vendredi 6 avril 2018

LES BRETONS AU PAYS BASQUE EN 1929

LES BRETONS AU PAYS BASQUE.


Depuis de très nombreuses années, les Bretons sont venus au Pays Basque et nombre d'entre eux y ont fait souche.


saint jean de luz 1929
SAINT JEAN DE LUZ - DONIBANE LOHIZUNE 1929
PAYS BASQUE D'ANTAN


Dans des articles précédents, je vous ai parlé déjà des Bretons au Pays Basque, et en particulier 

d'une bagarre mémorable entre Bretons et Basques, en 1926, voici ce que raconta L'Ouest-

Eclair, du 21 août 1929, sous la plume de V.Boisseau, au sujet de la cohabitation entre ces deux 

peuples :

"Les Bretons au Pays Basque.


La ville a revêtu ses plus beaux atours afin de souhaiter la bienvenue aux nombreux visiteurs. Sur la plage éclatante, aux innombrables cabines. les baigneurs, au teint uniformément cuivré, s'ébattent. Dans la petite et somptueuse église où le Roi Soleil célébra ses noces,  on rend les honneurs funèbres à un notable. Plus loin, place Louis XIV, les terrasses regorgent de consommateurs, avides de boissons fraîches. Bordant cette oasis, voici l'arrière-port où arrivent du large, un par un, les canots à moteurs des pêcheurs bretons.


Car la Bretagne a fait souche à Saint-Jean-de-Luz; elle est en train, toutes proportions gardées de faire la conquête pacifique du pays basque. Elle y a mis le temps mais les vaillants fils d'Armorique y parviendront, n'en doutez pas.


Délaissant les grèves finistériennes, des pêcheurs, gars décidés, poussèrent un beau jour jusqu'au golfe de Gascogne. Ils y découvrirent un petit paradou  : c'est-a-dire sardines et thons en abondance. Leurs confrères basques s'en étonnèrent tout d'abord; mais comme ce sont gens sensés, ils se dirent que le soleil doit luire pour tout le monde et firent bon accueil aux nouveaux arrivants.


Ce qui frappa tout d'abord les fils de la vieille terre de Cornouaille, ce furent les embarcations à moteurs de leurs concurrents. Les Bretons s'adaptèrent vite et remisèrent leurs voiles afin de n'être point handicapés. Bref, les pêcheurs de Douarnenez, Penmarch, Concarneau, Audierne et d'ailleurs acquirent bientôt droit de cité.


saint jean de luz 1929
SAINT JEAN DE LUZ - DONIBANE LOHIZUNE 1929
PAYS BASQUE D'ANTAN

Cependant il n'est pas de bonheur sans mélange.



Papillons noirs.

Un soir débarqua à Saint-Jean-de-Luz un homme venu de certain port du Finistère, qui tenta de faire luire à ces travailleurs de la mer les beautés du régime communiste. Ce pécheur en eau trouble ne manquait point d'éloquence; il multiplia conférences sur réunions mais il avait compté sans le vigoureux bon sens des fils d'Armor et de leurs amis les Basques. La réaction se manifesta brutalement, comme un orage au mois d'août. L'orateur décampa pour ne plus revenir. Un brave chef d'usine me racontait cette histoire pendant que ses ouvrières, Bretonnes en coiffe, manipulaient les sardines dans un atelier merveilleusement aéré.


pays basque autrefois
CHARLES TILLON CGT
PAYS BASQUE D'ANTAN

- Voyez-vous, me confiait-il, ce que les Basques reprochent aux Bretons, c'est de déserter le pays en été pour aller travailler à Saint -Nazaire, La Rochelle ou Nantes. Actuellement, je manque de personnel; mais "ça se tassera". En octobre tout le monde sera là. Nos audacieux pécheurs - je frémis souvent en les regardant s'éloigner par gros temps - montés sur leurs coques fragiles, vont parfois chercher le poisson jusqu'à 70 milles au large. Quels rudes hommes!...



"L'Amicale".

"Il y a deux années environ, nous avons fondé une "Amicale bretonne", dont les manifestations ont d'abord provoqué l'étonnement. M. Eve, un Morlaisien pur sang, vous en dira plus long que moi. Allez donc le voir". 


Dix minutes plus tard, devant la liqueur d'or du pays, offerte avec une infinie bonne grâce, M. Eve m'expliquait le fonctionnement de la belle œuvre humanitaire qu'est l'Amicale. Elle se manifesta au public au cours d'une première fête qui se déroula l'année dernière à Saint-Jean-de-Luz. Son succès fut éclatant. Elle s'ouvrit par un office traditionnel dans la somptueuse église de la rue Gambetta et la kermesse au milieu d'une magnifique propriété.


saint jean de luz 1929
EGLISE SAINT JEAN DE LUZ - DONIBANE LOHIZUNE 1929
PAYS BASQUE D'ANTAN

Nous n'avons rien négligé pour donner à ces réjouissances leur vrai caractère, dit M. Eve. Le cortège, précédé de binious, fut imposant. M. le docteur Jaffré, un Lorientais de Bayonne et sa charmante épouse, prirent la tête du cortège composé de nos amis bretons d'Hendaye, du Cap-Breton, Biarritz etc..., d'ouvrières de nos usines en tabliers rutilants et coiffes.


pays basque autrefois
OUVRIERES SARDINIERES FINISTERE


Le geste du comte de Bayeux.

On fit la quête, continua M. Eve. Je passais parmi les spectateurs, lorsqu'un de nos bienfaiteurs,  M. le comte de Bayeux, glissa une coupure dans mon escarcelle; puis il esquissa un geste... Je crus que c'était en réponse à mon remerciement. Mais une heure plus tard. je revis le comte.


Pourquoi êtes-vous parti si tôt? me dit-il, mon geste signifiait que j'avais l'intention de vous présenter à mon voisin, le cousin du roi d'Espagne...


"Cette année, nous avons récidivé, le 4 août. La fête, dirigée par le dévoué docteur Jaffré. a été plus belle encore La veille : grand défilé breton, dans une dizaine d'autos, à travers les rues de Bayonne, Biarritz, Bidart, Cap-Breton, Cambo, Hendaye. Le lendemain : l'office traditionnel, puis cortège précédé d'un char attelé de six bœufs roux; sur ce char avaient pris place la reine des Bretons, Mlle Naour, d'Hendaye en duchesse Anne et ses demoiselles d'honneur :  Mlles Thoumyre, de Bayonne et Bonjour, de St-Jean-de-Luz, encadrées de palétuviers Bretons à cheval, joueurs de binious, et de Celtes de Galice.. 


pays basque autrefois
BINIOU ET GUIMBARDE QUIBERON

J'ai dit, termina M. Eve, que nos compatriotes avaient acquis droit de cité au pays basque. On les aime et j'en veux pour preuve les sommes considérables qui alimentent la caisse de "l'Amicale". Cette société, créée pour venir en aide aux marins, a déjà fait beaucoup de bien. Elle rend service sans ostentation. Un pêcheur a-t-il des embarras d'argent? L'"Amicale" lui prête, sans intérêts, la somme dont il a besoin. Il n'y a jamais eu de mécomptes. La barque d'un marin est-elle gravement avariée? Son propriétaire peut s'adresser en toute confiance au docteur Jaffré; le malheur est vite réparé. Seul le bureau de l' "Amicale" a connaissance de ces prêts d'honneur."


Telle est l'oeuvre fondée par les Bretons ̃ au pays basque." 



Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans ce 1046ème article.


Plus de mille cent autres articles vous attendent dans mon blog :




https://paysbasqueavant.blogspot.fr



N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire