mercredi 4 juillet 2018

LE MUSÉE BASQUE ET DE LA TRADITION BAYONNAISE À BAYONNE EN LABOURD AU PAYS BASQUE EN 1924

LE MUSÉE BASQUE DE BAYONNE EN 1924.

La devise du musée est : "Hemen sartzen dena bere etxean da", "celui qui entre ici est chez lui."



pays basque autrefois
MUSEE BASQUE - BAIONA
PAYS BASQUE D'ANTAN

Installé depuis 1924 sur le quai des Corsaires, dans la maison Dagourette, à Bayonne, le musée 

Basque et de l'Histoire de Bayonne abrite la plus importante collection ethnographique 

consacrée au Pays Basque, en France.



Voici ce que rapporta le journal Le Gaulois, dans son édition du 28 septembre 1924, sous la 

signature de Louis de Meurville :


"Le Musée basque de Bayonne.




Sur les bords de la Nive qui, à quelques pas de là, va mêler ses eaux claires aux eaux souvent troubles de l'Adour, Bayonne a installé son musée basque appelé à un bel avenir de curiosité. On en parle beaucoup depuis quelque temps. Il est tout nouveau, inachevé, comme tout musée qui se respecte, et déjà fort intéressant. 




On se demandera s'il y a un art basque, comme il y a un art breton. Ici, comme là, il existe un art très simple qui n'est guère qu'un art ornemental en dessins géométriques comme en ont les races primitives. La croix et tout ce que trace le compas en ses évolutions, tout est là. M. Colas vient d'achever un ouvrage des plus considérables sur la Tombe basque, et ces tombes dont aucune ne remonte ici au delà du quinzième siècle, n'offrent que des stèles discoïdales dont les sculptures, très frustes pour la plupart, montrent les outils de l'ouvrier ou les enfants du défunt, en forme de marionnettes. Ces tombes sont néanmoins curieuses, et le musée referme plusieurs de ces stèles. 



pays basque autrefois
MUSEE BASQUE - BAIONA
PAYS BASQUE D'ANTAN

C'est en architecture que l'art basque a pris son essor depuis quelques années. Prenant modèle sur les parties essentielles ou pittoresques des fermes basques, d'intelligents architectes ont créé le chalet basque avec ses bois apparents, ses balcons et ses fenêtres fleuries.




Oui, les Basques sont un peuple à la fois très primitif et très ancien, si ancien qu'on ne sait d'où ils viennent, si ce sont les anciens Ibères réfugiés dans les Pyrénées lors de l'invasion celtique, bien avant l'ère chrétienne, ou si ce n'est pas une très ancienne colonie d'Atlantes, de cette fameuse Atlantide disparue sous les flots de 1'Océan.




Ils ont leurs traditions invariables, bien que le costume ancien, veste courte, ceinture enroulée, culotte courte et espadrilles tendent à disparaître. Seul subsiste le béret, l'immuable béret. Le makila lui-même, le bâton de néflier ferré de cuivre, avec une pointe quadrilobée, et le manche qui se dévisse pour laisser apparaître la pointe de fer, arme ou aiguillon, le makila n'est guère plus que pour les étrangers, qui s'en font une élégance.




bayonne autrefois
MUSEE BASQUE - BAIONA
PAYS BASQUE D'ANTAN

Mais il est d'autres choses caractéristiques en ce pays dont le musée reflète des images, ou montre les objets les églises à balcons intérieurs réservés aux hommes, les danses des épées ou des bâtons, les scènes théâtrales en plein air, rappelant quelque histoire ancienne, avec des costumes hétéroclites, leurs chants, notamment le zorziko, au rythme triste et langoureux leurs instruments de musique, la chiribita, sorte de flûte-clarinette sur laquelle l'artiste, manœuvre les trous de la main gauche, tandis qu'il marque le rythme de la main droite sur un tambour suspendu à son cou. Enfin le jeu de pelote que l'on connaît à Paris depuis quelques années, mais très partiellement, car il a trois formes au moins : le trinquet, dans un local fermé, qui est notre ancien jeu de paume ; le blaid à un fronton, qui se joue ou à main nue, ou avec le gant de cuir, ou avec le chistera de bois tressé, long prolongement de la main et d'invention récente ; et le rebot, qui se joue sur deux frontons qui se font face à une centaine de mètres de distance. 




bayonne autrefois
MUSEE BASQUE - BAIONA
PAYS BASQUE D'ANTAN

Le musée basque, créé et installé par la munificence de la ville et les soins de la "Société des arts, des lettres et des sciences de Bayonne", dont le commandant de Marien est l'aimable, érudit et zélé président, dit infiniment de choses curieuses du pays basque et de l'histoire de Bayonne : chambre paysanne, avec son lit à baldaquin, ses objets de piété, son coffre, sa petite fenêtre à petits carreaux, son armoire, son berceau. Dans la pièce voisine, c'est la cuisine basque avec son âtre à grands chenets et ses ustensiles de cuivre rouge, son vaisselier, sa huche recouverte de bois poli pour le pain de maïs et ses chaises rustiques de chêne ou de cerisier, poli par les mains familiales. Dans un coin, l'évier auquel manque le trou dans le mur pour l'écoulement extérieur des eaux mais il a ses deux acotoirs, la cruche évasée, de terre cuite, à droite, et, gauche, le seau de bois en pyramide cerclé de cuivre. Cruche ou seau pleins d'eau sont portés sur la tête avec un coussinet, par les femmes basques, dans une attitude pleine de grâce, de légèreté et de réelle dignité.



pays basque autrefois
MUSEE BASQUE - BAIONA
PAYS BASQUE D'ANTAN




bayonne 1924
MUSEE BASQUE - BAIONA
PAYS BASQUE D'ANTAN





bayonne autrefois
MUSEE BASQUE - BAIONA
PAYS BASQUE D'ANTAN



pays basque autrefois
MUSEE BASQUE - BAIONA
PAYS BASQUE D'ANTAN




pays basque 1924
MUSEE BASQUE - BAIONA
PAYS BASQUE D'ANTAN




bayonne 1924
MUSEE BASQUE - BAIONA
PAYS BASQUE D'ANTAN


Tous les métiers basques sont représentés dans ce musée tissage, fabrication des espadrilles à semelle de corde les jeux, les costumes de danseurs, les instruments de musique, y compris une sorte de cithare longue, de menus objets sculptés de dessins géométriques il n'y manque que le tambour de basque, qui est inconnu au pays basque, et les deux métiers favoris des Basques la pêche et la contrebande. Mais, chut! ne parlons pas de ceci les douaniers pourraient nous entendre. 



bayonne autrefois
MUSEE BASQUE - BAIONA
PAYS BASQUE D'ANTAN





bayonne autrefois
MUSEE BASQUE - BAIONA
PAYS BASQUE D'ANTAN



Ainsi ce musée répond au mouvement qui se dessine partout et qui consiste à recueillir les souvenirs de la province, le folklore de la petite patrie dans la grande. Rien n'est plus intéressant, car, à tout prendre, l'histoire d'un pays ne devrait être faite que de l'histoire de chaque province. Paris résume tout, mais tacitement, et Paris n'est pas toute la France. Tout édifice superbe est fait de parties qui ont chacune leur mérite."



(Source : WIKIPEDIA)



Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans ce 1228ème article.


Plus de mille neuf cents autres articles vous attendent dans mon blog :


https://paysbasqueavant.blogspot.fr


N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire