jeudi 24 août 2017

L'HIPPODROME DE SAINT-SEBASTIEN (DONOSTIA) EN GUIPUSCOA AU PAYS BASQUE AUTREFOIS

EN 1916, PENDANT LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE, FUT CRÉÉ UN HIPPODROME À SAINT-SEBASTIEN (DONOSTIA) EN GUIPUSCOA.

En effet, la guerre a obligé de nombreux hippodromes à fermer, en Europe, en particulier en Belgique et en France.

L'Espagne profita ainsi de sa position de neutralité pour proposer la construction d'un 

hippodrome à St-Sébastien (Donostia), sous l'impulsion du président de la Société Racing M. 

Georges Marquet et aussi à l'initiative du roi Alphonse XIII.

Les premières informations  dans la presse datent du 16 janvier 1916, dans le journal "La Voz 

de Guipuzcoa" lorsqu'on envisagea de créer un hippodrome de l'importance de Paris, Londres, 

Ostende ou Dieppe.

C'est l'architecte Luis Elizalde avec les constructeurs Diaz, Olasagasti et Sierra qui 

commencèrent les travaux de terrassement, à Lasarte, avec des pierres de Navarre et du sable 

de Deva, transporté par les trains de la société "Ferrocarriles Vascongados" (Trains Basques).


pais vasco antes
HIPPODROME ST SEBASTIEN - DONOSTIA LASARTE
PAYS BASQUE D'ANTAN

De grands travaux furent nécessaires pour assainir le terrain prévu, avec 3 kilomètres d'égouts.

Les travaux commencèrent le 14 février mais surtout à partir du 1er mars.

Des pluies torrentielles et quasi ininterrompues marquèrent la construction de l'hippodrome et 

en particulier celle de la route prévue qui devait acheminer les matériaux depuis la gare de 

Lasarte.

Malgré les nombreuses difficultés, en particulier climatiques, l'ouverture de l'hippodrome eut 

lieu officiellement le 2 juillet 1916.

pais vasco antes
HIPPODROME ST SEBASTIEN - DONOSTIA LASARTE
PAYS BASQUE D'ANTAN

Les premiers jours de ce mois de juillet virent les hôtels et les restaurants se remplir et de toute 

part on vit de nouveaux visages d'étrangers venant aux courses de chevaux.

Pour acheminer les passionnés depuis Madrid, il fut nécessaire de rajouter quatre trains 

express, plus deux trains ordinaires et deux trains extraordinaires.

Un train spécial fut aménagé entre Pampelune (Navarre) et Saint-Sébastien, ainsi qu'un train 

venant de Bilbao.

De plus, se multiplièrent les services d'omnibus, de tramway et de calèches.

On compta certains jours des automobiles et des voitures à chevaux par centaines.

Le jour de l'inauguration, le 2 juillet 2016, toutes les voitures à louer furent vite réquisitionnées 

et à partir de 14h30, il fut impossible d'arriver à la gare d'Amara tant l'affluence était grande.

Cerise sur le gâteau, une des locomotives venant de Zarauz sortit de la voie et les voyageurs 

durent terminer leur trajet à pied.

Il y eut 6 fois plus de monde que les prévisions les plus optimistes. 

Toute la journée, ce fut un défilé en tout genre, qui se dirigea depuis la gare d'Amara et des 

tramways de Tolosa vers l'hippodrome pour essayer d'avoir un billet et nombreux furent ceux 

qui déjeunèrent à Lasarte.



pais vasco antes
HIPPODROME ST SEBASTIEN - DONOSTIA LASARTE
PAYS BASQUE D'ANTAN



pais vasco antes
HIPPODROME ST SEBASTIEN - DONOSTIA LASARTE
PAYS BASQUE D'ANTAN




pais vasco antes
HIPPODROME ST SEBASTIEN - DONOSTIA LASARTE
PAYS BASQUE D'ANTAN

Quand les multimillionnaires Vanderbilt, Cohn et d'autres propriétaires de chevaux vinrent 

pour reconnaître les installations, peu de jours avant l'inauguration, "ils ne purent croire ce 

qu'ils voyaient".

pais vasco antes
HIPPODROME ST SEBASTIEN - DONOSTIA LASARTE
PAYS BASQUE D'ANTAN






pais vasco antes
HIPPODROME ST SEBASTIEN - DONOSTIA LASARTE
PAYS BASQUE D'ANTAN



pais vasco antes
HIPPODROME ST SEBASTIEN - DONOSTIA LASARTE
PAYS BASQUE D'ANTAN



pais vasco antes
HIPPODROME ST SEBASTIEN - DONOSTIA LASARTE
PAYS BASQUE D'ANTAN



pais vasco antes
HIPPODROME ST SEBASTIEN - DONOSTIA LASARTE
PAYS BASQUE D'ANTAN


pais vasco antes
HIPPODROME ST SEBASTIEN - DONOSTIA LASARTE
PAYS BASQUE D'ANTAN



pais vasco antes
HIPPODROME ST SEBASTIEN - DONOSTIA LASARTE
PAYS BASQUE D'ANTAN



pais vasco antes
HIPPODROME ST SEBASTIEN - DONOSTIA LASARTE
PAYS BASQUE D'ANTAN



pais vasco antes
HIPPODROME ST SEBASTIEN - DONOSTIA LASARTE
PAYS BASQUE D'ANTAN



pais vasco antes
HIPPODROME ST SEBASTIEN - DONOSTIA LASARTE
PAYS BASQUE D'ANTAN

On avait construit tout un village d'élégants boxes, et un voulut en louer 80, et l'autre trente 

et l'éleveur Parladé un édifice entier, et rapidement on dut faire venir des élevages 

de chevaux car "tous voulaient être dans l'hippodrome de Saint-Sébastien".

Un célèbre jockey français dit même : "C'est l'hippodrome le plus beau du monde".


Il y eut beaucoup de doute en ce qui concerne la construction de cet hippodrome, en raison de 

son emplacement, au milieu de "nulle part" mais on réussit à y faire arriver les automobiles 

jusqu'à sa porte, en traversant Lasarte et  en construisant un pont en ciment armé, ancien pont 

du train de la Côte sur le fleuve Oria, avec un immense parking de 400 places pour 

automobiles.


Au début, l'entrée et la sortie se faisait au même endroit, mais le Conseil Provincial chercha 

cinq mille pesetas pour construire un autre embranchement pour une entrée et une sortie 

différente. 

Ceux qui n'avaient pas d'automobiles pouvaient arriver à l'hippodrome en tramway, en train 

ou en voitures de location.

Dans la gare de Lasarte, on construisit deux quais pour les trains spéciaux qui transportaient 

les spectateurs et le durée du voyage , depuis le centre de la ville, était de 16 minutes et il en 

coûtait 1,20 pesetas en première classe et 0,55 pesetas en troisième.

L'entreprise du Tramway Urbain, comme le tramway de Tolosa et les trains disposaient eux 

aussi de services spéciaux avec une attention spéciale pourles voyageurs de Eibar, 

Alzola, Deva, Cestona et Zarauz.


La piste n'était pas une piste ordinaire. Ce n'était pas de la pelouse comme pour les autres 

hippodromes espagnols, français et quelques anglais, sinon comme aux Etats-Unis, une piste en 

sable noir, légèrement tassé, pour les sabots des chevaux. 

Pour la piste, on utilisa 800 wagons de sable transporté depuis Deva.


Dans l'hippodrome, il y avait un édifice avec 35 boxes et un peu plus loin un autre édifice de 

103 boxes.

De plus, dans une propriété proche de la gare, on en trouvait 26, puis dans deux autres endroits 

respectivement 16 et 7 boxes , et enfin 22 boxes à Lore-Txoki, où on gardait 3 chevaux du Duc 

de Toledo, nom sous lequel le Roi Alphonse XIII inscrivait ses chevaux.


Le jour de l'inauguration du 2 juillet 1916 fut un jour de fête. 

C'était quelque chose qui se notait avant de franchir la porte d'entrée.

Sur la grande esplanade destinée aux automobiles, tout était rangé en ordre.

Il régnait une très grande animation et on y remarquait deux carrosses, chacun tiré par six 

mules, avec postillon, cocher et valet, vêtus élégamment. Ces carrosses transportaient le Roi 

Alphonse XIII, la Reine Maria Cristina, le prince Rainiero, l'infante Luisa et les infants Carlos 

et Felipe avec le marquis de Viana, suivis de l'escorte royale.


Les chroniques racontent que le premier à pénétrer dans l'enceinte fut le Roi qui alla voir les 

chevaux de l'écurie française qu'il comptait acheter.

L'entrée à la tribune royale, qui 15 jours avant était un désert, était comme pénétrer dans un 

jardin rutilant, dû à la main du jardinier Emilio Rolin.

La quatrième course a été le point culminant de la journée, avec le Grand Prix de Saint-

Sébastien, avec 100 000 francs de prix en jeu, course courue sur 2 400 mètres et 26 participants.

La course était ouverte aux chevaux de toute classe et aux juments de plus de trois ans.

Ce prix, le Grand Prix de Saint-Sébastien s'est maintenu pendant presque 100 ans.

Ce fut le cheval "Teddy"de J.D. Cohn, monté par R. Stokes qui franchit le premier la ligne 

d'arrivée, suivi de "Spirt" de la même écurie, et en troisième "Melga" de Vanderbilt.

A noter que la course a eu lieu sous un tonnerre menaçant et des trombes d'eau."






Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans cet article.


Plus de mille neuf cents autres articles vous attendent dans mon blog :

https://paysbasqueavant.blogspot.fr




N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire