mercredi 15 mai 2019

LES "AUTOS-RADIOS" AU PAYS BASQUE EN SEPTEMBRE 1923


LES "AUTOS-RADIOS" EN 1923.


En juillet 1923, démarrent de Paris trois voitures "autos-radios"

pays basque autrefois
MISSION AUTOS-RADIOS 1923

Voici ce qu'en rapporta la presse nationale et locale, dans diverses éditions /



  • L'Excelsior, le 19 juillet 1923 :

"Hier sont parties pour une vaste tournée à traders la France, la Belgique et la Hollande, trois spacieuses voitures automobiles équipées en station de radiotéléphonie. Ce raid, organisé par notre confrère Je Sais Tout, permettra, au moyen des recettes qu'il procurera, de grossir la fondation que l'Académie des sciences emploiera chaque année à récompenser les auteurs des plus belles découvertes dans l'application des ondes électriques. 



Ces autos-radios, en effet, s'arrêteront dans les villes et dans les campagnes et feront entendre, au moyen de haut parleurs puissants, les concerts de la tour Eiffel, de Radiola et des P. T. T.



radio telephone pays basque autrefois
MISSION AUTOS-RADIOS 1923

Mais ceci n'est qu'une petite part du programme prévu. Des trois voitures, l'une est équipée en poste récepteur et les deux autres en poste d'émission. Ces deux dernières, dotées d'un matériel de premier ordre, radiotéléphoneront des concerts qui seront donnés dans les salles locales et qui pourront être entendus dans toute la région. Les autos-radios possèdent une antenne d'émission et une antenne de réception. La puissance mise dans l'antenne émettrice est de 250 watts et la longueur d'onde est de 400 mètres. Les amateurs qui se trouveront dans un rayon de 250 kilomètres du point d'émission pourront accorder leurs appareils sur cette longueur d'onde et accrocher les émissions."



  • La Gazette de Bayonne, de Biarritz et du Pays basque, le 30 septembre 1923 :


"La mission des Autos-Radio Au Pays Basque. 



Les applications d'une science nouvelle sont parfois imprévues ; la "mission" des autos-radio que notre grand confrère "Je sais Tout" a organisée si habilement nous l'a une fois de plus prouvé aujourd’hui. 



pays basque autrefois
MISSION AUTOS-RADIOS 1923

Arrivé hier à Biarritz, M. Gouineau est entré immédiatement en pourparlers, ainsi que nous l'avions annoncé, avec M. Labrouche, le président de la Société des Courses. Il fut décidé que la mission installerait à l'Hippodrome de la Barre son haut parleur, le plus puissant existant à l’heure actuelle, afin d'annoncer les courses et leurs résultats. 




Cet immense porte-voix annoncera également au public les résultats des courses de Longchamp (dépêche "Gazette", transmis par l'Agence Havas de Bordeaux) et les dernières informations venant de Paris. Dans l’intervalle de deux courses, quelques solos de musique pourront être perçus à plus de 500 mètres de l’appareil. 




Que d'applications diverses pourront naître demain ! Commande à grande puissance de soldats ou d’ouvriers ; annonce dans les gares, dans les halls ; discours amplifiés pour plusieurs dizaines de milliers de personnes, etc... 




Nous devons remercier tout particulièrement la mission des autos-radio qui par cette splendide après-midi a donné un lustre spécial et si moderne à la dernière réunion de l’Hippodrome de la Barre.


PAYS BASQUE AUTREFOIS
HIPPODROME ANGLET LA BARRE
PAYS BASQUE D'ANTAN



Et ce premier essai décidera les derniers indécis à se rendre demain soir au Casino Municipal, très aimablement prêté par M. Roulant, où aura lieu le grand gala de T. S. F. 




Le clou de cette manifestation consiste à faire chanter et jouer des virtuoses et des artistes à plusieurs centaines de mètres du Casino devant les appareils "émetteurs" de la mission, et à recevoir chants et morceaux de musique par l’intermédiaire de l'éther jusque dans les salles du Casino. 




Le poste d'émission



Deux des autos-radio auront installé leur antenne en un point éloigné de la ville et constitueront le poste "émetteur". C’est là que musiciens et chanteurs se rendront lundi soir. 




Les ondes sonores qu'ils créeront feront vibrer la membrane métallique d’un microphone analogue à celui dans lequel nous disons si souvent : "Allô !" Ces vibrations feront varier un courant électrique qui sera d'abord amplifié dans une première voiture, puis envoyé dans l’autre "émettrice" qui, elle, transforme pour ainsi dire le courant électrique en ondes hertziennes. Celles-ci sont ensuite rayonnées par l'antenne à plus de 300 kilomètres de distance et à une vitesse qui dépasse 300 000 kil mètres à la seconde. Au poste d’émission, par conséquent, transformation des ondes sonores et ondes hertziennes. 




Le poste de réception.



Les ingénieurs de la mission installeront au-dessus de la salle du Casino une antenne, simple fil de cuivre, qui "accrochera" une partie des ondes rayonnées par ce poste d'émission. Transformées dans des appareils extrêmement compliqués, ces ondes hertziennes actionneront finalement de puissants hauts parleurs qui, en faisant vibrer l’air, feront entendre aux auditeurs musique, chants et paroles. 



pays basque autrefois
PROMENADE ET CASINO BIARRITZ
PAYS BASQUE D'ANTAN



Le programme



Une personnalité officielle présentera tout d'abord la mission et son but. Puis l'ingénieur Gouineau, de l’Université de Toulouse, qui dirige la mission, fera une conférence sur les "Merveilles de la T. S. F.". En quelques phrases claires, il expliquera le fonctionnement des postes émetteurs et récepteurs autos-radio. Il énumérera rapidement les principales applications, très diverses et parfois imprévues de la T. S. F. 




Le radio-concert commencera ensuite. De brillants artistes, aimés des Bayonnais, se feront entendre par téléphonie sans fil. Les dernières nouvelles reçues de Paris seront "projetées" par les haut parleurs. Et les artistes du poste émetteur pourront percevoir les applaudissements du public, grâce à une ligne téléphonique spéciale. 




Enfin, cette belle manifestation se terminera par la projection d’un grand film :" l’Histoire de la T. S. F.", au cours duquel nos plus célèbres savants reconstitueront les expériences qui sont à la base de la T. S. F.




C'est pour la première fois à Biarritz qu’une manifestation scientifique aussi importante aura lieu, scientifique certes, mais aussi récréative, puisque les hauts parleurs transmettront fidèlement chant et musique. 




Nous sommes certains que tous les Biarrots voudront assister à ce gala qui promet de nous révéler des merveilles inconnues encore en province. 




Le but de la mission : aider nos savants, mérite déjà à lui seul que l’on s'intéresse à un effort qui va se prolonger encore en France et à l’étranger pendant plusieurs semaines, pour le plus grand bien de nos laboratoires. 




La location pour le gala de lundi soir est ouverte au Casino.




Le lendemain, mardi soir, la mission des autos-radio répétera à Bayonne le gala donné la veille à Biarritz. 



C’est dans la salle de la Féria, à neuf heures, mardi prochain, que la manifestation aura lieu. Le programme sera le même que celui de Biarritz et les Bayonnais tiendront à accueillir la mission avec la même générosité. 



Nous reparlerons demain plus longuement de ce deuxième gala pour lequel la location est déjà ouverte à la salle de la Féria et aux bureau de la "Gazette", 35, rue Port-Neuf."




(Source : http://www.radiotsf.fr/une-radio-itinerante-pour-faire-decouvrir-la-tsf/)




Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans ce 1872ème article.


Plus de mille huit cent soixante-dix  autres articles vous attendent dans mon blog :

https://paysbasqueavant.blogspot.fr




N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!

1 commentaire:

  1. L'émerveillement a dû être considérable. Depuis que l'homme a marché sur la lune, les prouesses réalisées (sauf dans le domaine sportif) relèvent d'une attitude blasée chez nos contemporains.

    RépondreSupprimer