samedi 24 mars 2018

PROBLÈME D'ALIMENTATION EN EAU DE HENDAYE - HENDAIA EN LABOURD AU PAYS BASQUE EN 1928

PROBLÈME D'ALIMENTATION EN EAU DE HENDAYE EN 1928.


Après Saint-Jean-de-Luz et Ciboure en 1921, mais avant ses grandes voisines ,Biarritz en 1931Anglet en 1932 ou Bayonne en 1937,  Hendaye se préoccupe également en 1928 de son alimentation en eau.


hendaye 1928
HENDAYE - HENDAIA 1928
PAYS BASQUE D'ANTAN

Voici ce que rapporta La Gazette de Bayonne, de Biarritz et du Pays Basque, dans son édition 

du 29 septembre 1928 :

"La question de l'eau. 


"Je suis l’homme des réalisations", s’écriait un jour, à la tribune, un de nos illustres contemporains, qui, depuis... a continué. 


Reprenant à son compte cette intrépide déclaration, le Conseil municipal d’Hendaye pourrait dire lui aussi, qu’il est le Conseil des réalisations. Peu de municipalités, en effet, ont eu à résoudre en si peu de temps, des questions d’une importance aussi primordiale pour la vie et le développement d’une cité. 


hendaye autrefois
HENDAYE - HENDAIA 1928
PAYS BASQUE D'ANTAN

Sous la très intelligente impulsion de son maire, M. Lannepouquet, qui se meut habilement dans les étroites limites d’un budget très insuffisant encore pour une station de l’importance et de l’avenir d’Hendaye, le Conseil municipal, qui compte d’ailleurs dans son sein des valeurs et des compétences, vient de résoudre certains problèmes dont la solution, attendue depuis nombre d’années, sera accueillie avec joie par tous les habitants et les innombrables amis de la Côte Basque. 


hendaye 1928
HENDAYE - HENDAIA 1928
PAYS BASQUE D'ANTAN

Est-il une question d'actualité plus passionnante (j’allais dire plus brûlante!) que celle de l’eau? Réservons cette épithète pour la question du gaz dont nos édiles se sont également entretenue et qu’ils viennent très heureusement, de mener à bien. Mais, avant d’aborder cette question du gaz, celle du pont international, celle des grands travaux et bien d’autres encore qui feront l’objet de prochaines chroniques, il est bon de dire ici avec quel soin, avec quelle méthode et aussi quel souci de ménager l’effort fiscal des contribuables, les adductions d’eau potable vont être réalisées pour la saison prochaine. 


hendaye autrefois
HENDAYE - HENDAIA 1928
PAYS BASQUE D'ANTAN

Cette année, surtout, la disette d’eau dans certaines stations a suscité des plaintes si vives qu’elles sont vite devenues un chorus universel. 


Il serait aisé de dire, ce qui est d’ailleurs parfaitement exact, que nous avons subi, cette année, une sécheresse anormale, qui a eu sa répercussion ailleurs que sur la Côte Basque, puisque de grandes villes, fières cependant de leurs sources particulières, ont dû restreindre considérablement la consommation de leurs habitants. 


hendaye 1928
HENDAYE - HENDAIA 1928
PAYS BASQUE D'ANTAN

Hendaye ne peut se satisfaire d’une raison éminemment valable pour une ville quelconque, mais insuffisante pour une station qui a une fierté et une ambition. 


Justement prévoyant des lendemains difficiles, M. Lannepouquet avait sollicité depuis longtemps déjà l’examen d’un plan d’ensemble par plusieurs de ses collègues de la Côte Basque. Bien que séduisant, ce plan n’avait pas rallié le nombre d’adhésions nécessaires pour entreprendre des travaux d’envergure. Car, il ne s’agissait de rien moins que d’élever un barrage dans la montagne, au bas du Choldocogagna et de dé penser une quinzaine de millions au bas mot. Chaque ville possédait sa source particulière et avait, dans son projet personnel, la plus grande confiance. 


hendaye avant
HENDAYE - HENDAIA 1928
PAYS BASQUE D'ANTAN

Or, la sécheresse prolongée que nous subissons a eu cet effet singulièrement bienfaisant, de faire changer totalement d’avis plusieurs villes voisines, trop confiantes, jusqu'à ce jour, dans le débit de leurs sources particulières. Aussi, voyons-nous aujourd’hui Saint-Jean-de-Luz, Urrugne et Guéthary se joindre à Hendaye pour adopter le projet dû à un savant ingénieur de Paris, M. Chabal. 


Jusqu’à ce jour, Hendaye avait été alimentée par quatre sources qui débitent, en période normale, 250 mètres cubes par jour. A ce contingent vient s’ajouter celui de 700 mètres cubes fourni par un puits situé aux Joncaux. Le projet de M. l’ingénieur Chabal prévoit la construction d’un troisième réservoir à proximité de ces deux premiers, mais il est bon de dire que deux autres réservoirs seront édifiés au préalable; l’un à la Croix-des-Bouquets, avec installation de filtres, l'autre, dit de "coupe-pression", à Goyara, car l’eau viendra, ne l’oublions pas, d’une hauteur de 260 mètres. 


hendaye 1928
HENDAYE - HENDAIA 1928
PAYS BASQUE D'ANTAN

Ces grands travaux commenceront vers le début de décembre, et tout fait présumer que la base du barrage pourra être terminée le premier mars 1929, ce qui permettra d’accumuler d’ici le 1er juillet suivant, deux cent mille mètres cubes d’eau au minimum, quantité très largement suffisante pour alimenter constamment Hendaye et Saint-Jean-de-Luz par les pires sécheresses. 


Les travaux se poursuivront encore jusqu’à ce que le cube formidable de trois millions soit accumulé dans ce gigantesque réservoir naturel. 


hendaye autrefois
HENDAYE - HENDAIA 1928
PAYS BASQUE D'ANTAN

La ville d'Hendaye, pour donner le maximum d’efficacité à la réalisation de ce projet, va étendre son réseau de distribution, poursuivre la pose de canalisations de 100 millimètres, afin que le quartier de la plage, qui est le plus éloigné des châteaux d’eau, soit assuré, en toute circonstance, d’avoir, toujours à profusion l’eau pour les usages domestiques et les services publics. 


M. l’ingénieur Chabal a tenu à exposer lui-même dans une récente réunion du Conseil, les grandes lignes de son projet. Confiant dans son œuvre, il accepte de prendre la construction du barrage à sa charge et, dans la suite, l’exploitation financière. 



hendaye 1928
HENDAYE - HENDAIA 1928
PAYS BASQUE D'ANTAN

A cette même séance du 19 septembre, M. Martinet, conseiller municipal, président du conseil d’administration de la Foncière de Hendaye et du Sud-Ouest, président du Syndicat d’initiative, demande la parole, et dit au nom de tous ses collègues, en sa qualité de doyen du Conseil, la grande satisfaction qu’il avait éprouvée de voir enfin aboutir un projet qu’il avait également préconisé depuis de longues années, comme devant être un des éléments de succès et de prospérité pour la Côte Basque tout entière. En un langage élevé où l’on sentait vibrer sa foi confiante dans l'avenir de notre magnifique région et d’Hendaye qu’il chérit particulièrement depuis vingt-cinq ans M. Martinet fit l’éloge de M. Lannepouquet, maire de Hendaye, qui apporte dans l’exercice de ses fonctions le soin le plus scrupuleux, le dévouement le plus absolu, qualités qu’il sait faire accorder avec une vigilance sans cesse en éveil pour le plus grand bien des intérêts de notre cité. 


Nous montrerons sous peu la suite des efforts déployés à Hendaye pour que ce joyau du golfe de Biscaye devienne, dans un avenir très prochain, une belle station parmi les plus belles."




Merci ami lecteur (lectrice) de m'avoir suivi dans ce 1017ème article.


Plus de mille dix autres articles vous attendent dans mon blog :




https://paysbasqueavant.blogspot.fr


N'hésitez pas à vous abonner à mon blog, c'est gratuit!!!