D'ANTAN

Ces tableaux de Domergue ont les sourires, la gaieté des affiches modernes; ils ont ont la fantasmagorie décorative des meilleures estampes japonaises; ils ont la distinct suprême, les lignes élégantes des meilleurs peintres d’élégances. Couleur, richesse, virtuosité, préciosité, tout s’y trouve réuni. Heureux homme! Heureux peintre! Il possède les dons suprêmes de l’artiste... 


tableau domergue
"LA PARISIENNE" DOMERGUE
PAYS BASQUE D'ANTAN

Labrouche

L'aquafortiste, le gouachiste, le grand voyageur, l’artiste nomade épris d’inconnu et d'aventure, a fixé ses pénates, en terre basque, sa terre natale. Il a créé un "home" de peintre, dans ce petit coin de Ciboure, qui a ses prédilections, près de ses amis. C’est une cellule accueillante, souriante, de ce petit Phalanstère d’artistes.Tout y est rangé avec le soin et le goût, la préciosité même d’un dessinateur minutieux. I1 y a là la diversité d’un dilettante, qui a été "glob'trotter". Tel meuble est un souvenir rapporté d’une contrée traversée, en hâte; tel, est le caprice d’une heure; tel autre, l’objet déniché et convoité. Et puis, accrochées au mur, classées dans des cartons multiples, posées, sur des chevalets, les études si variées du maître de céans; crayons noirs, crayons de couleur aux factures si diverses, mais ayant, tous, un charme souverain dû sur tout à cette précision, cette sincérité des dessinateurs instruits et probes; gravures et eaux-fortes, aux procédés si originaux où l’artiste excelle et qui ont fait sa réputation, une réputation du reste, indiscutable. Visions de Hollande, de Versailles, de Venise, panneaux de bois, cartons gouaches, toiles à l'huile, ou le peintre, à l'imagination féconde, à l’esprit toujours en éveil et toujours épris de recherches, a noté, au hasard des rencontres, ses impressions les plus diverses. Ce sont des brumes ou neiges septentrionales; ce sont des matinées et soirées de climat tempéré ou d'éclatants soleil ou ciels radieux d’Italie, d’Espagne, de Provence, du Pays Basque. 


pays basque autrefois
TABLEAU DE PIERRE LABROUCHE
PAYS BASQUE D 'ANTAN

En résumé, Labrouche c’est le curieux, c'est le chercheur, c’est le connaisseur, c’est le travailleur. De même qu’il a voulu voir et connaître tous les pays, de même qu’il a recherché à noter toutes ses sensations, de même, il a appris tous les procédés. Et il est passé maître en quelques-uns. En cela, il est bien de son temps. C’est bien un moderne. C’est bien l’artiste de nos jours, instruit, savant en son art qui a une connaissance approfondie de l’histoire de l’art, qui a l’acquis de plusieurs siècles de recherches artistiques, qui a plusieurs techniques, qui en joue, au gré de ses inspirations qu’il sait maîtriser souvent, du sujet qu’il sait choisir toujours.

pays basque autrefois
TABLEAU DE PIERRE LABROUCHE
PAYS BASQUE D'ANTAN

Ah! quelle jolie vie que cette vie d’artiste aussi intelligemment comprise!..."


Je vous parlerai encore de ce groupe des Neuf, dans un autre article issu de portraits diffusés 

dans les journaux.







(Source : http://raymondvirac.canalblog.com/archives/2008/12/28/11888880.html)


Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans ce 960ème article.

Plus de mille quatre cents autres articles vous attendent dans mon blog :

https://paysbasqueavant.blogspot.fr

N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire