dimanche 25 février 2018

LA MÉDAILLE DE CHIQUITO DE CAMBO AU PAYS BASQUE AUTREFOIS

CHIQUITO DE CAMBO  MÉDAILLÉ EN 1933.


Cinq ans avant son jubilé, Chiquito de Cambo fut décoré de la Médaille d'Or de l'Education Physique.

pays basque autrefois
CHIQUITO DE CAMBO PELOTARI
PAYS BASQUE D'ANTAN

Voici ce qu'en rapporta le journal Match, le 26 septembre 1933, sous la plume de Jean 

Labourd:

"Il y a quelques jours, Cambo était en fête. Avec simplicité, sans l'apparat des discours officiels, Chiquito recevait, sur le fronton même où il frappa ses premières balles, il a quelque quarante ans, la Médaille d'Or de l'Education physique. 



L'Union Sportive de Cambo avait lancé a un appel vibrant par la voix du colonel Amertoy, son président; les amis du grand champion avaient été alertés, et le docteur Colbert, maire de Cambo, accrocha l'insigne sur la large poitrine de son administré, au cours, bien entendu, d'une partie de pelote. 


Chiquito de Cambo !... Le plus grand nom, incontestablement, de la Pelote basque, celui du joueur le plus complet, le plus prestigieux, le plus "solide", aussi, puisque, la cinquantaine sonnée, il connaît encore, partout où il passe, les triomphes de sa jeunesse.


pays basque 1900
CHIQUITO DE CAMBO PELOTARI
PAYS BASQUE D'ANTAN



pays basque 1900
CHIQUITO DE CAMBO PELOTARI
PAYS BASQUE D'ANTAN



pays basque 1900
CHIQUITO DE CAMBO PELOTARI
PAYS BASQUE D'ANTAN

J'avais rêvé d'écrire, pour Match, l'histoire de Chiquito, comme j'ai pu le faire pour Chilhar de Souraïde et Yatsa de Hasparren. Mais j'éprouve beaucoup plus de difficultés à réunir une documentation sur le champion vivant que sur ces gloires du passé.


Ne criez pas au paradoxe, au chambardement des vieilles lois de l'histoire : c'est ainsi. Interviewer patiemment Chiquito ? Demandez ce qu'ils en pensent à ceux qui ont tenté l'aventure. S'adresser à ses amis ? J'en connais un, de la première heure, et qui possède sur le grand pilotari une documentation orale, écrite, photographique, d'une valeur inappréciable. Allez chez Honoré Tastet, à Saint-Jean-de-Luz, et vous verrez, par exemple, avec une envieuse admiration, le cadre où il a rassemblé quelques-unes des vues les plus précieuses de sa collection. 

pays basque 1900
CHIQUITO DE CAMBO PELOTARI
PAYS BASQUE D'ANTAN

Au centre trône la scène historique où le prince de Galles — celui qui fut Edouard VII — serre la main du tout jeune Chiquito. Mais Honoré Tastet montre des crocs de tigre aussitôt qu'on approche ses trésors de trop près. Les produira-t-il quelque jour ? C'est, paraît-il, sa ferme intention. Attend-il, pour le faire, la disparition de Chiquito ? Il faut alors souhaiter que beaucoup d'eau de la Nive passe encore sous le pont de Cambo!


pays basque autrefois
CHIQUITO DE CAMBO PELOTARI ET LE ROI EDOUARD VII
PAYS BASQUE D'ANTAN



pays basque autrefois
CHIQUITO DE CAMBO PELOTARI ET LE ROI EDOUARD VII
PAYS BASQUE D'ANTAN

Un petit bouquet de souvenirs, d'anecdotes glanées dans ce champ qui appartient à la légende aussi bien qu'à l'histoire, voila ce dont il faut, pour le moment, nous contenter.


Joseph Apestéguy, né à Cambo le 20 mai 1881, n'avait pas 18 ans lorsqu'il réalisa l'exploit qui, d'un seul coup, le porta au pinacle. Les prodigieuses qualités qu'il déployait sur les places inspirèrent à ses amis l'idée de l'opposer en tête-a-tête au champion du monde de l'époque, à l'invincible Armé, bien plus âgé que son jeune "challenger". Un peu partout, on cria à la folie. La partie, jouée au fronton municipal de Cambo, suscita un extraordinaire intérêt. 


On peut dire que tout le pays basque prit, ce jour-là, le chemin de la petite ville labourdine. Les partisans d'Arrué étaient l'immense majorité; il en vint, notamment, de Bayonne, dans des "breaks" attelés de 4 et 6 chevaux, portant déjà le pavois de la victoire! Et de fait, Arrué ayant eu, au sort, la faveur du premier but, prit, d'emblée, une formidable avance de 17 points! Les quolibets pleuvaient déjà sur le téméraire Chiquito ; mais, sur faute de son adversaire, celui-ci prit, à son tour, le but... et le garda jusqu'à la fin de la partie !


pays basque autrefois
CHIQUITO DE CAMBO PELOTARI
PAYS BASQUE D'ANTAN

Ce fut, dans le ciel de la pelote, un vrai coup de tonnerre. 


Depuis lors, et pendant 35 ans, Chiquito de Cambo n'a cessé de jouer, et, pour ainsi dire, de vaincre. 


On a souvent recherché l'explication d'une carrière aussi brillante. Il me souvient qu'un de mes grands confrères parisiens demanda un jour, à Chiquito, quelle était sa méthode d'entraînement. C'est tout juste s'il ne fut pas accueilli par un éclat de rire. Chiquito finit par lui confier — ce que nous savons tous, ici, depuis longtemps — qu'il ne connaissait d'autre préparation que la pleine satisfaction de son appétit : pénétrer sur la place après un repas pantagruélique, arrosé d'une bouteille de Bordeaux, fut, longtemps,une tradition pour le champion du monde.


pays basque autrefois
CHIQUITO DE CAMBO PELOTARI
PAYS BASQUE D'ANTAN

Le secret des victoires de Chiquito et de son extraordinaire endurance? Il est, uniquement, dans une constitution physique exceptionnelle. Mon ami Jacques Béritz a dit, un jour, qu'il appartenait à la lignée des Jean Bouin, des Jacquelin et des Carpentier : c'est parfaitement vrai, si l'on entend par là que Chiquito est un "phénomène" dans le  sport qu'il pratique. Mais chacun sait que les grands athlètes sus-nommés se soumettaient à un entraînement méthodique : rien de tel, je le répète, pour Chiquito. Une taille au-dessus de la moyenne, des proportions admirables, une souplesse lui permettant de faire, sur une balle haute, des bonds prodigieux, une vitesse et un démarrage foudroyants, une puissance de bras que nul n'approcha, un coup d'oeil infaillible, cet ensemble de qualités a fait de Chiquito de Cambo le roi incontesté des frontons.

pays basque autrefois
CHIQUITO DE CAMBO PELOTARI
PAYS BASQUE D'ANTAN

Aujourd'hui encore, en pleine activité, si sa vitesse et sa souplesse sont naturellement moindres, son adresse, son coup d'oeil, et, surtout, la force de son bras, n'ont pas diminué. Le grand chistera, qui lui a valu sa réputation mondiale, est resté, si j'ose dire, son arme préférée. Au cours des innombrables rencontres où son nom tient la grande vedette en tête de ceux d'Eloy — son contemporain et vieux rival ! — de Luisito, de Héguy, de Sébédio, etc., Chiquito de Cambo ne déçoit jamais le public. Comme aux jours de ses fameuses luttes avec les "inventeurs" du grand chistera, Ayestaran et Arrué, une minute sonne, surtout en fin de match, lorsque sa victoire coutumière est en péril, où Chiquito se déchaîne. Dans un fracas épique de jurons, d'interjections, d'apostrophes à ses partenaires ou au public, de gestes de dépit et de colère, il force l'allure, se multiplie, peuple, à lui seul, la "cancha" tout entière, et arrache, littéralement, la victoire des mains de ses adversaires.


Le public, qui le connaît, ne se formalise pas de ces explosions.


pays basque autrefois
CHIQUITO DE CAMBO PELOTARI
PAYS BASQUE D'ANTAN

Il m'est cependant arrivé, il y a deux ans à peine, de voir, sur un fronton couvert de la Côte Basque, une partie de l'assistance manifester sa mauvaise humeur contre le grand champion. Celui-ci se fâcha pour tout de bon : et il n'avait pas tort; car on ne saurait, sans injustice ni ingratitude, oublier que Chiquito demeure, à cinquante ans passés, un extraordinaire joueur, ni, surtout, qu'il a beaucoup fait, par son étonnante carrière, pour le renom du Pays Basque auprès des étrangers.


Hier encore, il triomphait sur un fronton qu'il inaugura il y a un peu plus d'un an : celui des Abatilles d'Arcachon. Mais on prétend que l'invincible Chiquito serait moins bon marin que pilotari, et que les flots agités des passes lui paraissent plus redoutables que la houle du public qui entoure la place! Légende, probablement, comme celle qui affirma que Joseph Apestéguy, grenadier de valeur durant la grande guerre, se servait de son chistera pour lancer son engin à de prodigieuses distances!

pays basque autrefois
CHIQUITO DE CAMBO PELOTARI
PAYS BASQUE D'ANTAN

Laissons la légende, et souhaitons à Chiquito de Cambo d'écrire encore longtemps de beaux chapitres dans l'histoire de la Pelote Basque."


Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans ce 958ème article.


Plus de mille trois cents autres articles vous attendent dans mon blog :


https://paysbasqueavant.blogspot.fr


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire