vendredi 8 décembre 2017

UN HOMMAGE A PIERRE LOTI A HENDAYE EN LABOURD AU PAYS BASQUE LE 7 SEPTEMBRE 1930


HOMMAGE À PIERRE LOTI EN SEPTEMBRE 1930.


Après la mort de Pierre Loti à Hendaye, le 10 juin 1930, un hommage lui est consacré sept ans plus tard.

PAYS BASQUE D ANTAN
MAISON DE PIERRE LOTI HENDAYE - HENDAIA
PAYS BASQUE D'ANTAN

Voici comment raconta cet hommage , le journal la Gazette de Bayonne, de Biarritz et du Pays 

Basque, dans son édition du 8 septembre 1930 :

"Un hommage à Pierre Loti. La cérémonie d’hier à Hendaye.

Sept ans, déjà !... 

Voici déjà sept ans que par une fin de matinée, de la petite maison dont la tour fait face à la côte espagnole, et du jardin où se pressent dans le plus beau et le plus impressionnant des désordres, des plantes exotiques mêlées à celles du Pays Basque, — voici sept ans, que de cette maison et de ce jardin, sortait un cercueil couvert du drapeau tricolore, et qu’il se mettait bientôt en marche, encadré par les braves marins du stationnaire, précédés de leurs officiers. Sur le drapeau, un seul bouquet, un petit bouquet de violettes, fleurs du souvenir, modeste témoignage d’une grande peine. Puis la petite maison et le jardin plein de mystère retombèrent dans le silence. De temps en temps seulement, M. Samuel Viaud-Loti, sa femme et leurs délicieux enfants, viennent y passer quelques jours et évoquent la mémoire de l’illustre écrivain. 


Les habitants d'Hendaye savent que dans ce chalet modeste a vécu l’auteur de "Ramuntcho". Quelques lettrés et admirateurs ne l’ignorent pas non plus, et l’on m’a conté le fait de cette Norvégienne venue de son pays nordique pour cueillir quelques fleure et quelques feuilles du jardin où Loti portait ses pas eu rêvant. Mais combien d’autres passaient tout près sans savoir... 


pays basque avant
MAISON DE PIERRE LOTI HENDAYE - HENDAIA
PAYS BASQUE D'ANTAN

Les écrivains anciens combattants décidaient récemment de faire apposer sur l’un des murs, au-dessous de la fenêtre qui était celle de la chambre de Loti, une plaque commémorative. Nous en avons publié samedi le fac-similé. Cette sobre pierre, fort bien exécutée par le sculpteur bayonnais Danglade, a été inaugurée hier en présence de M. Mireur, préfet des Basses-Pyrénées, de M. Anthelme. sous-préfet, du représentant du ministre de la Marine, de M. Louis Barthou, de l’Académie française, ancien président du Conseil, sénateur de notre département, et de M. Lannepouquet, maire d’Hendaye. 


Sur la maison elle-même, M. Raymond Ritter vient de publier de bien belles pages dans "L’Illustration". Nous en citerons ce passage en vous recommandant de lire le tout dans les colonnes de notre confrère : 

"La maison, est telle que le poète l'a quittée. M. Samuel Viaud, qui veille avec une admirable et intelligente piété sur le souvenir glorieux de son père, n’a voulu y changer rien. L’intérieur en est, comme les dehors, d’une extrême simplicité. La pièce où je suis reçu s'orne de ces trumeaux où restent fixés les rêves candides de la vieille société française. De l'étroite terrasse qui, comme une passerelle de navire, règne devant ce petit salon, la vue s’étend sur la grève où, lorsque, comme aujourd'hui, la basse mer la laissait découverte, l’écrivain, son labeur de la journée étant terminé, allait, de 4 à 7, jouer à la pelote. En face, sur la rive espagnole, un grand couvent de capucins où Loti, partagé entre la hantise de l’anéantissement absolu et la singulière et puissante attraction qu’exerçaient sur lui les manifestations religieuses — j’ai toujours pensé que la grande parole du Mystère de Jésus : "Console-toi, tu ne me chercherais pas si tu ne m’avais trouvé... " n’avait cessé de jeter ses lueurs parmi ses négations — assista à maintes cérémonies au cours de certaines desquelles, naguère, les moines dansaient devant l’autel au son des castagnettes. Et puis Fontarabie et son église rousse, et son noir château, hermétique et sinistre comme un gigantesque sépulcre... 


pays basque 1900
 PIERRE LOTI HENDAYE - HENDAIA
PAYS BASQUE D'ANTAN


Un peu plus bas, d’autres terrasses s’offrent. plus larges, au-dessus des tourelles qui flanquent le mur. Voici l'escalier tournant qui mène, à mi-hauteur de l’une de ces petites tours, à une salle humide et retirée où Loti — qui transporta un peu partout dans sa maison son cabinet de travail et sa chambre — écrivit de nombreuses pages. 


Mais le lieu le plus émouvant de cette retraite, celui où l’on dirait que s'est réfugiée l’âme inquiète du maître, est le jardin. Tout petit qu’il soit, il est dense, profond et angoissant comme un coin de jungle. Dans ce fouillis de bambous, de phénix et de palmiers, plantés au hasard et qui ont crû à la grâce brûlante du ciel d’Hendaye, l'exubérance végétale des pays chauds semble être venue favoriser les nostalgies et les inspirations de Pierre Loti. Sous les platanes des terrasses, je croyais en tendre chuchoter Ramuntcho et Gatchutcha. Ici, c'est l’ombrelle de Mme Chrysanthème que je m'imagine apercevoir entre les branches, c’est le bras souple de Rarahu qui va froisser le feuillage, l’herbe foulée garde peut-être l’empreinte du pied d'Aziyadé... Mais je songe aussi à cet autre jardin, celui de l’Ile d’Oleron, où au milieu des plantes drues, Loti a voulu prendre son dernier sommeil. 


Cependant, au milieu de l’ombre lourde des arbres, sourit, rose et bleue, la clarté ingénue des hortensias. Et, de l'allée sinueuse et voilée comme une sente, s’élèvent des voix fraîches. Deux garçonnets blonds gambadent, chantant leur jeunesse et leur gaieté. Quelle douceur, dans ce jardin trop plein de fantômes, de voir jouer les petits-fils de Pierre Loti ! Je ne sais s'ils seront eux aussi des poètes, mais ils sont déjà de la poésie en fleur..." 


pays basque autrefois
MAISON DE PIERRE LOTI HENDAYE - HENDAIA
PAYS BASQUE D'ANTAN

Oui, tant de souvenirs et tant d’art en un si petit espace, proche l’embarcadère de la douane, pour aller de l’autre côté de la place. Exiguë aussi, la placette qui s’étend entre l’habitation et ce poste des douaniers. On avait craint qu’elle le fût surtout hier, quand se réunirait l’assistance autour des orateurs, au moment de l'inauguration de la plaque. Aussi, cette cérémonie, par une pensée touchante et deux fois justifiée, s’est-elle déroulée devant le monument aux Morts. 


C’est là, que, tour à tour, éloquemment et pieusement avant tout, oui, pieusement envers le souvenir de l'écrivain immortel d’ "Aziyadé" et de "Ramuntcho", les orateurs, MM. Claude Farrère, le représentant du ministre, M. le commandant Chack, M. Rageot, M. Pison, de l’Atenea de San Sébastian, M. Louis Barthou, ont rappelé et le grand talent et le profond patriotisme de celui qui jusqu’à la dernière heure, voulut "servir" sa Patrie, comme il avait servi les Lettres, avec un immense talent. 


AVANT PAYS BASQUE
MAISON DE PIERRE LOTI HENDAYE - HENDAIA
PAYS BASQUE D'ANTAN

Tous les discours méritent mieux qu’une hâtive analyse. Mais nous avons sous les yeux le texte de celui de M. Pison, touchant hommage non seulement à Loti, mais encore à la France. Ce geste a beaucoup touché tous les amis et admirateurs de Loti."


Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans ce 794ème article.


Plus de mille neuf cents autres articles vous attendent dans mon blog :



https://paysbasqueavant.blogspot.fr

N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire