dimanche 3 février 2019

L'HISTOIRE DE RONCEVAUX ET DE ROLAND EN NAVARRE AU PAYS BASQUE AUTREFOIS


L'HISTOIRE DE RONCEVAUX ET DE ROLAND.


C'est le 15 août 778 que l'arrière-garde de l'armée de Charlemagne fut anéantie.

navarra antes
ROLAND A RONCEVAUX NAVARRE
PAYS BASQUE D'ANTAN


Je vous ai déjà parlé de Roland à Roncevaux dans un article précédent.



Voici ce que rapporta La Gazette du Languedoc, dans son édition du 30 septembre 1839 :


"Roncevaux et Roland. 



La bataille de Roncevaux a fait tant d’impression chez les contemporains, que le souvenir s'en est conservé dans les traditions populaires, au Nord comme au Midi de la Loire. Rien n'est plus célèbre au moyen-âge que Roncevaux et Roland ; ils furent chantés en 1066 par les Normands, à la bataille d’Hastings, et au XIIe siècle , il existait sur ce sujet un long poème de huit mille vers. 



navarra antes
ROLAND A RONCEVAUX NAVARRE
PAYS BASQUE D'ANTAN

Le touriste ne peut voyager dans les Pyrénées sans rencontrer partout la souvenance du neveu de Charlemagne. Près de Cambo, dans le pays basque, on voit le pas de Roland ; à Baigorry, le mont Arola ; dans les Hautes-Pyrénées, la brèche de Roland. L’Arioste a chanté sur sa lyre immortelle et les amours et les fureurs du paladin : et dans le moyen-âge le trouvère exaltait l'âme des preux en leur racontant les gestes de Roland. 



pais vasco antes
ROLAND A RONCEVAUX NAVARRE
PAYS BASQUE D'ANTAN

Eginhard rapporte ainsi la bataille de Roncevaux, livrée non loin de Saint-Jean-Pied-de-Port, et sur les limites de la France et de l’Espagne. 



"Charlemagne, après la conquête de la Saxe, se trouvait à Paderborn, où il baptisait les Saxons par milliers. Un sarrasin nommé Ibn-al-Arabi, venu d’Espagne avec plusieurs autres, se donna à Charles, ainsi que les villes dont l’avait fait chef le roi des Sarrasins. Concevant, et avec raison, par les discours d'Ibn-al-Arabi, l’espoir de s’emparer de quelques villes d’Espagne, le roi assemble son armée et se met en marche ; il traverse les sommets des Pyrénées , et par le pays des Guaskes (Vasques, basques, Eusken) attaque Pampelune, ville de Navarre, et la force à se rendre. De là, passant à gué l'Ebre , il s'avance vers Saragosse, ville considérable de ce pays, reçoit les otages que lui amènent Ibn-al-Arabi, Abithaür et plusieurs autres Sarrasins, et revient à Pampelune. Il rase les murs de cette ville pour l'empêcher de se révolter à l’avenir, et veut retourner en France en traversant les gorges des Pyrénées ; mais les Basques l’attendaient et lui avaient dressé des embûches pour détruire son armée. Charlemagne, dans sa marche, le faisait défiler sur une ligne étroite et longue, comme l'y obligeait la nature d’un terrain resserré. Les Basques étaient embusqués sur la crête de la montagne qui, par le nombre et l’épaisseur de ses bois , favorisait leurs artifices ; de là se précipitant sur la queue des bagages , et sur l'arrière-garde , destinée à protéger ce qui la précédait, ils les rejettent dans le fond de la vallée, tuent, après un combat opiniâtre, tous les hommes jusqu’au dernier, pillent les bagages, et protégés par les ombres de la nuit, qui déjà s’épaississaient, s’éparpillent en divers lieux avec une extrême célérité. Les Basques , commandés par Ganellon, comte de Mayence, et Loup III, fils de Waïffer, avaient pour eux dans cet engagement, la légèreté de leurs armes. La pesanteur des armes et la difficulté du terrain rendaient au contraire les Français inférieurs en tout à leurs ennemis. Egghiard. maître d'hôtel du roi ; Anselme, comte du palais ; Roland, commandant des frontières de Bretagne, et plusieurs autres périrent dans celte affaire. Tirer vengeance sur-le-champ de cet échec , ne se pouvait, car, le coup fait, ses auteurs s'étaient tellement dispersés, qu'on ne put recueillir aucun renseignement sur les lieux où on devait les aller chercher." 

histoire de france
ROLAND A RONCEVAUX NAVARRE
PAYS BASQUE D'ANTAN

Cet événement mémorable eut lieu en 778 , près de Val-Carlos ( Val-de-Charles), village espagnol qu’un pont sépare d'Arnéguy, dernier poste français. Les Basques, pour rappeler aux âges futurs la défaite de Roland, donnèrent à la montagne qui leur avait servi d'embuscade, le nom d'Arola (Roland). 


navarra antes
ROLAND A RONCEVAUX NAVARRE
PAYS BASQUE D'ANTAN

Une antique légende qui concerne ce paladin mystérieux, et que les historiens ne nomment qu'une fois, raconte de cette manière et la déroute de Roncevaux, et la mort du preux chevalier :


Charlemagne, après être resté six ans en Espagne, songe à regagner la France. Mais avant de repasser les monts, il veut envoyer un ambassadeur à Marsille, roi de Sarragosse, pour recevoir la soumission qu’il a promise. Sur l’avis de Roland, neveu de Charlemagne, Gannelon est désigné. C'est une mission périlleuse, car tous les ambassadeurs , envoyés à Marsille , ont été mis à mort par ce roi félon. Aussi Gannelon jure-t-il de se venger de Roland. Arrivé à Sarragosse, il se laisse gagner par Marsille, lui indique la route que suivent les Francs, et surtout la position que Roland et les meilleurs paladins de Charlemagne doivent prendre à l’arrière-garde. Puis, chargé de présents , il retourne dire à Charles que Marsille se reconnaît son vassal. L’armée passe les Pyrénées ; tout-à-coup l’arrière-garde , attaquée au milieu des défilés par les Sarrasins, est contrainte de s’arrêter toute une nuit. Cependant Charles s’éloigne toujours ; Roland pourrait le rappeler, en sonnant de son cor, qui peut se faire entendre jusque par-delà les montagnes ; mais il croirait se déshonorer en montrant de la crainte , et attend avec ses 20 000 soldats le choc des Sarrasins. C'est une terrible mêlée où viennent prendre part toutes les nations païennes; Mahomet réunit tous ses sectateurs contre Roland, et les cinquante chevaliers qui lui restent. Déjà 100 000 Sarrasins ont été tués ou dispersés ; mais voici que les rois de Carthage, d'Etiopes, d'OIiferne et de Candie, arrivent encore avec 50 000 hommes "qui n’ont de blanc que les iex et les dent." Alors Roland sonne de son Olifan : 



pais vasco antes
OLIFANT DE ROLAND A RONCEVAUX NAVARRE
PAYS BASQUE D'ANTAN



Bruient li mont et li vauls resona 

Bien quinze lieues li oïe en ala. 



Charles l’entendit ; mais le traître Gannelon l’arrêta. "Roland," dit-il, chasse quelque lièvre dans les montagnes, et ils continuèrent. Cependant Roland, de plus en plus pressé, redouble ; si fort il sonne, qu’il se rompt les veines du cou et que le sang lui sort de la bouche. Cette fois, Charles a compris ; son armée repasse en toute hâte les monts ; mais il est trop tard ; tous les compagnons de Roland , Olivier, Garnier, Turpin, ont été tués ; Roland est seul. 




histoire de france
ROLAND A RONCEVAUX NAVARRE
PAYS BASQUE D'ANTAN

"Las et travaillé des grans coux qu'il avoit donnez et réceus etc... ( Chronique de Turpin).



Cependant il y avait près de là une source empoisonnée ; Rolland y jette son épée, qui y est encore, dit le poète, et doit y rester jusqu’au jugement dernier. Ce fut son dernier effort. Le roman ne s’arrête point là ; il faut effacer la défaite de Roncevaux. Charles rentre en Espagne ; alors ce sont d’effroyables batailles ; des combats singuliers, auxquels Charlemagne lui-même prend part. Marsille appelle à son aide Baligant, amiral de Babylone. Quelque temps le succès est incertain ; mais enfin les Francs l'emportent. Saragosse , avec sa citadelle et ses cinquante tours, tombe en leur pouvoir ; la mort de Roland est vengée. Nulle guerre n’a pris dans les légendes une telle importance, et ce n'est point seulement parmi les peuples de la Gaule que le souvenir en est resté : au-delà des Pyrénées le nom de Roncevaux fut aussi souvent prononcé que de ce côté-ci des montagnes. Pendant longtemps les Espagnols regardèrent ce combat comme une de leurs plus grandes gloires ; et Bernard de Carpio , le vainqueur supposé de Roland, est un de leurs noms les plus populaires ; ils rappellent ce souvenir avec fierté dans leurs chants nationaux : 



pais vasco antes
ROLAND A RONCEVAUX NAVARRE
PAYS BASQUE D'ANTAN



Mala la vistes Francezes 

La caça de Ronces valles 

Don Carlos perdio el honor 

Murieron los doze pares




NAVARRA ANTES
ROLAND A RONCEVAUX NAVARRE
PAYS BASQUE D'ANTAN

Charles, inconsolable de la mort de son neveu , fit graver sur son tombeau l’épitaphe suivante, que la tradition attribue à cet empereur : 

Tu patriam repetis, tristi nos orbe reliquis: 

Te tenet ausa nitens, nos lacrymosa dies, 

Sed qui lustra gerens octo et binos super annis, 

Eruptus terris justum ad astra redis. 



Il maggiore Morgante, de Pulci, raconte que Roland se sentant blessé mortellement, appela près de lui Turpin , et lui fit une confession générale de tous ses péchés, après quoi il lui demanda l'absolution ; Turpin lui répondit : 


Disse Turpino : è basta un Pater Nostro 

E dir sol miserere , o vuoi peccavi ; 

E’dio l’assolve per l’offici nostro 

Del gran Cefas che apperecchia li chiavi 

Per collocarli nello eterno chiostro."


Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans ce 1666ème article.


Plus de mille six cent soixante autres articles vous attendent dans mon blog :

https://paysbasqueavant.blogspot.fr



N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire