lundi 29 octobre 2018

LA MAIRIE ET LA POSTE À BIARRITZ - MIARRITZE EN LABOURD AU PAYS BASQUE EN AVRIL 1923


LA MAIRIE ET LA POSTE À BIARRITZ EN 1923.


En 1923, la question d'une nouvelle Mairie et d'un Hôtel des Postes se pose.





pays basque autrefois
MAIRIE BIARRITZ 1914
PAYS BASQUE D'ANTAN

Voici ce que rapporta à ce sujet la Gazette de Bayonne, de Biarritz et du Pays Basque, dans son 

édition du 29 avril 1923 :


"La Mairie et la Poste à Biarritz.



Le rapport du Maire.



Voici le rapport complet présenté à la dernière séance du Conseil Municipal de Biarritz par M. Petit, maire, sur cette question : 


A l’unanimité des dix-neuf membres présents, le Conseil Municipal, réuni en Commission générale le jeudi 19 avril, a adopté les conclusions du rapport que j’aurai l’honneur de vous lire en son nom. Ces conclusions, résultat d’examens approfondis et de discussions au cours desquelles vous avez, en de nombreuses commissions, entrevu toute les possibilités et apprécié tous les arguments, ont pour but, avant tout, d’assurer à la Ville l'exonération des droits d’enregistrement et aussi de la garantir, pendant le cours des pourparlers officiels, de toute surprise susceptible de compromettre la réalisation des projets adoptés dans leur ensemble. Mais il restera certaines modalités à étudier, tant au point de vue financier que technique au sein de chacune des commissions compétentes, pour lesquelles des visites sur les lieux seront certainement nécessaires. Au surplus, vous comprendrez tous, que, dans 1'intérêt de la Ville, il est sage de n’aborder certains côtés de la question, de quelques jours au moins, qu’avec une certaine prudence, me réservant d’ailleurs de vous fournir, en séance privée, les renseignements désirables. 




biarritz autrefois
MAIRIE BIARRITZ
PAYS BASQUE D'ANTAN


Il fallait, en premier lieu, doter notre Ville d’une Mairie digne de son développement et de son prestige de station balnéaire mondiale ; la Mairie actuelle, charmant souvenir d’une époque où Biarritz comptait 3 à 4 000 habitants, était devenue à bref délai insuffisante. Les Municipalités précédentes durent, depuis longtemps, aménager certains services annexe dans les locaux du Central-Hôtel que l’on avait eu la prudence d’acquérir. Mais ce ne pouvait être là qu’une situation provisoire et M. Forsans, mon prédécesseur, l’avait si bien compris, qu’il n’avait consenti aux locataires actuels des quatre magasins existant au Central-Hôtel, le renouvellement de leur bail à des loyers excessivement bas, qu’à la condition expresse d’abandonner les locaux occupés dans le délai de six mois en cas de vente ou de reconstruction. C’est qu’il envisageait déjà, par la force des choses, la nécessité de centraliser dans un bâtiment unique et convenablement approprié tous les services municipaux. 



biarritz autrefois
PLACE DE LA MAIRIE BIARRITZ
PAYS BASQUE D'ANTAN


Ce moment est venu. Ni dans ce qui fut l’admirable parc du Helder, ni dans la ceinture d’immeubles qui sont, autour de la Place de la Liberté, comme le cœur déjà trop congestionné de la cité il n’était plus permis d’entrevoir la réalisation pratique et économique d’un Hôtel de Ville assez vaste et suffisamment dégagé. 




Le terrain de la Mairie.



Il fallut donc rechercher dans un rayon aussi réduit que possible, un terrain encore libre et de premier plan. 




Ce terrain, l’unique, d’ailleurs, en bordure d'une grande voie, nous l'avons trouvé : c’est l’ancien jardin de la Villa Olivier, appartenant à MM. Laharague et Laxague. 



pays basque autrefois
MAIRIE BIARRITZ
PAYS BASQUE D'ANTAN


Vous savez de quelle façon approfondie nous avons poursuivi l’étude de l’utilisation de ce terrain, malheureusement très cher et un peu exigu. Mais les divers projets d'ailleurs très séduisants qui furent préparés, conduisaient tous à des dépenses très élevées. Il était, en outre, impossible d’éviter la menace de construction d’un hôtel à cinq ou six étages sur les arceaux Lacombe, ce qui eut écrasé un bâtiment municipal que nous voulions d’aspect architectural et dégagé. 




Il existait bien depuis longtemps un autre projet : celui de l’acquisition de la propriété Javal-Quinto, dont le château très vaste et de bel aspect pouvait être immédiatement utilisé, quitte à entrevoir pour l’avenir tous les agrandissements désirables. Mais la grande difficulté était de ménager les grandes avenues indispensables, établissant la liaison directe du futur Hôtel de Ville et de son square avec les artères vitales de la cité, comme l’avenue Edouard VII et la place de la Liberté ou la rue de France et le Helder. 


biarritz autrefois
MAIRIE BIARRITZ
PAYS BASQUE D'ANTAN


Heureusement, grâce à l’entremise de notre collègue, M. Cazalis, et à l’esprit de conciliation de MM. Laharague et Laxague, une variante à nos plans d’alignement, acceptée par ces derniers, put être établie en adoptant la création d’une large avenue traversant le terrain Laharrague et c’est ainsi que nous avons abouti au plan d’ensemble qui a eu votre agrément à la Commission générale du 26 Août 1922. 




Pour l'Hôtel des Postes



Mais, entre temps, vous aviez estimé, d’accord avec la Municipalité, qu’il était intéressant de rechercher la possibilité de lier au problème de la construction du nouvel Hôtel de Ville celui de l’édification du nouvel Hôtel des Postes et nous avons entamé dans ce but avec l’administration des P. T. T. de longs pourparlers qui ont finalement abouti à cette conclusion : la nécessité d’adopter la solution de deux bâtiments complètement distincts. 




la poste autrefois
HÔTEL DES POSTES BIARRITZ
PAYS BASQUE D'ANTAN





D’ailleurs il n’eut pas été juste, à moins d’y être absolument obligés, d’enlever du quartier de la Place de la Liberté le bénéfice du mouvement créé par l’existence de la Mairie, sans lui réserver une compensation convenable. Ayant admis par votre délibération publique du 4 décembre 1922, le principe d’une participation de 25 % de la part de la Commune dans la dépense totale, nous avons alors songé à offrir à l’Administration des P. T. T. une partie du terrain du Central-Hôtel, rendu libre conformément à un projet spécialement approprié dans ce but pour l’édification de l’Hôtel des Postes. 




Après diverses démarches, j'avais adressé à M. le Sous-Secrétaire d’Etat la lettre suivante :


Biarritz, le 23 Janvier 1923. 


Monsieur le Sous-Secrétaire d'Etat, 


J'ai l’honneur de vous adresser, conformément au désir exprimé au cours de notre dernière entrevue, les plans donnant les limites et l'orientation du terrain que la Ville de Biarritz mettrait à la disposition de votre Administration pour l'édification de l’Hôtel des Postes. 


Je vous remercie du bienveillant accueil que vous m’avez réservé à mon dernier passage à Paris et je vous confirme, au nom de la Municipalité de Biarritz, le grand désir que nous avons de voir apporter une solution rapide à cette question de l'organisation postale moderne, reconnue par tous indispensable pour notre importante station balnéaire. 


J’insiste sur cette obligation dans laquelle se trouve l'Administration Municipale de répondre aux vœux de l’opinion publique en proposant, pour l’Hôtel des Postes, un emplacement situé au cœur de la Ville et au centre des affaires et j'ai la conviction que votre précieux appui ne nous fera pas défaut dans ce sens. 


Je vous prie d'agréer, etc... 


Le Maire. 





biarritz autrefois
VUE VERS LE PHARE BIARRITZ 1923
PAYS BASQUE D'ANTAN

Après avoir examiné celte proposition, l’administration des P. T . T . a répondu par la lettre suivante, qui est une fin de non recevoir : 


Paris, le 20 Février 1923. 


Monsieur le Maire, 



Par votre lettre en date du 23 Janvier dernier, vous avez bien voulu me transmettre les plans établissant les limites et l'orientation du terrain que la Ville de Biarritz mettrait à la disposition de mon Administration pour l'édification de l'Hôtel des Postes. 



En confirmant le désir de la municipalité de voir apporter une solution rapide à la question de la réinstallation du bureau de poste, vous insistez sur l’obligation dans laquelle se trouve l’Administration Municipale de répondre aux voeux de l'opinion publique en proposant pour l’Hôtel des Postes un emplacement situé au cœur de la Ville et au centre des affaires. 



