lundi 16 avril 2018

LE COMITÉ NATIONAL CATHOLIQUE D'AIDE AUX BASQUES EN AOÛT 1937

LE COMITÉ NATIONAL CATHOLIQUE D'AIDE AUX BASQUES EN 1937.


Pendant la Guerre Civile Espagnole, nombreux sont ceux qui veulent venir en aide à la population qui souffre.

pais vasco 1937
ENFANTS BASQUES 1937
PAYS BASQUE D'ANTAN


Ce fut le cas, par exemple, en France des communistes mais aussi des catholiques.


Voici ce que rapporta à ce sujet le journal La Croix, dans son édition du 7 août 1937 :

"En vue de coordonner les diverses initiatives catholiques d'accueil aux réfugiés basques, un Comité national vient d’être formé sous la présidence d'honneur du cardinal Verdier et de Mgr Feltin, archevêque de Bordeaux, et sous la présidence effective de Mgr Mathieu, évêque de Dax.

bordeaux 1937
CARDINAL VERDIER
PAYS BASQUE D'ANTAN

Ce Comité comprend, en outre, les personnalités suivantes : M. Champetier de Ribes, sénateur des Basses-Pyrénées; M. François Mauriac, de l'Académie française; M. de Vergés, président général de la Société de Saint-Vincent de Paul; M. Jacques Maritain, professeur à l’institut catholique de Paris; M. Brethe de la Gressaye, professeur à la Faculté de droit de Bordeaux; M. Garrigou-Lagrange, professeur à la Faculté de droit de Bordeaux; M. G. Tessier, secrétaire général de la C. F. T. C.; M. le Dr de Fresquet, secrétaire du groupe français de Caritas catholica ; M. Paul Vignaux, professeur à l'Ecole des hautes études. Siège social : Paris, 47, avenue d'Iéna. Secrétariat et bureau de triage : Bordeaux, secrétariat social, 64, rue Saint-Remi. 

pau 1937
AUGUSTE CHAMPETIER DE RIBES SENATEUR BASSES PYRENEES 1937
PAYS BASQUE D'ANTAN

Le Comité rassemble dorénavant, en particulier sous la direction de l'évêque de Dax, le travail fait jusqu’ici par l'évéché de Dax, par le Secrétariat social de Bordeaux et par la Commission d’accueil du Comité pour la paix civile et religieuse en Espagne. Il adresse à toutes les personnes charitables l’appel suivant : 


Le peuple basque a demandé l'hospitalité à la France pour plusieurs milliers d'enfants, d'adolescents, de femmes et de vieillards, chassés de leurs foyers par la guerre civile. La majorité de ces malheureux est catholique et à la simple charité chrétienne qui s'adresse à tous indistinctement s'ajoute le devoir que nous avons envers un peuple catholique. 


Il serait juste, de même, qu'un grand pays catholique comme la France montra autant de générosité envers nos frères basques que n'en montrent les catholiques belges et hollandais. Or, les Belges ont accepté de prendre jusqu'à 10 000 enfants basques et en ont déjà reçu environ     2 000. Ils ont aussi constitué un fonds de 2 millions de francs pour les divers frais qu'occasionne le placement. Les catholiques hollandais viennent d'offrir à notre Comité de prendre autant d’enfants qu'il sera nécessaire. 


pais vasco 1937
ENFANTS BASQUES 1937
PAYS BASQUE D'ANTAN

En face de ces efforts, n’est-il pas possible de demander aux catholiques français d'accentuer le leur? Aussi, le Comité national catholique d’accueil aux Basques tient à porter à la connaissance de tous les catholiques français et des organisations de solidarité et de charité tes faits suivants : 


1° Grâce à l'effort des catholiques belges et à l'offre des catholiques hollandais, la question du placement des enfants est résolue, tout au moins provisoirement. Par contre, notre Comité est obligé de conserver un camp de triage d’environ 600 personnes, situé à Saint-Médard-en-Jalles, près de Bordeaux. Ce camp nous coûte environ 135 000 fr. par mois; et seul le concours immédiat de tous ceux qui auront à coeur de seconder notre effort pourra nous permettre de conserver ce camp, qui est la condition nécessaire de cet effort.



pais vasco 1937
ENFANTS BASQUES 1937
PAYS BASQUE D'ANTAN

2° Il n'arrive plus d'enfants en groupes à l’heure actuelle de la région de Santader, mais il arrive toujours des familles composées en majeure partie de mères avec leurs enfants et de vieillards. Il est difficile aux Belges, et il sera difficile aux Hollandais, de recevoir plus qu’un petit nombre de cette sorte de réfugiés mais si les catholiques français nous soutenaient généreusement il nous serait aisé d’organiser des camps, pour lesquels locaux et matériel sont déjà trouvés. 


3° Dans les divers camps existant actuellement, tant officiels que privés, se trouvent un grand nombre de jeunes filles basques, qui, dans leur détresse, ont besoin d’une particulière protection. Il est urgent de les placer dans des foyers chrétiens, où elles soient entourées d’une affection familiale.

 

pays basque 1937
ENFANTS BASQUES 1937
PAYS BASQUE D'ANTAN

Nous prions donc instamment tous ceux qui désirent venir en aide aux malheureux réfugiés de collaborer avec nous dans la mesure de leurs moyens. 


a) En envoyant des dons soit à S. Em. le cardinal Verdier, avec la mention "Comité d accueil aux Basques", soit à notre compte chèques postaux Bordeaux 34 512 R. Dupouy.


b) S'il s’agit d'organisations ou de Comités locaux, en se mettant en rapport avec notre secrétariat de Bordeaux (R. Dupouy, secrétariat social, service des réfugiés basques, 64, rue Saint-Remi), afin de régler les détails d’une indispensable collaboration; et en rassemblant si possible (au mieux sous forme de cotisations périodiques) des fonds qui seront transmis au compte chèques postaux : Bordeaux 34 512, R. Dupouy. 


c) En acceptant de recevoir dans les conditions indiquées plus haut des jeunes filles basques. Les offres devront être accompagnées d'une attestation écrite du curé de la paroisse; elles devront être ensuite transmises à l’évêché du diocèse ou au Comité régional s'il existe, que nous prions de bien vouloir trans mettre les offres, le plus rapidement possible, à notre secrétariat de Bordeaux, 


d) Enfin, lorsque ce sera possible, en acceptant de recevoir des mères avec leurs enfants, ou des vieillards. Les offres seront transmises dans les conditions prévues à l’article c précédent pour les jeunes filles. 


Eu, terminant, nous adressons nos remerciements les plus chaleureux à toutes les personnes qui ont aidé jusqu'ici les diverses initiatives maintenant coordonnées ou leur ont transmis des offres de placement. Et nous appelons, encore une fois, toutes les bonnes volontés à nous seconder dans cette tâche si lourde et si urgente. 


Le Comité national catholique d’accueil aux Basques, Paris, 47, avenue d'Iéna; Bordeaux, Secrétariat social, 64, rue Saint-Remi. 


Adresser les dons soit à S. Em. le cardinal Verdier, 30, rue Barbet-de-Jouy, soit directement à notre compte chèques Bordeaux 34 512, R. Dupouy."



(Source : http://retirada37.com)



Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans ce 1066ème article.


Plus de mille soixante autres articles vous attendent dans mon blog :


https://paysbasqueavant.blogspot.fr



N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!