dimanche 28 avril 2019

LA SEMAINE SAINTE À FONTARRABIE - HONDARRIBIA EN GUIPUSCOA AU PAYS BASQUE EN 1891


LA SEMAINE SAINTE À FONTARRABIE EN 1891.

Depuis les débuts du 17ème siècle, la procession de la semaine sainte a lieu à Fontarrabie.


fuentarabia pais vasco antes
PROCESSION SEMAINE SAINTE FONTARRABIE - HONDARRIBIA
PAYS BASQUE D'ANTAN

Voici ce qu'en a rapporté le Journal des Débats Politiques et Littéraires, le 15 avril 1891 :



"Il n'est pas nécessaire de suivre jusqu'à Séville les touristes qui vont en Espagne pour voir les spectacles de la semaine sainte. Il suffit de s'arrêter à l'église Notre-Dame-des-Joncs (Nuestra Senora del Juncal) d'lrun, ou bien dans les faubourgs escarpés de Fontarabie.





Ceux qui aiment la couleur espagnole, les manteaux déchiquetés et couleur de muraille, les haillons décoratifs et les saletés pittoresques, prendront quelque plaisir à monter, sous le chaud soleil, les ruelles étroites de Fontarabie, entre deux rangées de maisons grises dont les saillies surplombent et ont l'air de vouloir tomber, le long des boutiques où s'étalent des pâtisseries étranges, des merceries criardes et d'invraisemblables confections. Le Vendredi-Saint, la ville sort de sa torpeur, s'éveille et organise le deuil de la Passion avec tant d'entrain qu'elle semble se préparer à une réjouissance. 



pais vasco antes
PROCESSION SEMAINE SAINTE FONTARRABIE - HONDARRIBIA
PAYS BASQUE D'ANTAN



Les étrangers affluent : Anglais de Pau et de Biarritz, Basques de France et Bayonnais ; et les bateliers de la Bidassoa, les cochers d'lrun ne chôment pas un instant. Vers deux heures de l'après-midi, l'église est parée comme une châsse ; des rideaux sont soigneusement tirés sur les fenêtres, les rosaces et les moindres lucarnes. Les dorures des candélabres étincellent vaguement dans le demi-jour. Quelques cierges jettent une clarté jaune sur la parure d'une Vierge et d'une Marie-Madeleine drapées de soie verte, bleue et violette, et toutes brodées de soutaches d'or. Dans le chœur, une tenture voile une croix sur laquelle le Christ vient d'expirer ; et, tout près, la hallebarde au poing, veillent deux Basques costumés en Romains. 



religion pais vasco antes
 SEMAINE SAINTE FONTARRABIE - HONDARRIBIA
PAYS BASQUE D'ANTAN




A trois heures, l'église est pleine; les hommes sont à droite, les femmes à gauche. Une marche funèbre éclate sous l'abside: les légionnaires viennent faire la levée du corps. Les braves gens de Fontarabie n'ont pas eu l'idée de faire une "restitution historique"; les figurants qui font la haie, à la Porte-Saint-Martin, devant le Marc-Aurèle de M. Rzewuski, le corps de ballet qui éblouit Néron, à l'Hippodrome, riraient de ces légionnaires en casques bleus, panachés de palmes d'or, eu guêtres rouges lacées de cuir noir, et armés de lances "moyen-âgeuses". Les Fontarabiens n'y regardent pas de si près ; et les Romains, marquant le pas, prennent place dans le chœur, sans que personne songe à sourire. 



religion guipuzcoa antes
PROCESSION SEMAINE SAINTE FONTARRABIE - HONDARRIBIA
PAYS BASQUE D'ANTAN


Un prédicateur monte en chaire.




Ou devine ce que peut être un sermon de Vendredi-Saint dans une église à décoration aussi funèbre ; le prédicateur est un futur missionnaire, un franciscain de la mission des Carolines et des îles Palaos ; traite-t-il déjà son auditoire basque comme ses futures ouailles ? Toujours est-il que les mots "muerte", "inferno" reviennent à chaque instant dans sa harangue, et que les fidèles sanglotent à l'énumération des souffrances du "roi des anges", et de l'"empereur des cieux". Pendant le sermon, le voile du chœur s'écarte lentement, les marteaux résonnent sur la croix, et le corps du Christ glisse dans une châsse ; le prédicateur redouble d'exhortations, la foule se signe, les hallebardes se rangent, la procession va sortir. La calle mayor grouille de monde. Les douze apôtres ouvrent la marche ; ce sont douze enfants en robe lilas, portant chacun une croix de bois blanc sur l'épaule ; viennent ensuite les deux larrons, deux petits Basques qui se ressembleraient beaucoup, si celui de gauche n'avait soin de faire comprendre par un expressif roulement d'yeux qu'il est le mauvais larron. Les statues de l'église passent ensuite sur les épaules de robustes gaillards ; enfin défilent les prêtres, les autorités, le commandant de la petite canonnière mouillée dans la Bidassoa, le lieutenant des douanes, et, fermant la marche, les matelots, une section d'artillerie de forteresse et les douaniers. Le tout marche entouré d'une longue haie de fidèles, enfants et vieillards pêle-mêle, tête baissée, inclinant vers la terre de gros cierges qui font pleuvoir des deux côtés de la rue d'innombrables gouttelettes de cire. Et, sur le passage du cortège, la foule se découvre, très recueillie, mais seulement jusqu'à l'arrivée des militaires. Quand ceux-ci passent, la débandade commence, et les "carabineros" ont beau se fâcher,— on jure beaucoup en Espagne, même le Vendredi-Saint, rien n'y fait, et l'on se précipite à Irun, où la procession se met en route un peu plus tard. 


religion semana santa guipuzcoa
PROCESSION SEMAINE SAINTE FONTARRABIE - HONDARRIBIA
PAYS BASQUE D'ANTAN



Qui a vu l'une, a vu l'autre. Il n'y a guère ici qu'une différence : la ville est plus riche ; aussi les légionnaires sont véritablement éblouissants, dorés comme s'ils étaient des saints au lieu d'être des bourreaux, et sur leurs casques retombent des panaches blancs qui font ressembler de loin ces Romains inouïs à des grenadiers de la garde prussienne. Ce sont aussi des soldats qui ferment la marche ; la petite garnison d'lrun passe, le ros en tête et les canons de fusils inclinés vers la terre.



semana santa pais vasco antes
PROCESSION SEMAINE SAINTE FONTARRABIE - HONDARRIBIA
PAYS BASQUE D'ANTAN



La procession se termine à l'église, où elle se disperse ; demain, le deuil continuera ; mais dimanche, de grand matin, les "saintes femmes" que nous avons vues tout à l'heure, trouveront, en se rendant à l'église, assis dans le chœur, l'un des porteurs d'aujourd'hui, costumé en Christ, un Christ basque, au large cou, aux joues rasées, resplendissant de vie, qui leur dira que le Fils de l'Homme est ressuscité, et que le moment est venu de chanter l'Alléluia.


religion pais vasco antes
PROCESSION SEMAINE SAINTE FONTARRABIE - HONDARRIBIA
PAYS BASQUE D'ANTAN



En attendant, la tristesse règne, moins ce pendant que je ne l'aurais cru et qu'on ne me l'avait dit : le traître Judas est passé sans qu'on lui montrât le poing, l'on s'est fort peu frappé la poitrine devant le Christ allongé dans sa châsse, couvert de houe au visage, et percé au flanc, et les miquelets, qui jouaient un air funèbre dans le cortège, viennent de rentrer à la caserne, au son d'un pas redoublé des plus sautillants."



Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans ce 1837ème article.


Plus de mille huit cent trente autres articles vous attendent dans mon blog :



https://paysbasqueavant.blogspot.fr

N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire