mardi 1 mai 2018

PREMIER MAI 1920 EN LABOURD AU PAYS BASQUE

PREMIER MAI 1920 AU PAYS BASQUE.


Le premier mai 1920 est une journée de revendications en Labourd.



bayonne avant
PONT MARENGO BAYONNE - BAIONA 1920
PAYS BASQUE D'ANTAN


La tradition du premier mai  revendicatif des travailleurs remonte au premier mai 1886.


Cette année là, les syndicalistes américains organisent des actions collectives le premier mai en 

faveur de la journée de huit heures.


Certains travailleurs obtiennent satisfaction mais 340 000 d'entre eux doivent faire grève 

pour avoir eux aussi gain de cause.


Le 3 mai 1856, une manifestation est violemment réprimée par la police et il y a trois morts 

parmi les grévistes.


Une marche de protestation a lieu le lendemain et au moment de la dispersion, une bombe 

explose.


Il y a une quinzaine de morts parmi les policiers.


Trois syndicalistes anarchistes sont jugés et condamnés à la prison à perpétuité.

Cinq autres sont pendus le 11 novembre 1886 malgré des preuves incertaines. 

Ils seront réhabilités plusieurs années après.

En souvenir de ce drame va être instauré chaque année une "journée internationale des 

travailleurs" ou "Fête des travailleurs", appelée plus communément "Fête du Travail".




Voici ce que rapporta la Gazette de Biarritz-Bayonne et Saint-Jean-de-Luz, dans son édition 

du 2 mai 1920, pour la journée du premier mai 1920 :


"Le 1er Mai à Bayonne.


C'est dans un calme à peu près complet que s'est passé le 1er mai à Bayonne. Les manifestants de la ville avaient demandé au maire l'autorisation d’organiser un cortège avec un itinéraire bien établi, et celui-ci la leur avait accordé. Mais dans la matinée ayant appris que des manifestants du Boucau, auxquels s’étaient joints des paysans des Landes, devaient venir rejoindre leurs camarades de Bayonne, M. Castagnet leur fit savoir qu'ils ne devraient pas dépasser le pont Saint-Esprit. 


bayonne autrefois
PONT ST ESPRIT BAYONNE - BAIONA
PAYS BASQUE D'ANTAN

Lorsque, vers 3 heures 20, le commencement du cortège, drapeaux rouges en tête, déboucha sur la place Saint-Esprit, il trouva lui barrant le passage des barrages de gendarmes à cheval et à pied, derrière lesquels se trouvaient en outre deux compagnies du 49e, M. Cochet, commissaire central, était également là en écharpe, avec tous ses agents en tenue. Voyant que le pont leur était barré, les manifestants commencèrent d’abord par entamer l'" Internationale" et un un hymne, au titre significatif : "Révolution"; puis, sur l'ordre de M. Désarménien, ils firent demi-tour, et remontant la rue Maubec, allèrent tenir une espèce de meeting sur les hauteurs de Saint-Etienne. La réunion terminée tous se débandèrent tranquillement. 


bayonne avant
PONT MAYOU BAYONNE - BAIONA 1920
PAYS BASQUE D'ANTAN

La soirée fut très calme et on n'eut à déplorer d’incident d'aucune sorte. Les Postes ont fonctionné normalement, ainsi que les chemins de fer; chez les cheminots cependant quelques défections dans le personnel du dépôt.



bayonne autrefois
ALLEES MARINES BAYONNE - BAIONA 1920
PAYS BASQUE D'ANTAN

Le 1er mai à Biarritz.

Journée calme; les magasins et ateliers ont la plupart fonctionné comme de coutume. Quelques maisons s’étaient mises en grève ou en chômage supplémentaire. Le matin un cortège, drapeau rouge en tête, a parcouru quelques rues, avec ordre d'ailleurs, nous le reconnaissons; nous y avons, vu très peu d’ouvriers biarrots, mais beaucoup de "travailleurs conscients" qui attendent leur premier duvet et quelques délégués du dehors. Les manifestants qu’on a laissé faire, sans doute parce qu’on les a considérés comme quantité négligeable, se sont arrêtés sur ordre, devant les bureaux de la "Gazette" pour manifester contre l’attitude du journal et, tandis qu'un délégué se détachait du groupe pour venir nous haranguer, ils nous ont "envoyé" une Internationale de première. Grand merci. La musique est belle et les voix étaient jeunes. Mais ils nous plaît que ces manifestants aient tenu à marquer qu’une barricade nous sépare. Ils sont du côté de la barricade où l’on brime et affame la Nation; nous sommes du côté de ceux qui veulent le travail et la paix sociale. 


biarritz autrefois
HOTEL REGINA BIARRITZ - MIARRITZE 1920
PAYS BASQUE D'ANTAN

On nous écrit d'autre part : 


"La journée du 1er mai à Biarritz s'est passée dans le plus grand calme. 

Après la réunion qui eut lieu au Central-Hôtel, les militants organisèrent un cortège qui, grâce à l’intervention spontanée du Maire et à l’esprit pondéré des ouvriers biarrots, se déroula suivant l’itinéraire tracé d’avance et se disloqua 20 minutes après au jardin public. Les seules notes discordantes et particulièrement regrettables à Biarritz qui est une ville où rien ne devrait troubler la tranquillité des touristes, sont le fait d’éléments étrangers à la ville ou au pays. 


biarritz avant
MAGASINS MODERNES BIARRITZ - MIARRITZE 1920
PAYS BASQUE D'ANTAN

En ce qui concerne ces derniers (espagnols pour la plupart) leur attitude nous surprend d’autant plus qu’ils ait toujours bénéficié dans notre station de la plus bienveillante hospitalité.


biarritz autrefois
PLAGE BIARRITZ - MIARRITZE 1920
PAYS BASQUE D'ANTAN

Nous sommes persuadés que les autorités sauront les rappeler au respect des lois du pays qui les a accueillis."







Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans ce 1097ème article.


Plus de mille quatre-vingt dix autres articles vous attendent dans mon blog :



https://paysbasqueavant.blogspot.fr



N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!