lundi 25 septembre 2017

LE TRANSBORDEUR DU MONT ULIA A SAINT SEBASTIEN - DONOSTIA EN GUIPUSCOA AU PAYS BASQUE AUTREFOIS


LE  TRANSBORDEUR DU MONT ULIA À SAINT SEBASTIEN (DONOSTIA) EN GUIPUSCOA.

Le transbordeur du Mont Ulia est une véritable prouesse technique et technologique pour son époque.


Le 30 septembre 1907, le transbordeur du mont Ulia, conçu par l'ingénieur Leonardo Torres 

Quevedo fut inauguré.

Cet ingénieur avait  déjà conçu auparavant de nombreux projets : ferrys, dirigeables, 

téléphériques à traction animale, un automate jouant aux échecs et  aussi un premier 

funiculaire.


Dès 1906, dans la Petite Gironde, du 7 juin, on annonçait :

"la Société du Train au Mont Ulia admettra les propositions qu'on voudra bien lui faire pour l'établissement sur les terrains de sa propriété en haut du Mont Ulia, de kiosques pour la vente de cartes postales, jouets, souvenirs, et aussi de carrousels, toboggans ou tout autre passe-temps pour l'agrément de MM. les touristes.

La Société est disposée à faire des conditions exceptionnellement avantageuses. Les propositions devront être adressées aux bureaux de la Cie, calle de Hernani, 17, San-Sebastian."


La conception du transbordeur fut assurée par la Compagnie d'Etudes et de Maîtrise 

d'Oeuvre en ingénierie de Bilbao.

Un tramway électrique avec un écartement de voie métrique (comme le Topo) permettait aux 

habitants de Saint-Sébastien et les touristes de rejoindre le mont Ulia, une colline qui domine la 

ville et au sommet de laquelle fut aménagé un parc de loisirs, avec des terrasses surplombant à 

la fois la capitale du Guipuzcoa et la mer.

Ensuite, à partir de la station terminus du tramway, ce transbordeur aérien à câbles permettait 

de franchir les 280 derniers mètres du trajet jusqu'au stand du tir aux pigeons.

L'appareil avait une faible dénivellation : 28 mètres, mais il permettait de franchir une petite 

vallée avec un voyage d'environ 3 minutes, qui ravissait les touristes.


pays basque autrefois
MONT ULIA SAINT SEBASTIEN - DONOSTIA
PAYS BASQUE D'ANTAN

pays basque autrefois
MONT ULIA SAINT SEBASTIEN - DONOSTIA
PAYS BASQUE D'ANTAN
pays basque autrefois
MONT ULIA SAINT SEBASTIEN - DONOSTIA
PAYS BASQUE D'ANTAN

pays basque autrefois
MONT ULIA SAINT SEBASTIEN - DONOSTIA
PAYS BASQUE D'ANTAN
pays basque autrefois
MONT ULIA SAINT SEBASTIEN - DONOSTIA
PAYS BASQUE D'ANTAN

pays basque autrefois
MONT ULIA SAINT SEBASTIEN - DONOSTIA
PAYS BASQUE D'ANTAN

pays basque autrefois
MONT ULIA SAINT SEBASTIEN - DONOSTIA
PAYS BASQUE D'ANTAN



pays basque autrefois
MONT ULIA SAINT SEBASTIEN - DONOSTIA
PAYS BASQUE D'ANTAN



MONT ULIA SAINT SEBASTIEN - DONOSTIA
PAYS BASQUE D'ANTAN


pays basque autrefois
MONT ULIA SAINT SEBASTIEN - DONOSTIA
PAYS BASQUE D'ANTAN
pays basque autrefois
MONT ULIA SAINT SEBASTIEN - DONOSTIA
PAYS BASQUE D'ANTAN


pays basque autrefois
MONT ULIA SAINT SEBASTIEN - DONOSTIA
PAYS BASQUE D'ANTAN



pays basque autrefois
MONT ULIA SAINT SEBASTIEN - DONOSTIA
PAYS BASQUE D'ANTAN

Ce téléphérique était monovoie, avec 6 câbles porteurs de 38 mm disposés horizontalement, à 

raison d'une nappe de 3 câbles de part et d'autre du véhicule.

La station amont, en retour tension, était placée à plus de 3 mètres du sol pour permettre la 

course des 7 contrepoids assurant la tension des six porteurs et du câble lest.

En station aval motrice, un moteur électrique de 8,8 KW assurait la mise en mouvement de 

l'appareil, tandis qu'une boite de vitesses permettait d'inverser le sens à chaque rotation du 

téléphérique. 

Le panier d'un peu moins de 15 m2 accueillait 14 puis 18 passagers.

Il était relié au chariot par plusieurs câbles :

  • l'axe central du chariot était relié au garde-corps du panier par un système de 2 séries de 
9 haubans.

  • pour pouvoir assurer la stabilité de l'ensemble, 2 jeux de six câbles reliaient les 
extrémités du panier avec les axes de rotation des poulies du chariot.


La concurrence d'un autre parc d'attractions, le Mont Igueldo entraîna la fin de l'exploitation 

du transbordeur en août 1912 et du tramway en 1920.

Néanmoins, cette belle réalisation permit à son ingénieur Leonard Torres Quevedo de vendre 

un appareil simlilaire au Canada, pour les Chutes du Niagara.

Ce second téléphérique qui fut livré en 1916 embarquait cinquante personnes et continua à 

fonctionner avec peu de modifications.



(Source : https://www.remontees-mecaniques.net/)






Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans cet article.


Plus de deux mille deux cents autres articles vous attendent dans mon blog :

https://paysbasqueavant.blogspot.fr




N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, à ma page Facebook et à ma chaîne Youtube, c'est gratuit !!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire