jeudi 18 octobre 2018

RUGBY COUPE DU POILU AU PAYS BASQUE EN 1940


EN 1940, UNE "COUPE DU POILU" EST ORGANISÉE EN RUGBY AU PAYS BASQUE ET DANS LES LANDES.


En plein seconde guerre mondiale, peu de temps avant l'armistice, une compétition spéciale est organisée en rugby : la "coupe du poilu".

rugby hendaye
STADE HENDAYAIS 1943
COLL STADE HENDAYAIS

Elle se déroula de janvier à avril 1940, pour venir en aide aux combattants.


Voici ce que rapporta la presse locale, en particulier la Gazette de Biarritz-Bayonne et Saint-

Jean-de-Luz, à ce sujet, dans diverses éditions :

  • le 23 janvier 1940 :

"Coupe du poilu.


Le dimanche 14 janvier, réunis au siège de la Fédération, 17, rue Lormand, les délégués de huit clubs : Biarritz-Olympique, Stade Hendayais, Saint-Jean-de-Luz Olympique, Boucau-Stade, Sport Athlétique Mauléonais, Union Sportive Tyrossaise, Association Sportive Soustonnaise, Association Sportive Bayonnaise, ont définitivement mis au point le calendrier et le règlement de la "Coupe du Poilu". 

rugby biarritz
EQUIPE I BIARRITZ OLYMPIQUE 1941
PAYS BASQUE D'ANTAN

Le Comité d'Action en complet accord avec les clubs précités, réserve les fonds qui seront recueillis pour les "nouveaux combattants" en particulier pour les plus malheureux d’entre eux qui ne reçoivent ni argent, ni colis, ni lettres, et dont le moral a le plus besoin d’être soutenu. 



Nul n’ignore, en effet, que ce  dernier a le plus besoin de soutien,  car il est le facteur essentiel de la "Victoire".



Pour le Comité d'Action : le délégué : Dassie"



association sportive bayonnaise
ASB 1940 1941
PAYS BASQUE D'ANTAN


  • le 8 avril 1940 :

"Rugby à XV Finale de la Coupe du Poilu.



Boucau-Stade bat Sport Athlétique Mauléonais par 11 points (1 essai, 1 but, 2 buts sur coup franc), à 0.



La finale de cette Coupe du Poilu, mise en compétition par la Fédération Bayonnaise des Associations d’Anciens Combattants et authentiques victimes de la Guerre, s’est déroulée au Parc des Sports, en présence des autorités civiles, militaires et religieuses ainsi que devant une nombreuse foule, garnissant les vastes tribunes du Parc. 




Boucau et Mauléon réussirent à faire les finalistes de cette épreuve que Boucau réussit à enlever après une rencontre serrée, mais toujours courtoisement disputée, et dont les mouvements d’ensemble ont été assez limités. 




Les deux équipes ont témoigné de plus de décision dans la volonté défensive que de réussite dans l'action offensive. 




Moins athlétique, mais malgré cela guère plus mobile, Mauléon aurait pu au début du match profiter de la supériorité qu'il manifesta dans les mêlées fermées qui se présentèrent alors, mais le défaut de la cuirasse de ses attaquants apparut alors par le manque de vitesse d’ensemble de ces derniers ce qui permit au Boucau d'appliquer avec sûreté ses méthodes défensives. 




La première mi-temps cependant aura été égale bien que Boucau ait profité au mieux de ses intérêts de l’occasion qui lui fut offerte de réaliser un but à la suite d'une faute de l’adversaire. 




Mais c’est durant la seconde mi-temps que les vainqueurs, faisant montre de plus de mordant, de plus plus de décision et de plus de cohésion surtout, venaient affirmer leur supériorité d’ensemble malgré la courageuse opposition de leurs adversaires. 




La partie.



Le match s’annonce serrée après deux tentatives de chacune des lignes de trois-quarts le jeu est au centre. 




Mauléon, par une nouvelle offensive de ses lignes arrières avance en camp boucalais. Ces derniers remonteront par petites poussées et la partie évolue au centre sans qu’aucun avantage sérieux ne soit encore apparu. 




Un effort mauléonais se traduira par une avance en camp des boucalais où ces derniers se défendent avec sûreté pour remonter avec décision, mais l'activité mauléonaise reprenant, le camp boucalais est à nouveau envahi. 




Par coups de boutoirs Boucau remonte et lance ses trois-quarts qui sont cependant arrêtés et nous retrouverons les équipes au centre où une action boucalaise qui suit, est parée dans les buts mauléonais. 




Peu après, Boucau se lance et semble devoir profiter d’une hésitation adverse. Il n'en est rien, mais un coup franc favorablement placé lui est accordé et le but est réussi. 




Boucau 3 points




Avec ardeur la partie reprend toujours menée avec sobriété de part et d’autre. Mauléon réalise bien deux incursions en camp adverse sans réussir. 




Une action boucalaise conséquence d’une solide percée est particulièrement dangereuse, un essai s’en suit, mais une faute a été commise. 




Revenant peu après à la charge. Boucau menace encore et la mi-temps survient. 




Le début de la reprise est tout aussitôt marqué par une puissante percée boucalaise et ce mouvement très nettement amorcé échoue sur une maladresse.


Boucau menace à nouveau le camp mauléonais qui défend avec énergie. Un coup franc lui donnera bientôt un peu d'air pour remonter au centre. 




Boucau qui fait preuve d’homogénéité avance à nouveau en mouvements exprimés avec, puissance et Mauléon se trouve ainsi le plus souvent en état de défense mais tentera cependant une attaque de ses trois-quarts qui vient échouer en bonne touche près des buts boucalais. Ces derniers remontent presque aussitôt pour se retrouver dans les 22 mauléonais où ils obtiennent un coup franc particulièrement bien placé et le but facile est réussi. 




Boucau 6 points.

 

Encore réduit à la défensive, Mauléon endigue avec difficulté une nouvelle attaque boucalaise. Il dégagera même lointainement pour trouver une bonne touche et ne saisira pas ensuite une bonne occasion qui lui est offerte. 




Les deux équipes poursuivent tour à tour des efforts qui manquent cependant d'envergure et qui sont ainsi arrêtés sans que rien de saillant se produise. Le jeu est même assez désordonné jusqu’à l’instant où une offensive nettement conduite par les trois-quarts boucalais vient échouer en touche dans les 20 mètres adverses. 




Mauléon réagit courageusement. Les attaques boucalaises se répètent. Retenue avec énergie l’une d’elles, partie d’une touche vient aboutir par un essai dont le but est réussi. 




Boucau 11 points.




Sans se décourager, Mauléon attaque pour réussir un joli mouvement de ses trois-quarts. 




Boucau de son côté avancera par coups de pied. Une réaction mauléonaise se produira ensuite et la fin sera bientôt sifflée."








Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans ce 1444ème article.


Plus de mille quatre cent quarante autres articles vous attendent dans mon blog :



https://paysbasqueavant.blogspot.fr




N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire