dimanche 1 avril 2018

LE PREMIER TITRE DE CHAMPION DE FRANCE DE RUGBY EN 1913 POUR L'AVIRON BAYONNAIS AU PAYS BASQUE (deuxième partie)

PREMIER TITRE DE CHAMPION DE FRANCE DE RUGBY POUR L'AVIRON BAYONNAIS.


Après les débuts du rugby du rugby à Bayonne, en 1905 et 1906, il ne faut que quelques années pour que l'Aviron Bayonnais soit champion de France de Football Rugby de première Division.

rugby champion de france 1913
AVIRON BAYONNAIS RUGBY 1913
PAYS BASQUE D'ANTAN


En effet, dès 1913, l'Aviron Bayonnais l'emporte devant le S.C.U.F par 31 points à 8.


Je vous ai parlé dans un article précédent de cette partie historique, puisque c'était le premier 

titre de champion de France de rugby pour l'Aviron Bayonnais. 

L'Aviron Bayonnais fut également champion de France en 1934 et 1943.




Voici ce que rapporta La Petite Gironde, dans son édition du 21 avril 1913, sur le déroulement 

de la partie  :

"La partie.

A trois heures vingt, les équipes font leur entrée sur le terrain. Les Basques, dans leurs maillots bleu et blanc, pénètrent les premiers, et une formidable ovation les accueille; ils sont accompagnés de deux Basques vêtus du costume national, avec la chamara et le traditionnel béret : ils portent en main le maquila, et ils recueillent leur part des applaudissements. Le Scuf pénètre ensuite, et ses partisans l'accueillent par de formidables vivats. 


rugby aviron bayonnais
AVIRON BAYONNAIS RUGBY 1913
PAYS BASQUE D'ANTAN

Première mi-temps.

Le coup d’envoi est pour Bayonne, qui joue contre le soleil; Hédembaight le donne, et une mêlée est ordonnée au centre; le ballon est joué par Hédembaight, qui donne un beau coup de pied. Semmartin est obligé de rentrer la balle dans ses buts, et une mêlée à 5 mètres suit; le Scuf se dégage, et Lasserre est bouclé en recevant la balle jouée par Theuriet. 


Larmier prouve ensuite la touche aux 30 mètres de Bayonne; le Scuf gagne quelques mètres; puis, après un coup de pied de Semmartin, Hédembaight reçoit et commence une attaque par passes, qui se termine par un coup de pied, repris par Semmartin, qui envoie en touche au centre. 


aviron bayonnais rugby
AVIRON BAYONNAIS RUGBY 1913
PAYS BASQUE D'ANTAN

Bayonne domine.

Un coup de pied d'Hédembaight amène ensuite les Basques dans les 22 mètres du Scuf, qui bénéficie d’un coup franc. Hédembaight reçoit et attaque aussitôt avec ses trois-quarts: Charles Forgues continue l’offensive par un coup de pied que Du Souich reprend de volée. Le Scuf peut ainsi se dégager, et le jeu revient au centre. 



Le Scuf se reprend.

Un coup franc accordé à Bayonne est repris par Larmier, qui déplace sur la droite; les Parisiens suivent à toute allure, mais Poeydebasque peut reprendre et envoyer en touche. Le Scuf. qui joue avec une véritable furia, domine légèrement et envahit les 22 mètres de Bayonne, où plusieurs touches et mêlées ont lieu. 


Puis les buts basques sont sérieusement en danger. Après un beau dribbling du Scuf, Les poulains de Forgues se dégagent, puis un coup franc leur permet alors de se donner un peu d'air; mais une maladresse de Ch. Forgues ramène le S.C.U.F. dans les 22 mètres adverses. Un nouveau coup franc est alors donné aux Basques. Brisé le reprend et fait une belle percée, mais il se fait boucler. Le Scuf fournit ensuite une magnifique phase de jeu, ses trois-quarts attaquant par une série de passes qui amènent le jeu à 2 mètres des buts de Lasserre. L'énergique défense de Bayonne empêche l'essai; puis Fortis dégage, mais le Scuf, qui domine terriblement, revient à l'attaque...


aviron bayonnais autrefois
AVIRON BAYONNAIS RUGBY 1913
PAYS BASQUE D'ANTAN

Bayonne se dégage.


Un arrêt de volée permet à Ch. Forgues de ramener le jeu aux 22 mètres, et après une touche, Fernand Forgues s'échappe, mais, plaqué par Du Souich, il passe en avant.


L'essai Parisien chauffe.


Mêlée; Theuriet passe à Besset, celui-ci déplace, Labasté reçoit et file à toute allure, mais il ne peut aller plus loin que les 22 mètres du Scuf, car il est pris par derrière et plaqué vigoureusement par Buscail. Le Scuf en force gagne petit à petit du terrain, et à chaque échappée des Bayonnais un coup de pied en touche donné soit par Du Souich, soit par Semmartin, refoule les Bayonnais, et bientôt les noir et blanc reprennent le meilleur, et le jeu vient dans les 22 mètres de Bayonne, où après une mêlée, les trois-quarts du Scuf ayant attaqué, seule une maladresse de Larmier empêche l'essai.




C'est au tour de Bayonne.


Un coup de pied de Poeydebasque dégage les Basques, et le jeu revient au centre.


aviron bayonnais autrefois
AVIRON BAYONNAIS RUGBY 1913
PAYS BASQUE D'ANTAN

Un magnifique coup de pied de Roë trouve la touche à deux mètres des buts du Scuf, et voilà les noir et blanc en terrible danger. Les trois-quarts bleu et blanc attaquent, mais leur offensive est arrêtée. Puis Poeydebasque manque d'un souffle un drop-goal.


Bayonne marque.


Les bleu et blanc sont alors en pleine action, et deux trois-quarts scufistes s'étant gênés pour reprendre la balle, F. Forgues s'en saisit, passe à Domercq, qui transmet à Ch. Forgues, lequel marque, Roë transforme.

Bayonne, 5 points; S.C.U.F. zéro.


Toujours Bayonne.


L'offensive basque est alors déchaînée, et une nouvelle trouée de F. Forgues semble amener un nouvel essai; mais le brillant international est solidement arrêté, et le S.C.U.F., dans un bel effort, ramène le jeu au centre. Les divisions arrières de Bayonne nous font alors assister à une attaque par passes qui soulève les applaudissements; la passe revient au centre, mais les trois-quarts du S.C.U.F., bien revenus, arrêtent l'attaque en plaquant Fouillassart, et le Scuf attaque à son tour. Brisé est arrêté par Charles Forgues avant qu'il ait pu passer à Larmier, alors complètement démarqué. Le jeu est au centre. Sur une touche, les avants du S. C. U. F. partent en passes, mais sur une maladresse de Mialle, qui passe dans le vide, Bayonne part en contre-attaque en dribblant jusqu’aux 22 mètres du S.C.U.F., où Eutrope arrête courageusement. 


aviron bayonnais rugby
AVIRON BAYONNAIS RUGBY 1913
PAYS BASQUE D'ANTAN

Plusieurs mêlées successives ont lieu aux 30 mètres du Scuf, qui contrôle la balle, mais ne peut en profiter à cause d’en-avants. Sur un coup franc, Theuriet trouve la touche , les lignes arrières du S.C.U.F. s'ébranlent, et par deux fois l'essai chauffe; mais la défense des Bayonnais est farouche, rien ne passe. Les Basques se dégagent, et tout à coup, sur une contre-attaque, Hédembaigt va à deux doigts de l'essai. Avec un peu plus de vitesse!...


Le deuxième essai Bayonnais.

Du centre, après une passe d'Hédembaight, les Basques dribblent jusqu'à dix mètres des buts du Scuf; un long coup de pied termine le dribbling. Eutrope se jette sur la balle, mais il ne réussit qu’à la faire rentrer dans les buts; Bascou, qui a suivi, donne un nouveau coup de pied et touche. Roë réussit le but. 

Bayonne, 10 points; Scuf, zéro. 

L’offensive bayonnaise se déroule alors sans arrêt, et plusieurs fois l’essai semble proche, seule la défense énergique des lignes arrières scufistes empêche les Bayonnais de marquer à nouveau, et la mi-temps est sifflée sans autre résultat. 


aviron bayonnais autrefois
AVIRON BAYONNAIS RUGBY 1913
PAYS BASQUE D'ANTAN

Deuxième mi-temps

Coup d’envoi, puis mêlée; les trois-quarts basques partent et terminent leurs attaques par un coup de pied que Semmartin reprend pour mettre en touche; à la suite de la touche, les avants du Scuf dribblent, Cadenat termine par un long coup de pied qu’il suit, mais Poeydebasque le prend de vitesse au moment où il allait toucher dans les buts, et envoie en ligne de ballon mort.

Le feu d'artifice Basque.

Roë trouve la touche, puis le feu d’artifice basque éclate alors dans toute sa splendeur, la balle vole de mains en mains, et l'attaque n'échoue en touche qu’à quelques mètres des buts parisiens. 

A son tour, le Scuf fournit un bel effort et Besset, dans une magnifique action personnelle, ramène le jeu dans le camp basque, mais il oublie malheureusement de passer, et il se fait boucler. 

Bayonne se dégage par des passes de ses divisions arrières. Un off-side d’Hédembaight fait accorder un coup franc au Scuf, mais une splendide ouverture de Roë rétablit l’avantage pour les Basques. 



aviron bayonnais autrefois
AVIRON BAYONNAIS RUGBY 1914
PAYS BASQUE D'ANTAN

Le S.C.U.F. se défend.

Le Jeu est à ce moment très agréable : les deux équipes attaquent et contre-attaquent par passes, mais des deux côtés la défense est serrée, et rien ne passe. Pourtant, après une attaque de Buscail, l’essai semble certain pour le Scuf, mais Du Souich, à qui la passe est faite, est plaqué avant d’avoir pu démarrer. 


Le Scuf joue à ce moment en territoire bayonnais. et il fournit alors un effort réellement impressionnant. Après une mêlée, Moure va à deux doigts de l’essai. 



Bayonne "For Ever".

Dans un dribbling énergique, les avants bayonnais dégagent leur camp, et le jeu est alors arrêté, Semmartin étant touché. 


Le jeu reprend ensuite dans le camp bayonnais, et le Scuf continue son effort; mais après une mêlée du centre, Charles Forgues file du côté fermé, puis passe au centre; la balle va de mains en mains, plusieurs fois manquée, mais toujours ramassée par un homme qui suit derrière, et elle parvient enfin à Labaste, qui déborde Semmartin et va marquer. Roë manque le but.


 Bayonne. 13 points; Scuf, zéro. 

rugby aviron bayonnais
AVIRON BAYONNAIS RUGBY 1913
PAYS BASQUE D'ANTAN


Les Parisiens marquent.

Sans se décourager, le Scuf essaie de remonter le handicap. Après une mêlée au centre, Besset fonce droit devant lui et, arrivé sur l'arrière, passe à Theuriet, qui va marquer. Besset manque le but. 


Bayonne. 13 points; Scuf, 3 points. 


Le Scuf, émoustillé, joue alors avec une énergie nouvelle et domine Bayonne, mais les coups de pied de Roë font chaque fois perdre le terrain péniblement gagné par les Scufistes. Après une mêlée, les trois-quarts basques nous fournissent cependant une nouvelle représentation du feu d’artifice bayonnais. L'attaque se termine par un coup de pied. Labaste suit pour reprendre, et Buscail, en pratiquant l'obstruction manifeste, fait pénaliser son camp. Roë essaie le but, le manque, et là-dessus, le Scuf attaque par passes et ramène le jeu au centre, d’où, après une passe de Bascou, Forgues s’échappe le long de la touche, crochète et va marquer au centre. Le but est réussi par Roë. 




Le feu d'artifice continue. 

Bayonne, 18 points; Scuf, 3 points. 

Tout aussitôt, sur une mêlée au centre, Hédembaigt feinte, fonce au centre, puis des passes s'organisent, et Fouillassart, qui reçoit en dernier, va marquer. Le but est encore réussi par Roë. 

Bayonne, 23 points; Scuf, 3 points. 

Les Bayonnais ne laissent pas le Scuf souffler, et l'offensive se poursuit sans arrêt, rapide et nette. Le feu d'artifice bayonnais brille alors dans toute sa splendeur, et sur une nouvelle ouverture de Forgues, Lissalde marque encore. Roë manque le but. 

Bayonne, 25 points; Scuf, 3 points. 

aviron bayonnais autrefois
FERNAND FORGUES CAPITAINE AVIRON BAYONNAIS
PAYS BASQUE D'ANTAN

Nouvelle attaque de Bayonne et nouvel essai par Domercq, qui a reçu de Charles Forgues qui, le long de la touche, avait évité trois hommes. Roë transforme. 

Bayonne, 31 points; Scuf, 3 points. 



Les blanc et noir marquent encore.

Nullement découragé, le Scuf essaie à son tour de marquer, et après une touche au centre. Mialle s’échappe ; plaqué, il passe à Besset qui, à 3 mètres des buts, passe à Cadenat qui, quoique plaqué, peut pourtant marquer. Besset réussit le but. 

Bayonne, 31 points ; Scuf, 8 points. 

Le jeu se poursuit ensuite toujours aussi rapide, toujours aussi intéressant, chaque Club pratiquant un agréable jeu de passes; mais le Scuf domine plutôt et obtient dans les 22 mètres basques un coup franc. Theuriet le joue, mais les Bayonnais empêchent la balle de s’enlever, et le but, qui semblait presque certain, est manqué, et la fin est sifflée. 



Considérations


L'Aviron bavonnais a fait aujourd'hui une admirable exhibition, et sa victoire vient à point couronner une saison brillante et des plus méritoires. C'est bien de loin la meilleure équipe française, et jamais titre officiel ne sera allé à un quinze si supérieur aux autres compétiteurs du championnat. 


Sa partie d’aujourd’hui restera comme une des plus belles démonstrations du jeu du rugby dans notre pays, et il marquera d’une façon incontestable les progrès réalisés par cette nouvelle école de l’activité sportive qui a vu le tout au pied des Pyrénées dans une région où la douceur du climat n’altère en rien les qualités d'énergie et de volonté, sans lesquelles il n'y a pas de grands exploits possibles. 


L’Aviron bayonnais a gagné en grande équipe sûre d'elle-même, audacieuse, mais vaillante, et allant toujours de l'avant, sans se soucier des ripostes pssibles de l'adversaire. Les Basques ont tiré sans répit leur feu d'artifice de passes, attaquant sur tout le front, dans une jonglerie admirable, qui constituait bien le spectacle le plus séduisant qu’il soit possible de voir sur un terrain de football. 

RUGBY AVIRON BAYONNAIS
LA METHODE BAYONNAISE
PAYS BASQUE D'ANTAN

La partie ne ressembla, d'ailleurs, en rien à un match de championnat, et elle fut une des plus belles, la plus belle peut-être, qu’aient jamais disputée les compétiteurs de la grande finale. 


Le jeu fut rapide de bout en bout, toujours animé, ardent et énergique, sans dégénérer, cependant, en brutalité. Il fut passionnant par sa mobilité extrême, par ses attaques profondes suivies de ripostes instantanées. Si Bayonne surclassa son adversaire par son adresse, son activité et son souffle aussi, il faut dire cependant que les Scufistes furent grandement à la hauteur des circonstances, et fournirent une des plus belles parties de la saison. Les Universitaires furent souvent menaçants par la puissance de leur offensive, mais ils se heurtèrent à l'impitoyable défense des bleu-ciel et blanc..."

 (Source : http://rugby-pioneers.blogs.com/rugby/2007/09/aviron-bayonnai.html)


Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans ce 1035ème article.


Plus de mille trente autres articles vous attendent dans mon blog :


https://paysbasqueavant.blogspot.fr




N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!