J'ai l’honneur de vous faire connaître que mon Administration est toute disposée a satisfaire aux desiderata de la population en ce qui touche l'emplacement du futur Hôtel des Postes, pourvu que le dit emplacement réponde par ailleurs aux nécessités d’une installation convenable, tant au point de vue des besoins de l'exploitation que de l’hygiène des locaux à construire. 



Mais en ce qui concerne le terrain proposé, mon Administration estime que sa situation entre des propriétés construites, avec seulement 18 mètres de façade, ne permettrait pas de donner aux salles de service l’aération et l'éclairement indispensables.



Au surplus, s’il était possible de passer outre à un état de choses aussi défavorable, on serait nécessairement amené à constituer, soit autour du bâtiment, soit à l’intérieur, une cour de grandes dimensions et la superficie serait alors in suffisante. 



En effet, l’Hôtel des Postes devra couvrir, au rez-de-chaussée, une surface construite de 750 mètres carrés au minimum. En y ajoutant la superficie de la cour indispensable pour l'entrée et la sortie des courriers, soit approximativement 100 mètres, on obtient une superficie totale de 850 mètres carrés strictement indispensable pour construire sur un terrain de forme régulière et dégagé complètement sur deux de ses côtés au moins. 



Le terrain proposé, dont la superficie est de 800 mètres carrés seulement, frappé d’une servitude de dégagement résultant de sa mitoyenneté sur les 5/6e de son pourtour avec les immeubles voisins ne permettrait donc pas de faire face aux besoins essentiels des services à installer. 



J’ai, en conséquence, l’honneur de vous prier de vouloir bien faire part des remarques qui précèdent à l'assemblée municipale en la priant d'envisager la construction de l’Hôtel des Postes sur un autre emplacement répondant aux conditions exposées par la présente lettre. 



Mon Administration examinera toute proposition que vous voudrez bien lui faire parvenir à ce sujet avec le vif désir d’aboutir promptement à une solution qui soit également favorable à la Ville de Biarritz, aux usagers et au fonctionnement des services postaux, télégraphiques et téléphoniques. 


Veuillez agréer, Monsieur le Maire, etc... 


Le Sous-Secrétaire d’Etat des P.T.T. 



biarritz autrefois
PLAGE BIARRITZ 1923
PAYS BASQUE D'ANTAN


Il fallait aboutir. 



Il fallait cependant aboutir sans retard sous peine de laisser échapper les très rares terrains convenables et encore libres et de rendre tout projet d’hôtel des Postes irréalisable dans la partie centrale de la Ville. 




C’est alors qu’en examinant le plan d’extension et d’embellissement dont vous avez adopté le programme, il a paru possible, grâce au prolongement de la rue Gambarre à travers les terrains de Mmes Jaulerry, conformément au tracé adopté en principe d’un commun accord, en 1913, par M. Forsans, alors Maire et M. Jaulerry, de conserver l'Hôtel des Postes aux abords immédiats de la Place de la Liberté et très près des Halles centrales, ce qui fut toujours notre préoccupation. 




Il fallait, il est vrai, pour la réalisation de ce projet acquérir le terrain nécessaire en bordure de la future voie, tandis que nous le possédions déjà au Central-Hôtel, mais, d’autre part, cela nous permettait de vendre ce dernier bâtiment d’un seul bloc avec tout son terrain dans des conditions sensiblement plus avantageuses et l’un compensait l’autre au point de vue financier. 




labourd autrefois
PORT VIEUX BIARRITZ 1923
PAYS BASQUE D'ANTAN



Je fis une proposition dans ce sens à 1’Administration des P. T. T. par la lettre suivante : 


Biarritz, le 27 Février 1923. 



Monsieur le Ministre des P.T.T. 



Par votre lettre du 20 Février, vous avez bien voulu me faire connaître les raisons pour lesquelles votre Administration n’a pu accepter le terrain que la Municipalité désirait mettre à sa disposition en vue de l’édification du nouvel Hôtel des Postes de Biarritz. 



Je le regrette vivement, car cet emplacement se trouvant situé au cœur de la Ville et au centre des affaires, répondait parfaitement aux conditions posées par les vœux de l’opinion publique. 



Mais ne pouvant plus retarder la solution d’une question de premier ordre pour l’avenir de la station, et afin de ne pas laisser échapper les très rares occasions qui peuvent encore s'offrir d’édifier 1’Hôtel des Postes dans un endroit convenable, l'Administration Municipale propose, sans plus tarder, à votre agrément de principe, un terrain qu’elle pourrait acquérir, par voie d'expropriation, pour cause d’utilité publique, en bordure d'une grande voie passagère déjà existante et d’une autre grande voie dont nous avons décidé la création, donnant au centre de la Place de la Liberté, c’est-à-dire au coeur de la Ville et des affaires. 



L’Hôtel des Postes se trouverait ainsi à quarante ou cinquante mètres de notre place principale et à un des principaux carrefours de la cité. 



Mais en raison de l'urgence qu’il y a pour nous de procéder aux formalités qui nous assureront le terrain pendant qu'il en est temps encore, je vous serais extrêmement reconnaissant, Monsieur le Ministre, de vouloir bien faire hâter l'examen de cette nouvelle solution et de m'aviser de votre décision dans le plus bref délai possible ce qui me permettra de provoquer la délibération nécessaire de mon Conseil municipal. 



Vous constaterez que le nouveau terrain proposé est d'une contenance supérieure aux besoins que vous avez indiqués. 



Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, etc... 


Le Maire. 



biarritz avant
VILLA BELZA BIARRITZ 1923
PAYS BASQUE D'ANTAN



Et voici la réponse que j’ai reçu : 


Pau, le 19 Mars 1923. 


Monsieur le Maire, 



En réponse à votre lettre du 27 écoulé, mon Administration me fait connaître que le terrain que vous avez bien voulu proposer et couvrant une superficie d’environ 1 400 mètres carrés, convient à tous égards aux besoins de l'Administration. 



En ce qui concerne la question d'acquisition de ce terrain par voie d’expropriation, il y a lieu de remarquer que la personne publique qualifiée pour poursuivre la déclaration d'utilité publique est celle qui doit réaliser les travaux. D’autre part, l’Ordonnance de 1834 stipule que l’enquête de déclaration d'utilité publique doit s’ouvrir par un avant-projet faisant connaître le tracé général des travaux les plus importants et l'appréciation sommaire des dépenses : ces différentes pièces ne peuvent être fournies que par l'Administration qui assumera la charge de l'exécution des travaux. 



En conséquence, la Ville de Biarritz ne pourrait exproprier elle-même le terrain envisagé en vue de l'édification de l'Hôtel des Postes qu’à la condition que cette opération fasse partie d’un programme de voirie donnant lieu à déclaration d’utilité publique. 



Dans ce cas, le terrain serait cédé à l'Administration nu et nivelé et sa valeur, estimée, abstraction faite de toutes les constructions qui pourraient y être édifiées et qu'il appartient à la Ville de faire disparaître avant la transmission du fonds à l’Etat, viendrait en déduction de la contribution à verser en espèces. 



Par ailleurs, il convient de ne pas perdre de vue que le projet de construction devra être soumis à l'adhésion du Parlement. 



Il figurera à cette fin au projet de Budget de 1924 si l’accord intervient assez rapidement avec la Ville de Biarritz, et ne pourra être réalisé qu'après le vote du dit budget. 



Je vous serais obligé de vouloir bien faire part de vos renseignements au Conseil municipal de Biarritz et me transmettre le plus tôt qu’il vous sera possible, par l’intermédiaire de M. l.e Préfet, le résultat de ses délibérations au sujet de cette affaire. 



Veuillez agréer, Monsieur le Maire, etc... 


Le Directeur. 




biarritz autrefois
PLACE DE LA LIBERTE BIARRITZ 1923
PAYS BASQUE D'ANTAN



L’accord se fait.



L’accord se trouve donc ainsi fait sur cette question qui donna lieu à tant d’études successivement établies et abandonnées depuis près de 15 ans. Seule l’expropriation prévue dans l’application de votre programme d’alignement de l’immeuble Durruty, devra être vraisemblablement différée de quelque temps, jusqu’au moment favorable, mais le passage direct sera livré au public en attendant l'ouverture complète de la nouvelle voie d'accès. 




L’approbation des deux projets simultanés qui viennent de vous être soumis, permettra d’apprendre à la population de Biarritz que l’édification du futur Hôtel de Ville et celle du futur Hôtel des Postes, dans des conditions dignes de leur splendide cité, sont au seuil de leur réalisation..."




Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans ce 1466ème article.


Plus de mille neuf cents autres articles vous attendent dans mon blog :


https://paysbasqueavant.blogspot.fr

N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire