lundi 9 octobre 2017

LA "KERMESSE BASQUE" À HENDAYE EN LABOURD AU PAYS BASQUE EN AOÛT 1930


LA "FÊTE BASQUE" À HENDAYE EN 1930.


Le Maire de l'époque Léon Lannepouquet  et le  comité des Fêtes présidé par Roger Marquebielle, décidèrent, en 1930, de créer une fête : "Grande Kermesse Basque", qui aurait lieu le dimanche 31 août.

Pour ces organisateurs, le but de la fête était double :

  • celui d'amuser et d'intéresser les spectateurs

  • celui de prouver que les coutumes légendaires du Pays Basque étaient encore vivantes et 
qu'elles seraient toujours un attrait pour l'étranger.


pays basque autrefois
AFFICHE HENDAYE - HENDAIA COTE BASQUE
PAYS BASQUE D'ANTAN

Voici ce qu'indiquait la presse locale, le vendredi 29 août 1930, dans la Gazette de Bayonne, de 

Biarritz et du Pays Basque :

"La Grande Kermesse Basque d'Hendaye. 

Quelques jours seulement nous séparent de cette grandiose manifestation du plus pur 

régionalisme. 

La journée du 31 août, fera époque dans les annales du Pays Basque français et espagnol.

pays basque autrefois
FÊTE BASQUE HENDAYE - HENDAIA 1931
PAYS BASQUE D'ANTAN

Depuis longtemps déjà foule de poètes, de peintres, d’animateurs de tous genres glorifient par la poésie, la peinture et d'autres manifestations, le Pays Basque, et sa vie, et ses heures de joie qui sont une règle générale, dans ce pays si favorisé par la nature, ont déjà été le sujet de mille manifestations. 


Le comité des fêtes d’Hendaye, va réaliser un tour de force jamais réussi dans le pays : celui de prendre dans leur cadre et de transporter dans son merveilleux parc des sports complètement transformé non seulement les types de race pure, mais leur ambiance complète, pour que rien ne soit dénaturé et pour que l'on goûte dans son milieu véritable, ce que l'on voit dans le cœur même du Pays Basque, dans les endroits les plus reculés, ceux qui sont les plus typiques et qui conservent encore leurs traditions saines et pittoresques et qui se font un honneur et un devoir de respecter leurs vieilles coutumes. 


Dans une reconstitution fidèle de la vie courante : vieilles maisons basques et leurs habitants, "cidreries" avec la "kupela" et la jeune Basquaise, distribuant avec son sourire légendaire les verres de cidre, bien frais, tiré à la barrique rustique; les "chars a bœufs" allant au champ avec leurs accessoires, le "retour des foins" avec leur charrette pleine escortée de vivante jeunesse; "les Basques et les Basquaises et leurs outils", le "retour du marché", le "vieux Basque et son âne chargé de ses larges paniers", la "laitière basquaise, son baudet trottinant et ses pots de lait", le "sandalier basque en plein air et en pleine action", les "pêcheurs basques" et les "marchandes de sardines"; une miniature du genre "les pelotaris" au fronton. Des groupes très nombreux de Basques et Basquaises en costumes authentiques. 

pays basque autrefois
FÊTE BASQUE HENDAYE - HENDAIA 1931
PAYS BASQUE D'ANTAN

Dans cette atmosphère pleine de vie et de joie bruyante nous aurons le plaisir de voir évoluer ce que le Pays Basque compte de meilleur parmi ses danseurs. La plus réputée pléiade de "Souletins", artistes au style le plus pur symbolisant la vigueur et l'adresse du vrai Basque, viendra au grand complet danseurs avec le "chibalet et la cantinière" se produire dans la fameuse "danse du verre", la "danse des bâtonnets", figures chorégraphiques où l'agilité et la souplesse sont à l'épreuve sans que pour cela la grâce en soit exclue. 


A cette pleïade, les "makils-danzaris" de Renteria, artistes considérés au delà de la frontière comme les meilleurs d’Espagne, donneront la réplique par leurs danses et leurs exercices qui ne le cèdent en rien aux premiers. Pour la première fois dans le pays se produiront également "espatadantzaris" et les "triki tritza" de Zumarraga, artistes improvisateurs, acrobates, chanteurs, musiciens, toujours dans le style et accaparant la foule par leur originalité. 


Le morceau de choix nous est réservé par l’Irungo Atséguina. dont le nombre éloquent de cent exécutants nous fera goûter les véritables chants basques, mélodies, chœurs dont certains d'entre eux feront vivre des instants inoubliables, tant par leur finesse d'exécution, et leur modulation délicate, que par leur puissance souple à chanter la majestueuse beauté du pays.

 

Les "Tchistularis" et leur musique feront également le déplacement de leur province espagnole pour donner encore par leur accent particulier plus de gaieté dans cette foule. 

pays basque autrefois
AFFICHE FÊTE BASQUE HENDAYE - HENDAIA 1965
PAYS BASQUE D'ANTAN

Si l'on ajoute que toutes ces exhibitions se feront dans un cadre digne d’elles, c’est-à-dire dans un site choisi ou rien n’aura été épargné pour son ample décoration lui donnant un air de fête.


Cette manifestation aura un double but, celui d’amuser et intéresser les spectateurs et celui de prouver que les coutumes légendaires du Pays Basque sont encore vivantes et qu’elles seront toujours un attrait pour l'étranger.


Et maintenant une journée sur commande, c’est-à-dire une belle journée ensoleillée et il ne manquera rien à la fête dont le succès sera sans précédent."


A l'époque, le jury du Comité des Fêtes délibérait quelques jours après la Fête, ce qui fut fait le 

vendredi 5 septembre 1930.

L'attribution des prix aux divers chars et groupes de cette grande journée fût :

Pour les chars :

  • 1er prix ex-aequo : Battage et Pelote : 200 francs

  • 2ème prix ex-aequo : Retour des champs et Marins : 150 francs

  • 3ème prix ex-aequo : Départ aux champs, Attelage basque et Fougères : 100 francs.

Pour les groupes :

  • Prix d'Honneur : La Ferreta (Delmas) 

  • 1er prix : Départ au Marché par Etcheverria : 100 francs

  • 2e prix ex-aequo : Baptème par Campet et Retour du Moulin par Marsan : 60 francs

  • 3e prix : Le Laitier par Lassalde : 40 francs

Pour les Irrintzinas :

  • ex-aequo : Lortijo Firmin et Copen : 20 francs

Pour le concoure de Fandango :

  • Hors Concours : Mlle Sagrado : 30 francs

  • Ex-aequo : Olazabal et Dolorès Bidegain / Larranaga et Laurence Violet / Berrecoechea 
et sa partenaire : 40 francs


Au concours de la plus belle basquaise fut élue : Mlle Balbina Echaide et qui gagne : une 

poupée, une bouteille de Champagen et une bouteille de Banyuls.


Aujoiurd'hui, 87 ans plus tard, cette "Grande Kermesse Basque" est devenue la "Fête 

Basque" et est toujours très importante pour toutes les Hendayaises et les Hendayais, jeunes et 

moins jeunes...





(Source : EUSKAL JIRA édité par Irungo Euskal Jira)




Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans ce 670ème article.


Plus de mille six cents autres articles vous attendent dans mon blog :

https://paysbasqueavant.blogspot.fr




N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire