lundi 28 mai 2018

LE ROTARY A BIARRITZ EN LABOURD AU PAYS BASQUE EN AVRIL 1933

LE ROTARY À BIARRITZ EN 1933.


Le Rotary International est une association qui rassemble dans le monde 35 221 clubs au 30 septembre 2015, présents dans près de 200 pays.


LISTE DES MEMBRES ROTARY-CLUB BAYONNE-BIARRITZ et PAYS BASQUE 1933
PAYS BASQUE D'ANTAN


L'ensemble de ces clubs Rotary compte au total 1 228 250 membres au 30 septembre 2015, 

appelés Rotariens.



Voici ce que rapporta la presse locale et nationale sur cet événement en 1933:


  • La Gazette de Biarritz-Bayonne et Saint-Jean-de-Luz, dans son édition du 21 avril 1933 :

"Les réceptions. La soirée au Casino. M. le commandant Rocq parle aux congressistes du Pays Basque. 



Les membres du Rotary Club, ainsi que nous l’avons annoncé déjà, sont depuis deux jours les hôtes de Biarritz, où ils tiennent cette année leur Congrès. 



Cette fois encore, la grande station de la Côte Basque a été heureuse de les accueillir comme il y a quelques années. 



Hier  à midi avait eu lieu un déjeuner intime, et, le soir, à six heures, une réception à la Maison du Tourisme. 



M. Hirigoyen souhaita la bienvenue aux congressistes. En leur nom, M. Gaston Gérard, qui avait été élu gouverneur du Rotary pour la France, l’a remercié de l’accueil si aimable que Biarritz avait réservé aux membres du Club. 



pays basque 1933
CARTE DU ROTARY INTERNATIONAL EN 1935


Hier soir, le Casino Municipal était réservé aux congressistes du Rotary Club. 



Le marquis d’Arcangues devait y faire une conférence sur le Pays basque, mais une grippe fâcheuse l’en a empêché. 

M. le commandant Rocq, fidèle à une des règles du Rotary qui défend de se dérober à aucune tâche et exige de ses membres de s’entr’aider, prit la place du conférencier absent. Sa causerie improvisée, intime et brillante à la fois, fut d’un intérêt très grand. Passant rapide ment sur le climat si particulier de ce pays, M. le commandant Rocq parla surtout des habitants et des coutumes. Il fit remarquer que la race basque dont on parle souvent, n’existe pas en réalité. Mais le peuple étant très attaché à ce sol, l'ayant habité depuis toujours et ayant conservé jalousement ses coutumes et ses habitudes, a su garder son caractère propre. C’est probablement le seul pays d'Europe où s’est conservée la tradition orale de la pierre polie employée à la confection des armes. 




Le Basque n'est pas un bâtisseur, c'est surtout un pasteur et, comme tel, il a vu se développer en lui les qualités du rêveur et du poète. On peut s’étonner qu'un peuple si attaché à son sol, soit aussi un peuple ayant un esprit si aventureux. Mais il ne faut pas oublier que si le Basque part souvent à l’aventure pour chercher fortune, la fortune faite, son désir le plus cher est de revenir au pays. La ville ne l'attire pas. C'est toujours la mer ou la terre qu'il choisit. 



Et le conférencier parle de la vie basque, des traditions transmises de père en fils, oralement, car l’écriture n’existe pour ainsi dire pas, de l’esprit basque et de la langue, de la sagesse des coutumes. Il fait remarquer pour terminer, combien cette sagesse parfois, répond à l’esprit rotarien. 



L'assistance applaudit très chaleureusement M. le commandant Rocq et suit avec un grand intérêt la démonstration d'un film documentaire sur le Pays basque."



  • Le Figaro, dans son édition du 28 avril 1933, sous la signature de Louis 

Paney :

"Le "Rotary" sur la Côte Basque.



On a dit que Biarritz était le lieu de villégiature des désœuvrés et des gens frivoles. Reconnaissons que leur choix est heureux. Cependant, lorsque, par hasard, des gens sérieux et occupés, des hommes d'affaires, viennent passer quelques jours dans cette station privilégiée, elle prend une physionomie plus accueillante que jamais. Aussi a-t-elle tôt fait de les "assimiler". Elle témoigne alors d'une gaieté naturelle à laquelle son sourire parfois un peu conventionnel, sa joie trépidante, un tantinet factice, — celle de toutes les stations à la mode, — n'avaient pas accoutumé l'observateur. 



pays basque autrefois
THE ROTARIAN AVRIL 1933


Nous avons pu le constater pendant la conférence du 49e district du "Rotary International", qui eut lieu cette année sur la Côte Basque du 19 au 22 avril. Il est vrai que ce 49e district est celui de la France et que la plupart des "rotariens" étaient accompagnés de Françaises élégantes. 



Sans doute cette conférence et l'assemblée annuelle des présidents et secrétaires qui la suivait, avaient-elles pour but de discuter les grands problèmes économiques du monde et l'organisation intérieure du Rotary français, — c'est ainsi que M. Gaston Gérard fut, par acclamations, désigné pour prendre la succession de l'éminent gouverneur actuel, M. Duperré. Mais il semblait que les rotariens ne s'étaient déplacés que pour assister à Biarritz à la répétition générale de la grande saison d'été, pour découvrir le paysage basque au printemps et les trésors du folklore euskarien. 



La "Saison de Biarritz" ce fut une soirée au casino, une visite au golf de Chiberta, un dîner de gala au Miramar qui évoqua les plus belles et les plus élégantes soirées des anciennes saisons fastueuses. Le paysage basque déroulé devant les yeux des rotariens, était composé par Guéthary, Saint-Jean-de-Luz, Ascain, le col de Saint-Ignace, Sare, Dantcharia, Aïnhoa, Espelette, Cambo, Ustaritz et Arcangues. Le folklore et les coutumes basques leur furent révélés au musée basque de Bayonne, sur le fronton de Sare et par des chants et des danses basques. 



Mais la journée peut-être la plus caractéristique fut celle passée à San Sebastian et en pays basque espagnol. Paysage et folklore composèrent un ensemble d'un pittoresque caractéristique que n'oublieront pas les congressistes. Ceux-ci quittèrent Biarritz dans la matinée du dimanche. Leur itinéraire passait par Hendaye, Irun, Pasajes, San Sébastian, la Corniche jusqu'à Zumaya où ils visitèrent le musée de Zuloaga, Aspeïtia, Loyola, avec visite du monastère, le col de Goyaz, Tolosa et San Sébastian. Une admirable promenade sous un soleil printanier qui donnait au paysage toute sa valeur. 



Les rotariens furent reçus à San Sébastian par leurs camarades du Club local ayant à leur tête le président M. Ayestaran, le vice-président, M. Artaza, et le secrétaire, M. Ciorda, qui organisèrent cette journée franco-espagnole avec le concours des rotariens du Guipuzcoa, parmi lesquels il convient de citer particulièrement M. Marin, qui fut un des plus actifs animateurs de cette chaleureuse réception. 




biarritz 1933
LISTE DES MEMEBRES ROTARY BIARRITZ 1933 1934
PAYS BASQUE D'ANTAN



Après un dîner succulent et remarquablement servi à l'hôtel de Londres, le discours de bienvenue de M. Ayestaran, auquel répondit le commandant Rocq, président du Club Bayonne-Biarritz, rotariens français et espagnols assistèrent à une extraordinaire partie de pelote basque en trinquet, animée par les traditionnelles clameurs des parieurs. 




La soirée s'acheva par une réception officielle de la municipalité au musée de San Telmo. Discours du maire, chaleureuse allocution du gouverneur du district 60 (Espagne), M. Mendizabal, et éloquente réponse en espagnol du gouverneur français, M. Duperré. 



C'est alors que dans l'antique abbaye, sur les murs de laquelle le peintre José Maria Sert mit récemment une impressionnante décoration, véritable trésor d'art, — dix-sept panneaux représentant en une seule couleur, sur fond d'or, toutes les vertus légendaires de la race basque, — les rotariens eurent un étonnant régal artistique : L'orphéon Donostiarra, un des meilleurs d'Europe, interprète célèbre du folklore basque, fit entendre d'admirables chants à quatre et à six voix mixtes. 



Des danses basques, avec accompagnement de fifres avaient précédé ce beau concert. Et les rotariens français quittèrent le sol espagnol, en ayant compris quel lien entre la France et l'Espagne forme le peuple basque conservateur de ses coutumes et de ses traditions. 




L'œuvre de rapprochement international à laquelle s'est dévoué le Rotary Club a reçu durant ces trois journées un magnifique encouragement.



...Et le pays basque a enrôlé, pour sa propagande, des agents de qualité... "


(Source : WIKIPEDIA)

Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans ce 1151ème article.


Plus de mille cent cinquante autres articles vous attendent dans mon blog :

https://paysbasqueavant.blogspot.fr



N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!